Jura Crêtes
Accueil OK     Plan de site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici : Projets d'éoliennes dans l'Arc jurassien > Canton de Neuchâtel > Revue de presse
 
  VIDEOS des projets éoliens dans l'Arc jurassien
 
  CARTE DES PROJETS EOLIENS EN SUISSE
 
  >> REVUE DE PRESSE <<
 
  -->> Oppositions
  Paysage Libre - Suisse
  Paysage Libre BEJUNE
  Travers du vent - NE
  Tramelan - JB
  Franches Montagnes- JU
  Paysage Libre - VD
  SOS Jura - VD sud
  Vallée de Joux - VD
 
  -->> Blogs
  Eolien, la presse et nous
  Voisine d'éoliennes
  Vent-de-Folie
  Vent-de-Folie's Photoblog
 
  Plateforme européenne contre l'éolien industriel - EPAW
 
  Eine kritische Auseinandersetzung mit Windenergie in der Schweiz
 
  Les projets
  Neuchâtel
  Revue de presse
  Concept NE 2009
  Concept NE 2010
  Chaumont - NE
  Communal La Sagne NE
  Grand Coeurie - NE
  Joux-du-Plâne - NE
  Mont de Boveresse - NE
  Monts de Buttes - NE
  Vue-des-Alpes - NE
  Pouillerel - NE
  Tête-de-Ran - NE
  Jura
  Jura bernois
  Vaud
  Fribourg
  Valais
  Le concept national
  L'opposition
  Paroles de ...
  Efficacité énergétique
  Documents de référence
  Divers
  Protection des crêtes
  Paysage
 
  Dessins de presse
 
  Non aux Quads !
 


Revue de presse


05.09.2009 - Le Courrier

Parcs éoliens, des projets politiquement corrects?

ARC JURASSIEN - Les projets prévus sur les crêtes du Jura seraient inutiles par rapport à leur impact sur le paysage.

Le vent ne serait pas une source d'énergie si profitable. L'association des Amis du Mont-Racine a publié cette semaine des chiffres appuyant ce point de vue. Ses membres expriment ainsi leur inquiétude face aux nombreux projets éoliens prévus sur les crêtes du Jura et leur impact sur le paysage. L'association demande aux autorités de mettre ces projets en veille afin de prendre le temps de la réflexion. Les Amis du Mont-Racine soulignent en effet que l'augmentation annuelle de notre consommation actuelle d'électricité n'a pas de quoi inquiéter. Selon leurs données, elle n'a été que de 1% en Suisse durant ces 20 dernières années. «La panique autour du sujet n'est pas justifiée», estime Vera Zaslawsky, secrétaire de l'association et membre des Verts. Elle ajoute que quelque 200 éoliennes devraient être construites chaque année afin de compenser ce 1% d'énergie supplémentaire. Selon l'association, d'autres mesures doivent donc être prises avant de construire des éoliennes. «Le canton pourrait tout d'abord appliquer une politique d'économies d'énergie stricte», indique Vera Zaslawsky. «Cela n'a jamais été fait.»

Car les éoliennes ne sont pas sans effets sur le paysage. Les Amis du Mont-Racine notent que celles-ci atteignent maintenant 140 mètres de haut. «Si elles font moins, les investisseurs ne sont même plus d'accord de mettre de l'argent», indique la secrétaire. Elle rappelle aussi que les crêtes du Jura sont des endroits protégés et qu'y implanter des éoliennes représente un danger pour le tourisme. Selon l'association, la contradiction entre ces données et l'engouement des autorités s'explique par des intérêts financiers. «Les investisseurs ont déjà versé d'énormes sommes d'argent aux propriétaires de terrains», explique Vera Zaslawsky. Elle ajoute qu'ils n'ont pourtant aucune assurance d'obtenir un permis de construire. Ils feraient donc pression sur les autorités pour que les projets se réalisent. «Les éoliennes sont très politiquement correctes, elles donnent bonne conscience», regrette Vera Zaslawsky. «Elles sont écolo, elles sont grandes et tout le monde les voit.»

Du côté du service cantonal de l'énergie, on dément une quelconque pression. «Le plan directeur éolien a été réalisé uniquement selon des critères de capacité technique et d'impact sur le paysage», note Jean-Luc Juvet, chef de service. Il admet que des investisseurs ont effectivement versé des sommes d'argent aux propriétaires. Mais sans conséquences sur les autorités. «Il s'agit de transactions de privés à privés, et de transactions risquées. Les promoteurs n'ont aucune assurance de se voir délivrer un permis de construire.» Et selon Jean-Luc Juvet, s'ils contactent effectivement régulièrement le canton pour connaître l'état d'avancée des projets, cela n'engendre aucune pression. Quant aux chiffres lancés par les opposants, le chef du service de l'énergie regrette un point de vue biaisé. D'après lui, il faut considérer les apports et l'impact des éoliennes sur un endroit donné, et non globalement. «Au Crêt-Meuron par exemple, l'énergie produite correspondra à la consommation d'environ 7000 ménages. Soit le nombre de personnes que les éoliennes pourraient déranger.» CMC

Pas d'informations pour cette catégorie
 
 
  © 2022 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel SA
Retour Homepage