Jura Crêtes
Accueil OK     Plan de site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici : Revue de presse > Revue de presse suisse
 
  VIDEOS des projets éoliens dans l'Arc jurassien
 
  CARTE DES PROJETS EOLIENS EN SUISSE
 
  >> REVUE DE PRESSE <<
  Presse suisse
  2017
  2016
  2015
  2014
  2013
  2012
  2011
  2010
  2009
  2008
  2007
  2006
  2005
  2004
  2003
  2002
  2001
  2000
  Presse française
  Presse allemande
  Ailleurs en Europe
  Reste du Monde
 
  -->> Oppositions
  Paysage Libre - Suisse
  Paysage Libre BEJUNE
  Travers du vent - NE
  Tramelan - JB
  Franches Montagnes- JU
  Paysage Libre - VD
  SOS Jura - VD sud
  Vallée de Joux - VD
 
  -->> Blogs
  Eolien, la presse et nous
  Voisine d'éoliennes
  Vent-de-Folie
  Vent-de-Folie's Photoblog
 
  Plateforme européenne contre l'éolien industriel - EPAW
 
  Eine kritische Auseinandersetzung mit Windenergie in der Schweiz
 
  Les projets
  Le concept national
  L'opposition
  Paroles de ...
  Efficacité énergétique
  Documents de référence
  Divers
  Protection des crêtes
  Paysage
 
  Dessins de presse
 
  Non aux Quads !
 


Revue de presse suisse


30.11.2003 - Largeur.com

La géothermie, une idée que Bâle veut creuser

Markus Häring pourrait s'approprier l'adage giscardien selon lequel «quand on n'a pas de pétrole, on a des idées». Ce scientifique bâlois planche depuis plusieurs années sur un ambitieux projet de géothermie baptisé «Deep Heat Mining».

Il s'agit d'une centrale énergétique qui exploite la chaleur souterraine en Suisse. La géothermie offre tous les avantages: son exploitation non polluante s'intègre bien dans le paysage et sa source est inépuisable.

La technique consiste à propulser de l'eau sous haute pression dans un forage à 5'000 mètres de profondeur, puis à la repomper à la surface quelques dizaines de mètres plus loin.

L'eau ainsi injectée ressort des profondeurs terrestres à une température d'environ 200 degrés. Maintenue sous pression pour ne pas qu'elle s'évapore, elle alimente ensuite une turbine à vapeur qui produit du courant électrique. Le reste du liquide permet de chauffer les maisons aux alentours.

Initié en 1996, le projet Deep Heat Mining a obtenu la semaine passée le soutien des autorités cantonales de Bâle Ville.

Markus Häring est aux anges. Car, et il est bien placé pour le savoir, «les sous, c'est la seule chose qu'on ne trouve pas en creusant le sol». L'exécutif bâlois propose au parlement d'octroyer un crédit de 32 millions au projet, et de financer 8 millions supplémentaires au moyen de la taxe sur l'électricité. «Nous pensons trouver encore d'autres partenaires, ce qui permettra de réduire la participation de l'Etat», précise Markus Häring.

Un tel financement permettra de garantir la réalisation de la phase initiale du projet, évaluée à 40 millions de francs. Cette étape décisive consiste à creuser un puits exploratoire de 2'700 mètres de profondeur (un premier puits a déjà été foré, avec des résultats prometteurs quant à la qualité de la roche), à réaliser le forage d'injection de 5'000 mètres ainsi que les deux puits de production (pour remonter l'eau).

«C'est la phase la plus risquée, car on ne peut jamais garantir que l'eau remonte facilement: cela dépend de la structure rocheuse dans l'endroit choisi. Mais les premiers résultats sont extrêmement encourageants.»

Reste ensuite à construire la centrale et le réseau dans les maisons. C'est la deuxième phase, aussi évaluée à 40 millions. «A ce moment là, nous n'aurons plus de problème pour trouver des partenaires car le plus dur sera fait.» La réalisation pourrait s'achever en 2007, et la commercialisation débuter en 2008.

La centrale produira 3 MW (MegaWatts) d'électricité et l'équivalent de 20 MW en eau chaude. Une capacité qui permet d'alimenter les besoins de 5'000 ménages toute l'année. «La stabilité de la production représente l'avantage décisif des centrales géothermiques sur les éoliennes ou les cellules photovoltaïques. La centrale éolienne de Mont-Crosin produit aussi 3 MW, mais elle ne fonctionne que 1'000 heures par année, soit huit fois moins que la nôtre.»

Au niveau électrique, le rendement d'une telle centrale n'est que de 12%, mais il est beaucoup plus élevé (entre 50% et 80%, estime Markus Häring) si l'on tient compte de l'utilisation de l'eau chaude à proximité.

Si le projet Deep Heat Mining voit le jour comme prévu, la Suisse deviendra pionnière en matière de commercialisation d'énergie géothermique. Supervisé par l'entreprise Geothermal Explorers de Markus Häring, le projet a mis en commun les talents des scientifiques de tout le pays, notamment des Ecoles polytechniques et du centre d'hydrogéologie de l'Université de Neuchâtel.

De nombreux autres sites conviendraient en Suisse, et plusieurs cantons s'intéressent à installer des centrales géothermiques, notamment Genève, qui a déjà étudié plusieurs emplacements pour la sienne.

Selon Markus Häring, 80 centrales à peine plus grandes que celle de Bâle permettraient de répondre à un tiers des besoins énergétiques du pays. De manière complètement naturelle.

____________________

Non loin de Bâle, à Soultz-sous-Forêts, en Alsace, un prototype de centrale géothermique est aussi en développement. Il est financé par l'Union européenne

Publié le 11 août 2003

Gabriel Sigrist

Pas d'informations pour cette catégorie
 
 
  © 2019 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel SA
Retour Homepage