Jura Crêtes
Accueil OK     Plan de site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici : Revue de presse > Revue de presse suisse
 
  VIDEOS des projets éoliens dans l'Arc jurassien
 
  CARTE DES PROJETS EOLIENS EN SUISSE
 
  >> REVUE DE PRESSE <<
  Presse suisse
  2017
  2016
  2015
  2014
  2013
  2012
  2011
  2010
  2009
  2008
  2007
  2006
  2005
  2004
  2003
  2002
  2001
  2000
  Presse française
  Presse allemande
  Ailleurs en Europe
  Reste du Monde
 
  -->> Oppositions
  Paysage Libre - Suisse
  Paysage Libre BEJUNE
  Travers du vent - NE
  Tramelan - JB
  Franches Montagnes- JU
  Paysage Libre - VD
  SOS Jura - VD sud
  Vallée de Joux - VD
 
  -->> Blogs
  Eolien, la presse et nous
  Voisine d'éoliennes
  Vent-de-Folie
  Vent-de-Folie's Photoblog
 
  Plateforme européenne contre l'éolien industriel - EPAW
 
  Eine kritische Auseinandersetzung mit Windenergie in der Schweiz
 
  Les projets
  Le concept national
  L'opposition
  Paroles de ...
  Efficacité énergétique
  Documents de référence
  Divers
  Protection des crêtes
  Paysage
 
  Dessins de presse
 
  Non aux Quads !
 


Revue de presse suisse


22.01.2010 - Le Temps

Le vent ne sera pas une propriété de l’Etat

NEUCHATEL - Un projet de loi vert voulait étatiser l’octroi de concessions éoliennes.

La démarche était inédite. En automne 2008, le député vert Laurent Debrot avait initié un projet de loi donnant la priorité aux collectivités publiques pour exploiter l’énergie éolienne ou octroyer des concessions, comme dans le domaine hydroélectrique. Repris par la commission législative, le texte sera soumis mercredi prochain au Grand Conseil. Il devrait logiquement être refusé: deux avis de droit soulignent qu’il est «contraire au droit public actuel», position reprise par la commission législative.

L’idée des Verts n’était pourtant pas farfelue. Elle visait à calquer la législation en matière d’énergie éolienne sur la loi cantonale sur les mines et les carrières afin de faire entrer le vent dans la catégorie des «choses sans maître», selon la définition du Code civil suisse. Le parallèle permettrait à l’Etat de prendre la main sur l’exploitation du vent et d’étendre une marge de manœuvre qui se limite jusqu’ici à l’édiction de normes en matière de construction et d’aménagement du territoire. De quoi éviter «le développement anarchique des projets» et la transformation de l’énergie éolienne en «bien spéculatif».

Intérêt jurassien et valaisan

Saisie, la commission législative a demandé un arrêt de droit pour déterminer la légalité du projet de loi sur des questions non encore tranchées (A qui appartient le vent? Quelle est l’étendue verticale de la propriété? Est-il possible de prévoir des concessions?). Sa rédaction a été confiée à Florence Guillaume, professeur à la Faculté de droit de l’Université de Neuchâtel. Intéressés par la démarche, les cantons du Jura et du Valais ont participé à son financement.

L’avis de droit ne ferme pas la porte au principe d’une concession, pour autant qu’il y ait «un intérêt public». Mais il est très clair sur le principe de propriété: l’air ou le vent «appartiennent à tout le monde» et ne rentrent pas dans la catégorie des «choses sans maître». Les cantons n’ont donc pas la compétence de légiférer en la matière.

Florence Guillaume ne tranche pas la question de l’expropriation d’un propriétaire pour soumettre à concession la construction et l’exploitation d’éoliennes, ce point relevant «du droit administratif». Pour éclaircir ce point, la commission a demandé un second avis de droit au Service juridique de l’Etat. Il conclut que le canton peut exproprier un bien-fonds «à condition que le Grand Conseil, ait, par décret, déclaré le projet d’utilité publique». Mais, souligne-t-il, «faute de détenir un monopole quelconque en matière d’éoliennes, l’Etat ne peut accorder de concession. Par conséquent, le projet de loi […] n’est pas réalisable.»

«Le débat est ouvert»

Laurent Debrot est «un peu déçu» par cet épilogue. «On aurait bien sûr préféré que les juristes disent que le vent est la propriété de l’Etat. Mais le projet de loi a eu le grand mérite d’ouvrir le débat. Il a sensibilisé la population à l’importance de garder la main sur l’énergie éolienne. Aux collectivités publiques, maintenant, de prendre la problématique en main.»

Le député espère que le Réseau urbain neuchâtelois (RUN) concrétise l’idée de créer une société intercommunale chargée d’exploiter l’énergie éolienne. «Quoi qu’il arrive, nous allons être très vigilants. Les pouvoirs publics ont la responsabilité de ne pas laisser faire n’importe quoi.»

Projet de loi

Avis de droit I

Avis de droit II

Pas d'informations pour cette catégorie
 
 
  © 2022 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel SA
Retour Homepage