Jura Crêtes
Accueil OK     Plan de site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici : Projets d'éoliennes dans l'Arc jurassien > Canton de Neuchâtel > Revue de presse
 
  VIDEOS des projets éoliens dans l'Arc jurassien
 
  CARTE DES PROJETS EOLIENS EN SUISSE
 
  >> REVUE DE PRESSE <<
 
  -->> Oppositions
  Paysage Libre - Suisse
  Paysage Libre BEJUNE
  Travers du vent - NE
  Tramelan - JB
  Franches Montagnes- JU
  Paysage Libre - VD
  SOS Jura - VD sud
  Vallée de Joux - VD
 
  -->> Blogs
  Eolien, la presse et nous
  Voisine d'éoliennes
  Vent-de-Folie
  Vent-de-Folie's Photoblog
 
  Plateforme européenne contre l'éolien industriel - EPAW
 
  Eine kritische Auseinandersetzung mit Windenergie in der Schweiz
 
  Les projets
  Neuchâtel
  Revue de presse
  Concept NE 2009
  Concept NE 2010
  Chaumont - NE
  Communal La Sagne NE
  Grand Coeurie - NE
  Joux-du-Plâne - NE
  Mont de Boveresse - NE
  Monts de Buttes - NE
  Vue-des-Alpes - NE
  Pouillerel - NE
  Tête-de-Ran - NE
  Jura
  Jura bernois
  Vaud
  Fribourg
  Valais
  Le concept national
  L'opposition
  Paroles de ...
  Efficacité énergétique
  Documents de référence
  Divers
  Protection des crêtes
  Paysage
 
  Dessins de presse
 
  Non aux Quads !
 


Revue de presse


16.04.2010 - L'Impartial

«C'est aux Neuchâtelois de décider de l'avenir de ce patrimoine unique»

NEUCHATEL - Dix citoyens neuchâtelois lancent une initiative législative cantonale «Avenir des crêtes: au peuple de décider!» Ils estiment que la population du canton doit pouvoir s'exprimer sur l'avenir des crêtes jurassiennes et des parcs éoliens.

«Veut-on sacrifier les crêtes pour satisfaire le profit financier? Veut-on une industrialisation des crêtes pour produire une électricité consommée hors canton? Nous voulons contraindre le Conseil d'Etat à consulter la population. Sa compétence est trop grande. Nous ne voulons pas que le Château fixe l'avenir des crêtes du Jura. C'est au peuple de décider de l'avenir de ce patrimoine paysager unique!»

Le dermatologue de Neuchâtel Félix Gueissaz a donné le ton, hier matin, lors du lancement de l'initiative législative cantonale «Avenir des crêtes: au peuple de décider!» Elle est parue ce matin dans la Feuille officielle.

Le comité d'initiative demande que le plan d'affectation spécial cantonal régissant les crêtes du Jura neuchâtelois, «patrimoine cantonal unique protégé par le Décret de 1966» soit soumis à un référendum populaire obligatoire.

«En 1966, 89% de la population a répondu oui à la protection des crêtes du Jura neuchâtelois. Un élément que le peuple avait en mains est passé dans celles du canton!», lance le médecin neuchâtelois.

Le comité d'initiative est composé de dix citoyens de tout le canton pas franchement fans des éoliennes sur nos crêtes, dont Félix Gueissaz, qui est aussi président de la fédération Pro Crêtes, laquelle entend protéger le patrimoine naturel et paysager de l'Arc jurassien.

«Nous sommes indépendants! Rien à voir avec l'association créée dernièrement», assure pourtant le dermatologue.

Pour le Chaux-de-Fonnier Bernard Chappuis, membre du comité d'initiative, «Il faut se poser la question de la valeur patrimoniale, symbolique et touristique des Crêtes du Jura. Il faut que l'initiative aboutisse pour que le débat de fond sur l'éolien ait lieu!»

Pour se faire, l'initiative devra être déposée jusqu'au 18 octobre 2010 munie, au minimum, de 4500 signatures. Le Conseil d'Etat devrait alors faire un rapport au Grand Conseil neuchâtelois.

Et si le peuple devait finalement se prononcer et s'exprimait en faveur des éoliennes? «Si 90% des Neuchâtelois disent oui aux six sites prévus pour des éoliennes... On aura plus qu'à se taire!», conclut Félix Gueissaz.

www.noscretes.ch

Pour les initiants, «on essaie d'acheter les gens»

«Les propriétaires du terrain reçoivent entre 8000 et 20 000 francs par éolienne et par an pendant 20 ans. On essaie d'acheter les gens. Ils ont bien raison de dire oui, mais il y a un impact sur l'ensemble du Jura!», lance le dermatologue Félix Gueissaz, membre du comité d'initiative «Avenir des crêtes: au peuple de décider!» «Les Services industriels genevois ont 280 millions de francs à disposition pour prospecter des électrons verts pour la Ville de Genève. Nous sommes dix citoyens neuchâtelois sans moyens financiers.» Les services industriels genevois ou zurichois feraient fausse route sur les crêtes jurassiennes. Félix Gueissaz: «J'admire une ville comme Winterthour qui investit en mer du Nord! C'est logique, pas dans le Jura». Il cite Philippe Roch, ex-directeur de l'Office fédéral de l'environnement, dans «L'Illustré»: «Mille éoliennes géantes couvriraient 3% de notre consommation d'électricité. Ces quelques pour-cent ne justifient pas l'industrialisation de nos plus beaux paysages.» Les besoins augmentent eux de 3% chaque année... «Commençons par éliminer les nombreux gaspillages!»

Pour Eric Robert, membre du comité d'initiative, de La Sagne, «il y a une course effrénée pour les crêtes du Jura. Cette grande précipitation ne permet pas une réflexion sur le sujet».

Le Chaux-de-Fonnier Bernard Chapuis veut «un débat citoyen! Il n'y a pas urgence à mettre cinquante éoliennes sur les crêtes du Jura dans les cinq ans à venir... L'Etat est dépassé par ce qui arrive. Une éolienne, c'est six millions d'investissements. Sur Vaud, les contrats sont signés pour 60 éoliennes de 140m de hauteur et personne n'en parle! Le 16 juin débuteront les travaux de huit éoliennes de 140m au Mont-Soleil - Mont-Crosin.» Ingénieur, Bernard Chapuis considère que le rendement des éoliennes est de 15% sur les crêtes du Jura contre 30% au bord de la mer du Nord et bien plus en pleine mer. Le coût d'installation serait plus élevé dans le Jura, de par le relief.

http://www.noscretes.ch

Pas d'informations pour cette catégorie
 
 
  © 2022 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel SA
Retour Homepage