Jura Crêtes
Accueil OK     Plan de site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici : Revue de presse > Revue de presse suisse
 
  VIDEOS des projets éoliens dans l'Arc jurassien
 
  CARTE DES PROJETS EOLIENS EN SUISSE
 
  >> REVUE DE PRESSE <<
  Presse suisse
  2017
  2016
  2015
  2014
  2013
  2012
  2011
  2010
  2009
  2008
  2007
  2006
  2005
  2004
  2003
  2002
  2001
  2000
  Presse française
  Presse allemande
  Ailleurs en Europe
  Reste du Monde
 
  -->> Oppositions
  Paysage Libre - Suisse
  Paysage Libre BEJUNE
  Travers du vent - NE
  Tramelan - JB
  Franches Montagnes- JU
  Paysage Libre - VD
  SOS Jura - VD sud
  Vallée de Joux - VD
 
  -->> Blogs
  Eolien, la presse et nous
  Voisine d'éoliennes
  Vent-de-Folie
  Vent-de-Folie's Photoblog
 
  Plateforme européenne contre l'éolien industriel - EPAW
 
  Eine kritische Auseinandersetzung mit Windenergie in der Schweiz
 
  Les projets
  Le concept national
  L'opposition
  Paroles de ...
  Efficacité énergétique
  Documents de référence
  Divers
  Protection des crêtes
  Paysage
 
  Dessins de presse
 
  Non aux Quads !
 


Revue de presse suisse


06.12.2007 - 24heures

Dix éoliennes fourniront l'entier de l'électricité aux Combiers

VALLÉE DE JOUX - La Société électrique de la Vallée, appuyée par la commune du Chenit, a élaboré l'implantation de dix machines dans la région du Marchairuz. Elles produiront 45 millions de kWh qui couvriront les besoins de la région.

Un méga projet doit permettre à la Vallée de faire un grand pas vers l'autarcie énergétique. D'ici à 2011, grâce à Eole, dix hélices réparties sur deux sites de la région du Marchairuz seront à même de fournir aux Combiers une quantité d'électricité égale à celle qu'ils utilisent.

Le site principal sera le haut plateau des Grands Plats de Vent, à mi-chemin entre Le Brassus et la douane, lequel se verra doté de sept éoliennes.

Trois autres hélices seront installées au Pré de Bière, juste en dessous du sommet du col du Marchairuz. Ces engins à fabriquer de l'électricité propre seront à même de dispenser quelque 45 millions de kWh, soit le 100% des besoins énergétiques des Combiers, selon les estimations prévues pour 2011. Une belle performance, quand on sait que le parc éolien suisse ne débite aujourd'hui que 16 millions de kWh.

Distributeur et producteur
Tous consommateurs confondus, l'électricité fournie aujourd'hui par la Société électrique de la vallée de Joux (SEVJ) oscille autour des 43 millions de kWh. Pour Alain Bourqui, directeur de la SEVJ, «la Vallée est le parent pauvre de l'électricité. Elle doit l'acheter pour la revendre à ses clients. Et avec sa prochaine libéralisation, il devient impératif de ne plus être uniquement distributeur, mais aussi producteur. Notre but n'est pas de faire de l'argent, mais de jouir d'une certaine indépendance.»

Cette réflexion est à la genèse de ce projet ambitieux, fantastique et écologique, que mijotait le directeur depuis quelques années déjà, appuyé par le président du conseil d'administration de la société, Laurent Reymondin. Ils l'ont présenté hier à la presse puis, en soirée, à la population au Casino du Brassus. Ils étaient accompagnés des deux associés du bureau d'étude lausannois KohleNusbaum, spécialisé en planification de l'énergie éolienne.

Les sites, pressentis par les initiateurs ont été confirmés par l'étude menée par le bureau lausannois. Le Risoux, très boisé, n'offrait pas suffisamment de voies faciles d'accès.

La SEVJ, fortement ancrée dans le respect de l'environnement (la majeure partie du réseau électrique est enterrée), se devait d'élaborer un projet allant dans ce sens. Dès lors, ces implantations sur le flanc naturellement déboisé de la chaîne du Mont-Tendre bénéficiant d'un gisement éolien important se sont imposées dans le choix. Seul le terrain accidenté de ces pâturages aurait pu nuire à une bonne «alimentation venteuse» par des remous.

La solution? Aller chercher le vent en altitude. A 138 mètres, très précisément, soit la hauteur du mât (178 mètres avec une pale de l'hélice à la verticale).

Ce projet s'inscrit dans la tradition de l'utilisation durable de la chaîne du Jura. Son impact sur la nature est assez faible, avec un nombre restreint d'éoliennes et peu d'impact sur la faune. Sans oublier une importante réduction des émissions de CO2: jusqu'à un million de tonnes, sur vingt-cinq ans d'exploitation.

Pas d'informations pour cette catégorie
 
 
  © 2021 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel SA
Retour Homepage