Jura Crêtes
Accueil OK     Plan de site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici : Projets d'éoliennes dans l'Arc jurassien > Canton du Jura > Revue de presse
 
  VIDEOS des projets éoliens dans l'Arc jurassien
 
  CARTE DES PROJETS EOLIENS EN SUISSE
 
  >> REVUE DE PRESSE <<
 
  -->> Oppositions
  Paysage Libre - Suisse
  Paysage Libre BEJUNE
  Travers du vent - NE
  Tramelan - JB
  Franches Montagnes- JU
  Paysage Libre - VD
  SOS Jura - VD sud
  Vallée de Joux - VD
 
  -->> Blogs
  Eolien, la presse et nous
  Voisine d'éoliennes
  Vent-de-Folie
  Vent-de-Folie's Photoblog
 
  Plateforme européenne contre l'éolien industriel - EPAW
 
  Eine kritische Auseinandersetzung mit Windenergie in der Schweiz
 
  Les projets
  Neuchâtel
  Jura
  Revue de presse
  Concept jurassien
  St.-Brais
  Lajoux
  Peuchapatte
  Les Bois
  Jura bernois
  Vaud
  Fribourg
  Valais
  Le concept national
  L'opposition
  Paroles de ...
  Efficacité énergétique
  Documents de référence
  Divers
  Protection des crêtes
  Paysage
 
  Dessins de presse
 
  Non aux Quads !
 


Revue de presse


10.12.2008 - L'Impartail

Le canton rassure sur le sort des hélices au Peuchapatte

JURA - Opposition levée, approbation des citoyens, contrat signé avec un investisseur. Le projet d'implantation de trois éoliennes au Peuchapatte est presque ficelé. Presque. Le plan spécial doit encore être signé par le ministre de l'Environnement Laurent Schaffter. La commune estime que l'affaire traîne trop.

Alors que son projet d'implanter trois éoliennes sur son territoire avance à vive allure, la commune du Peuchapatte voudrait voir les choses s'activer du côté du canton. Les autorités ont l'impression que le ministre de l'Environnement, Laurent Schaffter, n'approuve pas le contrat qui les lie depuis le 17 avril 2008 avec la société Energie Ouest Suisse (EOS).

«Il nous manque juste la signature du ministre de l'Environnement pour pouvoir demander le permis de construire.» Selon Jean Bilat, conseiller communal également à l'origine du projet, Laurent Schaffter ne donne plus beaucoup de nouvelles depuis un moment.

Contacté hier, l'intéressé a souhaité «remettre l'église au milieu du village». «Je comprends qu'il y ait une certaine impatience. Mais je peux déjà rassurer: il y aura bien des éoliennes au Peuchapatte.» Pour l'heure, le dossier est entre les mains de la Commission cantonale des paysages et des sites. Car à terme, une quinzaine d'éoliennes seront implantées entre Les Breuleux et Les Bois. Il s'agit donc d'étudier l'impact global de ces installations sur le paysage. Cette étude peut-elle remettre en cause le projet au Peuchapatte? «Je ne pense pas car il est bien ficelé, les trois emplacements choisis ne seront certainement pas modifiés», indique Laurent Schaffter. Ils figurent d'ailleurs déjà dans le plan d'aménagement local et dans le plan directeur cantonal.

Les autorités vont toutefois dénoncer le «silence» du Département de l'environnement, avec l'aide d'un avocat. «Le ministre Schaffter nous a appuyés jusqu'au moment où nous avons signé avec EOS, plus offrante que l'entreprise Juvent qu'il nous avait présentée», assure Jean Bilat. «Mauvaise interprétation», répond le ministre. «Peu m'importe la société avec laquelle on travaille. Je souhaite seulement assurer, quitte à perdre quelques mois. Il ne faut pas oublier que les Franches-Montagnes sont le joyau du tourisme jurassien.»

Du jus pour tout le district

Les trois éoliennes que la commune du Peuchapatte prévoit d'implanter pourraient alimenter l'ensemble des ménages des Franches-Montagnes (10% des ménages du canton). Erigées sur un mât de 108 mètres de haut, pour un diamètre de rotor de 82 mètres, la puissance des modèles choisis est de 2 megawatts. Elles seront placées à 900m l'une de l'autre. «Nous ne craignons pas le bruit, ce sont des modèles silencieux», note le conseiller communal Jean Bilat. L'entreprise EOS va investir 17 millions de francs. Elle a déjà commandé les spécimens, car vu la forte demande, le délai de livraison est d'environ trois ans. Outre l'aspect écologique, le projet est intéressant pour la commune d'un point de vue économique. EOS s'engage à lui verser 50 000 francs par an, en guise de compensation, pour l'entretien du paysage bocager.

«Il ne faut pas oublier que les Franches-Montagnes sont le joyau du tourisme jurassien» Laurent Schaffter

Pas d'informations pour cette catégorie
 
 
  © 2022 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel SA
Retour Homepage