Jura Crêtes
Accueil OK     Plan de site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici : Revue de presse > Revue de presse suisse
 
  VIDEOS des projets éoliens dans l'Arc jurassien
 
  CARTE DES PROJETS EOLIENS EN SUISSE
 
  >> REVUE DE PRESSE <<
  Presse suisse
  2017
  2016
  2015
  2014
  2013
  2012
  2011
  2010
  2009
  2008
  2007
  2006
  2005
  2004
  2003
  2002
  2001
  2000
  Presse française
  Presse allemande
  Ailleurs en Europe
  Reste du Monde
 
  -->> Oppositions
  Paysage Libre - Suisse
  Paysage Libre BEJUNE
  Travers du vent - NE
  Tramelan - JB
  Franches Montagnes- JU
  Paysage Libre - VD
  SOS Jura - VD sud
  Vallée de Joux - VD
 
  -->> Blogs
  Eolien, la presse et nous
  Voisine d'éoliennes
  Vent-de-Folie
  Vent-de-Folie's Photoblog
 
  Plateforme européenne contre l'éolien industriel - EPAW
 
  Eine kritische Auseinandersetzung mit Windenergie in der Schweiz
 
  Les projets
  Le concept national
  L'opposition
  Paroles de ...
  Efficacité énergétique
  Documents de référence
  Divers
  Protection des crêtes
  Paysage
 
  Dessins de presse
 
  Non aux Quads !
 


Revue de presse suisse


20.06.2003 - Swissinfo

Vents contraires pour l'énergie éolienne

Coupes budgétaires et recours de riverains risquent de paralyser les projets destinés à faire «décoller» l’énergie éolienne en Suisse.
 
Même certains défenseurs de la nature émettent des réserves face à cette énergie pourtant renouvelable.
 

Considérée comme étant à l’avant-garde il y a quelques années, la Suisse risque d’être dépassée par de nombreux pays européens en matière de recherche et de développement des énergies renouvelables.

Dernier coup dur en date: la votation du 18 mai dernier. Le peuple suisse a en effet décider de conserver l’énergie nucléaire au cours des prochaines décennies.

 
La Suisse à contre-courant

Ce verdict populaire a en outre facilité la décision du gouvernement de sacrifier les subventions accordées à SuisseEnergie (55 millions de francs par année) sur l’autel des coupes budgétaires.

Ce programme fédéral de recherche et de promotion des énergies renouvelables pourrait donc devenir l’une des principales victimes du vaste plan d’assainissement des caisses de la Confédération soumis au Parlement.

D’autres moyens de financement, comme une taxe sur l’énergie, ne semblent pas très réalistes. En effet, la priorité des politiciens est actuellement de faire face à la crise économique et non pas de lever de nouvelles taxes.

Du coup, la Suisse semble aller à contre-courant. En effet, plusieurs pays européens ont décidé de miser sur les énergies renouvelables, non seulement pour protéger l’environnement, mais aussi pour tirer profit d’un marché en pleine croissance.


Oppositions populaires
 
Par rapport aux autres énergies renouvelables, l’énergie éolienne souffre d’un handicap supplémentaire. Elle doit faire face à de fortes oppositions de la part de la population.

C’est ainsi une véritable pluie de recours qui s’est abattue sur le projet de parc d’éoliennes de Crêt-Meuron (canton de Neuchâtel) qui devrait comprendre sept installations à hélices.

Chose surprenante à première vue, la Fondation pour la protection du paysage ainsi que d’autres milieux écologistes font partie de ces opposants. Pourtant, la chaîne du Jura est l’endroit le plus adapté de Suisse pour produire de l’énergie éolienne.

«Les parcs d’éoliennes défigurent le paysage sans résoudre en rien les problèmes énergétiques, affirme l’ingénieur Bernard Chappuis, chef de file d’une association d’opposants. Il faudrait des dizaines de milliers d’éoliennes pour remplacer l’énergie fournie par les centrales atomiques.»

«Le parc de Crêt-Meuron fournirait de l’électricité pour au moins 4000 ou 5000 foyers», souligne de son côté Martin Kernen, responsable du centre d’information de Suisse Eole, une association chargée de la promotion de l’énergie éolienne en Suisse.

«Si une telle production est considérée comme trop limitée, mieux vaut alors ne plus rien faire: ni installer de panneaux solaires sur un toit, ni isoler une maison, ni encore éteindre la lumière quand on n’en a pas besoin», s’indigne Martin Kernen.

 
Un alibi politique?
 
Selon les plans de la Confédération, les énergies renouvelables devraient fournir 1% des besoins de la Suisse en électricité d’ici 2010. Et au moins 20% de ce courant propre devrait être produit par l’énergie éolienne.

Ces objectifs sont très modestes par rapport aux autres pays européens. En Allemagne par exemple, l’énergie éolienne couvre déjà 3,5% de la consommation d’électricité. Au Danemark, cette part atteint même 18%.

«Les côtes danoises ont un régime des vents quatre fois supérieur au nôtre, remarque Bernard Chappuis. Chez nous, l’énergie éolienne ne peut que rester un alibi politique destiné à tranquilliser notre bonne conscience écologique et à donner l’impression de faire quelque chose dans le domaine des énergies renouvelables.»

«Nous ne pouvons pas demander aux Danois de construire des montagnes pour produire de l’énergie hydraulique, poursuit l’ingénieur neuchâtelois. De la même façon, nous ne pouvons pas importer le vent du Danemark ou le soleil du Sahara.»

Pour Bernard Chappuis, promoteur d’un manifeste national pour bloquer les parcs d’éoliennes, la Suisse devrait plutôt mettre l’accent sur les économies d’énergie et sur le développement de l’énergie géothermique si elle veut un jour pouvoir renoncer au nucléaire.

Un jugement décisif
 
«Les opposants à l’énergie éolienne sont en retard de cinq ans, rétorque Martin Kernen. Les éoliennes sont de plus en plus puissantes et peuvent être utilisées à grande échelle dans des régions similaires aux nôtres. L’Autriche produit 25 fois plus d’énergie éolienne que la Suisse.»

Les parcs d’éoliennes sont soutenus par les principales organisations écologiques suisses, comme le WWF ou Pro Natura. Celles-ci ont en effet une vision plus globale de la protection de la nature, soutient le représentant de Suisse-Eole.

«L’énergie éolienne constitue une des meilleures façons de sauvegarder le paysage, poursuit Martin Kernen. Elle ne dégage pas d’émissions de CO2 qui risquent de graves déséquilibres écologiques. Les cataclysmes naturels ont un impact beaucoup plus négatif sur le paysage que les éoliennes.»

Cette dispute entre opposants et partisans de l’énergie éolienne sera prochainement tranchée par le Tribunal administratif du canton de Neuchâtel. Cette instance est en effet chargée de se prononcer sur les recours des opposants.

La décision de ce tribunal pourrait sceller le destin d’une dizaine de parcs d’éoliennes prévus dans le Jura et les Préalpes.

Pas d'informations pour cette catégorie
 
 
  © 2019 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel SA
Retour Homepage