Jura Crêtes
Accueil OK     Plan de site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici : Revue de presse > Revue de presse suisse
 
  VIDEOS des projets éoliens dans l'Arc jurassien
 
  CARTE DES PROJETS EOLIENS EN SUISSE
 
  >> REVUE DE PRESSE <<
  Presse suisse
  2017
  2016
  2015
  2014
  2013
  2012
  2011
  2010
  2009
  2008
  2007
  2006
  2005
  2004
  2003
  2002
  2001
  2000
  Presse française
  Presse allemande
  Ailleurs en Europe
  Reste du Monde
 
  -->> Oppositions
  Paysage Libre - VD
  SOS Jura - VD sud
  Vallée de Joux - VD
  Bois d'Amont - VD/FR
  Franches Montagnes- JU
  Tramelan - JB
  Travers du vent - NE
  Paysage Libre - Suisse
 
  -->> Blogs
  Eolien, la presse et nous
  Voisine d'éoliennes
  Vent-de-Folie
  Vent-de-Folie's Photoblog
 
  Plateforme européenne contre l'éolien industriel - EPAW
 
  Eine kritische Auseinandersetzung mit Windenergie in der Schweiz
 
  Les projets
  Le concept national
  L'opposition
  Paroles de ...
  Efficacité énergétique
  Documents de référence
  Divers
  Protection des crêtes
  Paysage
 
  Dessins de presse
 
  Non aux Quads !
 


Revue de presse suisse


11.08.2008 - L'Impartial

«Une ressource d'avenir sur laquelle la population doit avoir la mainmise»

CANTON DE NEUCHATEL - Enjeu majeur du débat sur l'avenir énergétique de la Suisse, le développement des éoliennes piétine depuis plusieurs années dans le canton de Neuchâtel. En marge des discussions politiques, le lobbying des industriels spécialisés, lui, s'intensifierait. Le député Vert Laurent Debrot tire la sonnette d'alarme et invite les communes à prendre leur destin énergétique en mains.

Laurent Debrot
vous ne cessez, depuis plusieurs mois, de mettre en garde contre l'intéret grandissant des développeurs privés pour l'énergie éolienne dans le canton de Neuchâtel. Pourquoi?

Il faut impérativement poser des garde-fous. Nous assistons, en ce moment, à une véritable ruée vers l'or transparent que représente l'énergie éolienne. Plusieurs gros investisseurs, notamment étrangers, ont d'ores et déjà pris contact avec des particuliers et des communes pour manifester leur intérêt à développer cette énergie sur leur territoire. Mais il est essentiel que la population garde la mainmise sur cette ressource d'avenir.

Qu'entendez-vous précisément par mainmise?

L'énergie éolienne, à l'instar de l'énergie hydraulique qui fut consacrée en son temps par une loi fédérale, doit rester propriété de l'Etat et, à travers lui, de la population. Il est d'ailleurs urgent de clarifier les choses dans notre législation cantonale.

Celle-ci ne suffirait-elle pas à éviter de mauvaises surprises?

En dehors de potentielles atteintes au paysage ou à la nature, personne ne peut s'opposer à l'implantation d'un mât d'éolienne sur un terrain privé. Même pas la commune. Si elle voulait toutefois le faire, elle ne pourrait décemment pas s'opposer au permis de construire sous prétexte de pouvoir exploiter l'installation elle-même.

Pourquoi est-ce si important que les communs contrôlent leurs ressources éoliennes?

Cela ne fait aucun doute que dans les 30 à 40 prochaines années, les prix de l'énergie vont flamber. On sera loin des 20 centimes par kilowattheure que la Confédération a récemment fixés pour l'achat de l'électricité à prix coûtant. D'ici là, on ne subventionnera plus l'éolien mais on le taxera plutôt. Il faut que ce secteur reste en main publique.

Vous évoquez également des risques de développement anarchique des parcs éoliens. Qu'en est-il?

Le paysage est un bien commun. L'implantation d'un parc éolien sur une commune a des conséquences pour ses voisines. Prenez, par exemple, des éoliennes qui seraient installées sur les hauteurs de Rochefort. Elles ne dérangeraient pas la vue des habitants de la commune, mais, par contre, elles risquent de perturber celle des citoyens des Ponts-de-Martel. Idem pour une implantation comme celle envisagée au Val-de-Ruz où des éoliennes pourraient être érigées du côté de La Vue-des-Alpes. Ce sont les habitants des Montagnes qui les verraient.

Ce type de considérations ne rend-t-il pas le problème insoluble?

Non je ne pense pas. Les communes doivent pouvoir trouver des terrains d'entente. A mes yeux, l'idéal serait qu'elles s'organisent en société anonyme pour gérer l'ensemble des projets. Et qu'ainsi chacune en tire aussi des bénéfices.

Estimez-vous qu'il existe une urgence à se doter de parcs éoliens?

Il faudra bien que l'on en construise un jour. Mais je ne suis pas stressé. La première chose à faire est de fixer la notion de propriété de l'énergie éolienne dans la loi. Ensuite nous aurons toujours plus vite fait d'ériger 200 éoliennes dans le canton que de construire une centrale nucléaire.

-----------------------------------------

Eole bientôt fonctionnaire?

Le canton de Neuchâtel pourra-t-il bientôt se targuer d’employer Eole à son service? C’est en tout cas le projet des Verts neuchâtelois qui déposeront à la rentrée parlementaire un projet de loi sur l’énergie éolienne. «Notre projet vise à faire de cette énergie une propriété de l’Etat», explique Laurent Debrot. «De là, le canton gérerait l’exploitation des sites via un système de concessions. La préférence devant aller aux collectivités publiques, voire à des entreprises du type Groupe E.» Et de poursuivre: «Notre idée est de lancer le débat sur un problème encore ignoré. La population doit garder entre ses mains le potentiel de développement exceptionnel de l’éolien. Il y a quelque temps, je n’avais moi-même pas conscience des enjeux entourant la propriété de l’énergie éolienne. Mais à voir l’intérêt qu’y portent les développeurs privés, je ne pense pas me tromper en disant qu’il y a urgence.»

Pas d'informations pour cette catégorie
 
 
  © 2017 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel SA
Retour Homepage