Jura Crêtes
Accueil OK     Plan de site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici : Projets d'éoliennes dans l'Arc jurassien > Canton du Jura > Revue de presse
 
  VIDEOS des projets éoliens dans l'Arc jurassien
 
  CARTE DES PROJETS EOLIENS EN SUISSE
 
  >> REVUE DE PRESSE <<
 
  -->> Oppositions
  Paysage Libre - Suisse
  Paysage Libre BEJUNE
  Travers du vent - NE
  Tramelan - JB
  Franches Montagnes- JU
  Paysage Libre - VD
  SOS Jura - VD sud
  Vallée de Joux - VD
 
  -->> Blogs
  Eolien, la presse et nous
  Voisine d'éoliennes
  Vent-de-Folie
  Vent-de-Folie's Photoblog
 
  Plateforme européenne contre l'éolien industriel - EPAW
 
  Eine kritische Auseinandersetzung mit Windenergie in der Schweiz
 
  Les projets
  Neuchâtel
  Jura
  Revue de presse
  Concept jurassien
  St.-Brais
  Lajoux
  Peuchapatte
  Les Bois
  Jura bernois
  Vaud
  Fribourg
  Valais
  Le concept national
  L'opposition
  Paroles de ...
  Efficacité énergétique
  Documents de référence
  Divers
  Protection des crêtes
  Paysage
 
  Dessins de presse
 
  Non aux Quads !
 


Revue de presse


02.07.2010 - L'Impartial / L'Express

A propos du 2ème parc éolien prévu à Saint-Brais

SAINT-BRAIS - Je viens de lire votre papier au sujet du deuxième parc éolien prévu à Saint-Brais. Je suis scandalisée d’apprendre que les SIG vont financer le réseau d’eau de la commune.

En effet, lors de la présentation de ce projet au WWF et à Pro Natura, à laquelle j’ai assisté, les représentants de la société Reninvest ont parlé brièvement d’une source d’eau sur le terrain convoité, racontant qu’elle était en mauvais état et que la commune de Sceut qui l’exploitait renoncerait sans doute à investir pour les travaux de réfection. Cette commune, d’après eux, allait vraisemblablement se connecter au réseau d’eau de Saint-Brais. La désinvolture avec laquelle ils donnaient ces explications m’a percutée.

Renseignements pris, une source d’eau sur un terrain empêche la construction d’un site industriel. Et comme par hasard, deux mois plus tard, les SIG se proposent de payer des frais sur le réseau d’eau dans notre commune, entre autres promesses qui font perdre la tête à nos autorités. Comme par exemple celle de servir en priorité la commune de Saint-Brais en cas de pénurie de courant en Suisse à raison de x% de leur production. Hors, en cas de pénurie d'électricité, c'est l'Etat, et non les SIG qui décideront du partage du gâteau électrique.

A Genève, le Conseil d’Etat a répondu à l’interpellation urgente de Monsieur Jacques Jeannerat du 16 décembre 2009 au sujet des rétributions diverses des SIG aux communes qui acceptent leurs sites éoliens. Ils appellent cela des compensations. J’appellerais cela de la corruption. Comment voulez-vous que des citoyens prennent sereinement des décisions aussi capitales pour l’avenir des Franches-Montagnes avec des arguments financiers pareils ?

L’argent arrive dans nos villages comme un rouleau compresseur et détruit tout sur son passage. Ils n’hésitent pas à  fermer des sources d’eau pour arriver à leur fin.

Notons encore que dans sa réponse, le Conseil d'Etat genevois, insiste sur le fait que l'éolien ne coûtera rien au genevois, puisqu'il sera financé par les consommateurs suisses via la RPC, que cet investissement "écologique" ne leur coûtera pas plus qu'un autre type de centrale chez eux (par exemple à gaz), les surcoûts étant payés par le peuple suisse, donc aussi par le peuple jurassien, doublement roulé dans la farine. Donc les SIG  peuvent se vanter d'être écolos sans sortir leur porte monnaie ni assumer les nuisances.

Quand est-ce que ce scandale va trouver de courageux politiques pour réglementer cette foire qui gangrène notre coin de pays ? Et pendant ce temps de grands patrons de l'électricité en Suisse disent: "La Suisse n'est pas un pays éoliens" Mais alors le sacrifice de nos paysage, de la paix dans les communes, c'est pour qui exactement?

Courrier les lecteurs
Pascale Hoffmeyer
Saint-Brais

Pas d'informations pour cette catégorie
 
 
  © 2022 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel SA
Retour Homepage