Jura Crêtes
Accueil OK     Plan de site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici : Projets d'éoliennes dans l'Arc jurassien > Canton de Neuchâtel > Revue de presse
 
  VIDEOS des projets éoliens dans l'Arc jurassien
 
  CARTE DES PROJETS EOLIENS EN SUISSE
 
  >> REVUE DE PRESSE <<
 
  -->> Oppositions
  Paysage Libre - Suisse
  Paysage Libre BEJUNE
  Travers du vent - NE
  Tramelan - JB
  Franches Montagnes- JU
  Paysage Libre - VD
  SOS Jura - VD sud
  Vallée de Joux - VD
 
  -->> Blogs
  Eolien, la presse et nous
  Voisine d'éoliennes
  Vent-de-Folie
  Vent-de-Folie's Photoblog
 
  Plateforme européenne contre l'éolien industriel - EPAW
 
  Eine kritische Auseinandersetzung mit Windenergie in der Schweiz
 
  Les projets
  Neuchâtel
  Revue de presse
  Concept NE 2009
  Concept NE 2010
  Chaumont - NE
  Communal La Sagne NE
  Grand Coeurie - NE
  Joux-du-Plâne - NE
  Mont de Boveresse - NE
  Monts de Buttes - NE
  Vue-des-Alpes - NE
  Pouillerel - NE
  Tête-de-Ran - NE
  Jura
  Jura bernois
  Vaud
  Fribourg
  Valais
  Le concept national
  L'opposition
  Paroles de ...
  Efficacité énergétique
  Documents de référence
  Divers
  Protection des crêtes
  Paysage
 
  Dessins de presse
 
  Non aux Quads !
 


Revue de presse


30.01.2010 - L'Impartial

Des principes pour préserver le paysage

ARC JURASSIEN - La Conférence des directeurs des travaux publics de l'aménagement du territoire et de la protection de l'environnement de Suisse occidentale a tenu une séance hier matin à Berne. Son président, le Jurassien Laurent Schaffter, l'a dirigée. Le Neuchâtelois Claude Nicati et ses homologues bernois, vaudois, valaisan, fribourgeois étaient aussi de la partie. Le Tessin a délégué un haut fonctionnaire pour l'occasion.

Le point principal: mettre un peu d'ordre en matière d'installations d'éoliennes. Plus question que chacun fasse son petit butin dans son coin. Le débat s'enflamme dans le Jura. Les deux éoliennes de Saint-Brais installées l'année dernière ont secoué l'opinion. Le paysage en a repris un sacré coup. Sans parler du bruit pour les riverains.

Les communes bien placées - généralement celles situées vers 1000 mètres d'altitude ou qui possèdent des terres à ce niveau - font l'objet d'offres alléchantes. Tiens: un privé - souvent des agriculteurs - qui cède le droit de superficie de son terrain à une société assoiffée d'énergie verte peut empocher jusqu'à 50 000 francs. C'est notamment le cas au Peuchapatte, dans le Jura.

Dans la capitale fédérale, les cantons du Jura, de Neuchâtel, Berne et Vaud ont entrepris de collaborer: ils se sont engagés à mettre sur pied une convention intercantonale en matière d'éoliennes. En français dans le texte: oui à des parcs éoliens «bien pensés», non à des bécanes qui poussent comme des champignons dans tous les coins. Pas question dans l'immédiat de remettre en cause les projets prioritaires. Mais après, stop. Place au juge.

Le meilleur exemple: les éoliennes sur la Haute-Borne, du côté de Delémont, ne sont pas près d'être érigées. Les politiciens ne vont pas empêcher les sociétés privées de sonder les bons endroits. Avec des mâts dits «d'étude». Mais les pouvoirs publics tiennent à avoir le dernier mot.

La protection du paysage a été au centre des discussions. Il s'agit aussi d'empêcher les privés de faire n'importe quoi. Le sujet est brûlant. L'objectif est d'installer des éoliennes à des «endroits adéquats». Pour cela, en haut lieu, on s'est dit qu'une approche intercantonale est indispensable. Les processus qui sont en cours ne sont pas interrompus. On parle des prioritaires, qui figurent dans les plans directeurs cantonaux. Les autres devront attendre. «On veut décider ensemble», a expliqué hier Laurent Schaffter. «On va dresser un état des lieux, établir une convention.»

Rappelons que le canton de Neuchâtel a dévoilé un concept de projet éolien. Dans un premier temps, six sites ont été retenus. Les consultations bouclées, l'Etat va maintenant mener de nouvelles études.

En clair, inutile que chaque «bled» compte ses éoliennes. Comme un temps les bistrots.

Note Juracretes:
Il faut comprendre : empocher jusqu'à 50 000 francs par an

Pas d'informations pour cette catégorie
 
 
  © 2022 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel SA
Retour Homepage