Jura Crêtes
Accueil OK     Plan de site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici : Projets d'éoliennes dans l'Arc jurassien > Valais > Revue de presse
 
  VIDEOS des projets éoliens dans l'Arc jurassien
 
  CARTE DES PROJETS EOLIENS EN SUISSE
 
  >> REVUE DE PRESSE <<
 
  -->> Oppositions
  Paysage Libre - Suisse
  Paysage Libre BEJUNE
  Travers du vent - NE
  Tramelan - JB
  Franches Montagnes- JU
  Paysage Libre - VD
  SOS Jura - VD sud
  Vallée de Joux - VD
 
  -->> Blogs
  Eolien, la presse et nous
  Voisine d'éoliennes
  Vent-de-Folie
  Vent-de-Folie's Photoblog
 
  Plateforme européenne contre l'éolien industriel - EPAW
 
  Eine kritische Auseinandersetzung mit Windenergie in der Schweiz
 
  Les projets
  Neuchâtel
  Jura
  Jura bernois
  Vaud
  Fribourg
  Valais
  Revue de presse
  Le concept national
  L'opposition
  Paroles de ...
  Efficacité énergétique
  Documents de référence
  Divers
  Protection des crêtes
  Paysage
 
  Dessins de presse
 
  Non aux Quads !
 


Revue de presse


03.04.2008 - Le Nouvelliste

Eoliennes à tous vents ?

VALAIS - Dès le 1er janvier 2009, les énergies renouvelables pourront être vendues au prix coûtant. Ce n'est donc pas tout à fait un hasard si les projets d'éoliennes se multiplient. L'Etat du Valais veut établir de nouveaux critères pour l'implantation de ces machines.
 
Les projets éoliens poussent comme des champignons sur les crêtes des Alpes valaisannes et dans la plaine du Rhône. Sur le papier en tout cas. A se demander si l'on sera confronté, demain, à de véritables barrages éoliens, dont l'impact visuel serait plus que douteux.

Vue d'ensemble nécessaire
A la fin de l'année dernière, deux projets ont été mis à l'enquête à quelques jours d'intervalle, l'un à Charrat, l'autre à Fully, séparés par une poignée d'hectomètres. On peut facilement imaginer le tableau d'une dizaine de turbines de plus de 100 mètres de haut à travers la plaine. Les communes de Riddes et de Saxon s'étaient opposées à cette procédure, d'une part parce qu'elles sont, elles aussi, intéressées à développer cette forme de courant vert, et d'autre part, parce qu'elles demandent que le canton ait une vision d'ensemble de la production éolienne. «Nous avons besoin d'un concept général d'implantation entre Martigny et Sion», demandait à fin novembre dans nos colonnes le président riddan Jean-Michel Gaillard. Or le Conseil d'Etat, en séance du 19 décembre dernier, a demandé à son administration de réunir un groupe de travail et de lui proposer des critères d'évaluation des projets de sites éoliens, ainsi qu'un concept pour la promotion de cette énergie renouvelable. L'aménagement du territoire, la protection de l'environnement, des forêts et du paysage, du développement économique, de l'agriculture, de l'énergie et des forces hydrauliques, ainsi que la Commission cantonale des constructions délégueront chacun un représentant dans ce groupe de travail. Les premières réunions sont prévues dans les semaines à venir. Le Conseil d'Etat a demandé une proposition de critères pour ce printemps. Le concept de promotion devrait être publié pour sa part à l'automne prochain.

Pas encore d'urgence
Une réaction qui n'arrive pas trop tard? «Non, assure Moritz Steiner, chef du Service de l'énergie et des forces hydrauliques, pour l'heure, concrètement, à part les dossiers de Collonges, Martigny, Fully et Charrat, aucune mise à l'enquête officielle ne nous a été soumise. Il n'y a pas encore de véritable urgence, mais nous devons agir pour éviter que l'on se retrouve précisément avec des barrages éoliens dans la plaine du Rhône.»

Les dossiers précités sont encore analysés en tenant compte de «l'étude spécifique pour la construction d'installations éoliennes en Valais» élaboré par le Service de l'aménagement du territoire.

Le nouveau concept, lui, n'est évidemment pas encore défini. «Mais nous ne voulons pas dresser une liste de sites potentiels exclusive. D'autres cantons l'ont fait, mais je ne crois pas que ce soit la bonne solution», insiste Joël Fournier, ingénieur au Service de l'énergie et des forces hydrauliques et responsable de la gestion du dossier. «Nous allons plutôt recenser les endroits où des éoliennes ne pourront pas être autorisées. Dans les zones ouvertes, ce sera ensuite aux investisseurs de faire leurs calculs pour savoir si elles sont intéressantes ou pas.»

Avant l'été
Le groupe de travail va par ailleurs reprendre les critères d'évaluation fixés par la Confédération et les passer au crible, selon les intérêts de chaque service et en fonction de l'expérience acquise depuis 2005 et la mise en service de la première éolienne valaisanne. Les résultats seront ensuite soumis à l'approbation du Conseil d'Etat. Les nouveaux critères d'évaluation des projets pourraient entrer en vigueur avant l'été. «Les investisseurs pourront alors clairement identifier si leur projet a des chances ou non d'obtenir une autorisation et gagneront du temps dans les différentes démarches et études à mener.»

Dans un deuxième temps, ce même groupe de travail se penchera sur les sites que la Confédération avait identifiés pour son concept éolien, puis éliminé, pour ne garder que les plus performants. Ces zones seront passées au crible des nouveaux critères cantonaux et réévalués.

Pas d'informations pour cette catégorie
 
 
  © 2021 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel SA
Retour Homepage