Jura Crêtes
Accueil OK     Plan de site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici : Projets d'éoliennes dans l'Arc jurassien > Canton du Jura > Revue de presse
 
  VIDEOS des projets éoliens dans l'Arc jurassien
 
  CARTE DES PROJETS EOLIENS EN SUISSE
 
  >> REVUE DE PRESSE <<
 
  -->> Oppositions
  Paysage Libre - Suisse
  Paysage Libre BEJUNE
  Travers du vent - NE
  Tramelan - JB
  Franches Montagnes- JU
  Paysage Libre - VD
  SOS Jura - VD sud
  Vallée de Joux - VD
 
  -->> Blogs
  Eolien, la presse et nous
  Voisine d'éoliennes
  Vent-de-Folie
  Vent-de-Folie's Photoblog
 
  Plateforme européenne contre l'éolien industriel - EPAW
 
  Eine kritische Auseinandersetzung mit Windenergie in der Schweiz
 
  Les projets
  Neuchâtel
  Jura
  Revue de presse
  Concept jurassien
  St.-Brais
  Lajoux
  Peuchapatte
  Les Bois
  Jura bernois
  Vaud
  Fribourg
  Valais
  Le concept national
  L'opposition
  Paroles de ...
  Efficacité énergétique
  Documents de référence
  Divers
  Protection des crêtes
  Paysage
 
  Dessins de presse
 
  Non aux Quads !
 


Revue de presse


31.10.2009 - L'Impartial

Les éoliennes tracassent les élus francs-montagnards

FRANCHES MONTAGNES - Depuis que deux éoliennes ont été érigées cet été à Saint-Brais, les élus des Franches-Montagnes mesurent combien la population locale est divisée au sujet de ces fameux «ventilateurs». Trouver une substitution au nucléaire est une chose, ne pas défigurer le paysage une tout autre. Encore un dossier sensible, un!

Il se passe décidément toujours quelque chose dans les Franches-Montagnes. Au tour cette fois des éoliennes. Le débat nourri qui a réuni jeudi soir à Soubey élus du district, huiles cantonales et distributeurs de courant en atteste. Le sujet est brûlant. La pose cet été à Saint-Brais des deux premières éoliennes sur le haut-plateau a fait office de détonateur. Ce n'est pas les nuisances liées au bruit qui font le plus débat. La défiguration du paysage a pris le dessus. Jeudi sur les bords du Doubs, avant de déguster une truite qui avait à peine la mesure, les participants étaient d'accord sur un point: veiller à ne pas faire n'importe quoi, au risque de se mettre un formidable autogoal. Heureusement, le canton veille. Ouf!

Délégué à l'énergie du canton du Jura, Francis Jeannottat a rappelé que les régions situées à 1000 mètres d'altitude se prêtaient à merveille à l'installation. Ni trop bas, ni trop haut. Le plan directeur cantonal prévoit l'implantation de 17 éoliennes sur quatre sites, tous situés dans les Franches-Montagnes: deux à Saint-Brais (c'est fait), quatre à Lajoux-Saulcy, cinq aux Breuleux-Le Peuchapatte et six aux Bois-Le Noirmont. Viennent-ensuite les sites «potentiellement intéressants». Plusieurs en Ajoie, un dans la vallée de Delémont (Bourrignon) et encore plusieurs aux Franches-Montagnes. Au stade actuel des démarches, seul celui des Enfers présente de réelles capacités de développement.

Ainsi, dans beaucoup d'endroits, des projets sont en discussion. «On ne peut pas interdire à quelqu'un d'avoir des projets. Mais pour construire, il faut des autorisations», a lâché Gabriel Nusbaumer, le chef du Service de l'aménagement du territoire. «Le canton détient les bases légales», a rassuré le ministre Laurent Schaffter. Les autorités cantonales ont été très claires: pas question qu'il y ait prolifération d'éoliennes dans les Franches-Montagnes. Mais elles ont aussi prévenu. Il faut savoir ce que l'on veut, face aux problèmes de société.

Les 17 éoliennes pourront alimenter 12 250 ménages, sur les quelque 32 000 que compte le canton. Le problème réside dans l'acheminement de l'énergie produite. Les réseaux actuels (FMB, La Goule), n'arriveront pas à tout englober. Il s'agira dès lors de songer à construire une ligne à haute tension à travers le district. Aérienne ou souterraine. La deuxième option est évidemment nettement plus chère que la première. Où l'on reparle d'intégration.

«Dix-sept, pas de plus!»

Tout le monde dans l'assistance a souligné qu'il était primordial de développer les énergies renouvelables. Mais certains maires demeurent plus sceptiques que d'autres.

René Girardin (Saignelégier) a proposé un moratoire: «Il y a incontestablement un malaise. Notre paysage, c'est ce que l'on vend prioritairement aux touristes. Dans l'état actuel des choses, on ne maîtrise rien, on est en dehors du circuit. On ne sait pas trop où l'on va. Mettons les choses à plat avant d'aller plus loin.»

Maire du Bémont, Roland Noirat s'est lui demandé «si cette énergie verte est vraiment aussi verte que cela».


Claude Schaffter (Montfaucon) a plaidé pour une solution concertée entre le Jura, le Jura bernois et le canton de Neuchâtel.

Pourtant conseiller communal vert aux Bois, Pierre-Yves Dubois a averti: «Il ne faut pas céder à toutes les sollicitations. On se battra contre une ligne à haute tension depuis Bassecourt à travers les Franches-Montagnes.»

Dubitatif également Gabriel Willemin. Le député d'Epauvillers prône un, voire deux parcs éoliens dans les Franches-Montagnes. Pas un de plus.

«Et il y aura au maximum 17 éoliennes!», a mis en garde celui qui entend porter le débat devant le Parlement.

Reportage TSR

Pas d'informations pour cette catégorie
 
 
  © 2022 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel SA
Retour Homepage