Jura Crêtes
Accueil OK     Plan de site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici : Projets d'éoliennes dans l'Arc jurassien > Canton de Neuchâtel > Revue de presse
 
  VIDEOS des projets éoliens dans l'Arc jurassien
 
  CARTE DES PROJETS EOLIENS EN SUISSE
 
  >> REVUE DE PRESSE <<
 
  -->> Oppositions
  Paysage Libre - Suisse
  Paysage Libre BEJUNE
  Travers du vent - NE
  Tramelan - JB
  Franches Montagnes- JU
  Paysage Libre - VD
  SOS Jura - VD sud
  Vallée de Joux - VD
 
  -->> Blogs
  Eolien, la presse et nous
  Voisine d'éoliennes
  Vent-de-Folie
  Vent-de-Folie's Photoblog
 
  Plateforme européenne contre l'éolien industriel - EPAW
 
  Eine kritische Auseinandersetzung mit Windenergie in der Schweiz
 
  Les projets
  Neuchâtel
  Revue de presse
  Concept NE 2009
  Concept NE 2010
  Chaumont - NE
  Communal La Sagne NE
  Grand Coeurie - NE
  Joux-du-Plâne - NE
  Mont de Boveresse - NE
  Monts de Buttes - NE
  Vue-des-Alpes - NE
  Pouillerel - NE
  Tête-de-Ran - NE
  Jura
  Jura bernois
  Vaud
  Fribourg
  Valais
  Le concept national
  L'opposition
  Paroles de ...
  Efficacité énergétique
  Documents de référence
  Divers
  Protection des crêtes
  Paysage
 
  Dessins de presse
 
  Non aux Quads !
 


Revue de presse


24.07.2010 - L'Impartial

Coffrane veut avoir son mot à dire sur le développement des éoliennes

RÉGION DU MONT-RACINE - Alpine Wind souhaite implanter quatre grandes éoliennes sur le territoire de Coffrane. La commune y est favorable. Mais elle veut avoir son mot à dire dans cette société privée dont le projet de parc éolien dit du Grand Cœurie s'étend en fait de La Tourne au Mont-Racine.

Sur la vingtaine d'éoliennes projetées entre La Tourne et le Mont-Racine par Alpine Wind, quatre pourraient être construites sur le territoire de Coffrane. Mais il y a des écueils.

Favorable à l'éolien, avec l'autorisation du Conseil général, le Conseil communal est prêt à signer un accord avec cette société basée à Berne dont le capital est majoritairement en mains des SI genevois et, minoritairement d'investisseurs irlandais. Mais il veut en contrepartie que les communes et la Région Val-de-Ruz soient mieux représentées à son conseil d'administration.

«Avec la convention de collaboration de 25 ans proposée par Alpine Wind, les autorités du village s'engageraient à ne pas s'opposer à la construction de ces éoliennes», explique Giuliano Viali, conseiller communal en charge de l'énergie. «En guise d'indemnité, la commune recevrait certes un pourcentage du chiffre d'affaires généré par ces éoliennes. Mais nous voulons éviter que les bénéfices partent ailleurs, sans que nous ayons un droit de regard sur les futures décisions, par exemple en matière de tarif de l'électricité, ou sur un éventuel rachat de la société.»

Car le conseiller communal, également président de la commission énergétique vaudruzienne, ne le cache pas: à défaut d'avoir réussi à créer au Grand Cœurie un projet propre à la Région Val-de-Ruz et aux communes, comme à Montperreux, ou en mains d'investisseurs locaux, comme à la Joux-du-Plâne, «on a perdu la maîtrise de ce qui se passera au-dessus de nos villages».

C'est qu'Alpine Wind, aussi présente à la Montagne de Buttes, a les dents longues. Son projet dit du «Grand Cœurie», du nom d'un lieu-dit situé derrière La Tourne, prévoit entre 18 et 24 éoliennes sur les territoires de Rochefort, Coffrane, Les Geneveys-sur-Coffrane et Boudevilliers.

«Nous avons déjà contacté une douzaine de propriétaires fonciers pour leur louer du terrain. Quasiment tous les contrats sont signés», affirme Matthias Haldimann, directeur d'Alpine Wind. «De plus, nous avons déjà conclu une convention de collaboration avec Rochefort et Boudevilliers, et les discussions sont avancées avec Les Geneveys-sur-Coffrane et Coffrane.»

Ces communes obtiendront gratuitement 10% des actions de la filiale de réalisation TourNEvent SA.

La discussion reprendra après les vacances, affirme Giuliano Viali. Sur sa terrasse de Coffrane, il affirme que la vue de l'extrémité des éoliennes dépassant de la forêt ne sera «pas gênante». Mais il comprend que certains habitants de la région craignent pour le paysage.

Reste qu'aux yeux des autorités de Coffrane, le recours à l'électricité des éoliennes - dont «le bilan énergétique est positif après quelques années» - est prioritaie.
_______________________________

Alpine Wind relance l'Etat

«Le plus dur, pour implanter toutes nos éoliennes projetées sur le secteur du Grand Cœurie, sera de convaincre le canton de Neuchâtel. Nous sommes en train de relancer les discussions avec le Département de la gestion du territoire et souhaitons rencontrer le conseiller d'Etat Claude Nicati en août ou septembre, car les choses risquent de ne pas aller dans notre direction», affirme Matthias Haldimann, directeur d'Alpine Wind, à Berne.

L'enjeu, c'est de savoir combien des 18 à 24 emplacements prévus entre La Tourne et le Mont-Racine seront à l'intérieur du secteur retenu dans la prochaine version du concept éolien cantonal. L'avant-projet, actuellement en révision, prévoit six sites du Jura neuchâtelois où la construction d'éoliennes sera autorisée. Et le site dit de la Charbonnière n'engloberait que la partie nord-ouest des crêtes reliant La Tourne au Mont-Racine.

Claude Nicati était inatteignable ces jours pour réagir aux démarches répétées du promoteur privé. Lequel, annonce Matthias Haldimann, n'a pas attendu pour poser des mâts de mesure du vent sur les hauts de Rochefort et des Geneveys-sur-Coffrane.

_______________________________

L'initiative «Au peuple de décider» a de bonnes chances de réussite

Quelque 3500 citoyens ont déjà signé l'initiative cantonale qui soumettrait obligatoirement l'installation d'éoliennes en zone de crêtes à un vote populaire. Président de Pro Crêtes, Félix Gueissaz espère que les 4500 signatures nécessaires seront récoltées d'ici début septembre (délai légal: 18 octobre).

_______________________________

Pas de décision avant l'automne aux Geneveys-sur-Coffrane

Avant que Les Geneveys-sur-Coffrane ne signent une convention de collaboration avec Alpine Wind, le Conseil général devra donner son accord. Ce débat est prévu en octobre, selon le conseiller communal Eric Martin.

Pas d'informations pour cette catégorie
 
 
  © 2022 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel SA
Retour Homepage