Jura Crêtes
Accueil OK     Plan de site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici : Projets d'éoliennes dans l'Arc jurassien > Canton de Neuchâtel > Revue de presse
 
  VIDEOS des projets éoliens dans l'Arc jurassien
 
  CARTE DES PROJETS EOLIENS EN SUISSE
 
  >> REVUE DE PRESSE <<
 
  -->> Oppositions
  Paysage Libre - Suisse
  Paysage Libre BEJUNE
  Travers du vent - NE
  Tramelan - JB
  Franches Montagnes- JU
  Paysage Libre - VD
  SOS Jura - VD sud
  Vallée de Joux - VD
 
  -->> Blogs
  Eolien, la presse et nous
  Voisine d'éoliennes
  Vent-de-Folie
  Vent-de-Folie's Photoblog
 
  Plateforme européenne contre l'éolien industriel - EPAW
 
  Eine kritische Auseinandersetzung mit Windenergie in der Schweiz
 
  Les projets
  Neuchâtel
  Revue de presse
  Concept NE 2009
  Concept NE 2010
  Chaumont - NE
  Communal La Sagne NE
  Grand Coeurie - NE
  Joux-du-Plâne - NE
  Mont de Boveresse - NE
  Monts de Buttes - NE
  Vue-des-Alpes - NE
  Pouillerel - NE
  Tête-de-Ran - NE
  Jura
  Jura bernois
  Vaud
  Fribourg
  Valais
  Le concept national
  L'opposition
  Paroles de ...
  Efficacité énergétique
  Documents de référence
  Divers
  Protection des crêtes
  Paysage
 
  Dessins de presse
 
  Non aux Quads !
 


Revue de presse


31.03.2010 - L’Impartial / L’Express

Les opposants aux parcs éoliens se mobilisent dans l'Arc jurassien

ARC JURASSIEN - Pro Crêtes craint que la multiplication des éoliennes industrielles détruise le patrimoine naturel et paysager, ainsi que le tourisme qui en dépend, sans grand avantage énergétique.

Une fédération Pro Crêtes s'est constituée pour protéger le patrimoine naturel et paysager de l'Arc jurassien face au développement industriel des éoliennes. Le noyau de ce regroupement intercantonal est neuchâtelois.

«Notre but est de faire réfléchir les gens aux menaces que le développement industriel des éoliennes fait peser sur les paysages et les richesses naturelles de tout l'Arc jurassien», assène Félix Gueissaz, de Neuchâtel.

Ce médecin, profilé de longue date comme «libéral écologique», préside la nouvelle fédération Pro Crêtes. La vice-présidente est l'avocate vallonnière Fabienne Chapuis.

Cinq organisations du Jura neuchâtelois et vaudois sont déjà membres. Lors de l'assemblée constitutive de février aux Hauts-Geneveys, selon un communiqué d'hier, un contact a été noué avec un collectif vaudois actif sur l'Arc jurassien en général, ainsi qu'avec le village franc-montagnard de Saint-Brais, qui «subit les nuisances de l'éolien industriel».

Cent éoliennes de 140 mètres de haut produiraient au mieux quelques pour-cent de la consommation nationale d'électricité, calcule Pro Crêtes. Ainsi redoute-t-elle de voir des «centaines» de rotors géants entraîner, sans grand avantage, «la destruction» du patrimoine naturel de l'Arc jurassien et de l'économie touristique qui en dépend.

«Comme médecin», ajoute Félix Gueissaz, «je trouve qu'on ne se pose pas beaucoup de questions concernant l'impact du bruit et des déplacements d'airs sur la population».

Pourquoi ce vent de fronde maintenant? Parce que l'Etat de Neuchâtel planche sur un concept éolien, répond le président de Pro Crêtes. Et parce que de grands constructeurs ou promoteurs d'éoliennes (Alpine Wind, SI genevois et zurichois) cherchent activement des terrains en faisant «miroiter de l'argent facile» aux communes et propriétaires terriens.

«Je n'en veux pas au paysan, auquel on diminue le prix du lait, qui accepte de vendre», précise Félix Gueissaz. «Mais on constate que, sous couvert d'écologie, l'éolien devient surtout un enjeu financier.»

Ainsi, les Amis du Mont-Racine viennent d'avertir le Château que Alpine Wind «démarche comme un bulldozer, même en dehors des sites éoliens prévus», selon leur secrétaire Véra Zaslawsky. «C'est David contre Goliath, mais Pro Crêtes permettra de se serrer les coudes. Aussi avec la Suisse allemande et la France».

Membres de Pro Crêtes: Amis du Mont-Racine et ceux de Tête-de-Ran /La Vue-des-Alpes, associations des Crêtes et Chaumont, de sauvegarde des Gittaz et du Mont-des-Cerfs (Ste-Croix) et des Travers-de-Vent (Montagne-de-Buttes)

____________________________________

Laurent Favre appelle à «raison garder»

«Je respecte les associations qui ne sont pas de mon avis, mais il leur faut raison garder», réagit le président de Suisse Eole, le conseiller national neuchâtelois Laurent Favre. «Ces gens ne se rendent pas compte de tout ce qui est mis en oeuvre pour gérer ces parcs d'éoliennes sur nos montagnes - idéales vu leur exposition aux vents - notamment au niveau du paysage.» Et de rappeler que le «strict» concept éolien préparé par le Conseil d'Etat neuchâtelois limiterait l'implantation des grandes éoliennes à six sites.

L'existence d'éoliennes sur leurs terres offriraient certes «un revenu accessoire à quelques paysans», note Laurent Favre, qui dirige la Chambre neuchâteloise d'agriculture. «Mais quand on paie des milliards pour de l'énergie importée de Russie ou de Libye, je ne vois pas pourquoi on critiquerait le fait que la production éolienne, propre et renouvelable, puisse profiter à des gens du terroir et aux communes.»

Cette source d'énergie est encouragée par la Confédération, qui vient tout de même d'émettre des «directives strictes» sur les rotors, agréées par Suisse Eole. Son président rappelle que le Tribunal fédéral, en donnant le feu vert au projet neuchâtelois de Crêt-Meuron, avait reconnu l'importance de l'énergie éolienne.

Laurent Favre cherche à faire inscrire l'intérêt prépondérant de la production d'électricité dans la législation fédérale. «Cela permettrat de faciliter les procédures pour les énergies renouvelables, sans mettre des éoliennes partout.»

_______________________________

Sites neuchâtelois retenus:

Crêt-Meuron, Vue-des-Alpes, Charbonnière-Les Pradières, Joux-du-Plâne, Montagne-de-Buttes, Communal de La Sagne

_______________________________

Promoteurs de l'éolien et les opposants devront agir selon le cadre légal fixé par l'Etat.

Selon le chef du Service de l'énergie et de l'environnement, Jean-Luc Juvet, les six sites retenus dans le projet de concept éolien neuchâtelois - soit 50 rotors en phase initiale - fourniraient 20% de l'électricité consommée dans le canton. L'Etat publiera ce cadre légal ces prochains mois. «Après, ce sera l'affaire des promoteurs et des opposants.»

_______________________


Initiative populaire en gestation dans le canton de Neuchâtel

L'hypothèse d'une initiative populaire visant à mieux protéger les crêtes neuchâteloises des éoliennes avait été évoquée en septembre. Selon plusieurs sources, des citoyens pourraient la lancer prochainement.

http://www.pro-cretes.ch/

Document PDF 20103003_Communiqué_PC.pdf 58.71Ko

Pas d'informations pour cette catégorie
 
 
  © 2022 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel SA
Retour Homepage