Jura Crêtes
Accueil OK     Plan de site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici : Projets d'éoliennes dans l'Arc jurassien > Canton de Neuchâtel > Revue de presse
 
  VIDEOS des projets éoliens dans l'Arc jurassien
 
  CARTE DES PROJETS EOLIENS EN SUISSE
 
  >> REVUE DE PRESSE <<
 
  -->> Oppositions
  Paysage Libre - Suisse
  Paysage Libre BEJUNE
  Travers du vent - NE
  Tramelan - JB
  Franches Montagnes- JU
  Paysage Libre - VD
  SOS Jura - VD sud
  Vallée de Joux - VD
 
  -->> Blogs
  Eolien, la presse et nous
  Voisine d'éoliennes
  Vent-de-Folie
  Vent-de-Folie's Photoblog
 
  Plateforme européenne contre l'éolien industriel - EPAW
 
  Eine kritische Auseinandersetzung mit Windenergie in der Schweiz
 
  Les projets
  Neuchâtel
  Revue de presse
  Concept NE 2009
  Concept NE 2010
  Chaumont - NE
  Communal La Sagne NE
  Grand Coeurie - NE
  Joux-du-Plâne - NE
  Mont de Boveresse - NE
  Monts de Buttes - NE
  Vue-des-Alpes - NE
  Pouillerel - NE
  Tête-de-Ran - NE
  Jura
  Jura bernois
  Vaud
  Fribourg
  Valais
  Le concept national
  L'opposition
  Paroles de ...
  Efficacité énergétique
  Documents de référence
  Divers
  Protection des crêtes
  Paysage
 
  Dessins de presse
 
  Non aux Quads !
 


Revue de presse


19.10.2010 - Le Temps

Les Neuchâtelois voteront sur les éoliennes

NEUCHATEL - L’initiative législative lancée par un comité citoyen a abouti. Scrutin pas avant 2013.

Les éoliennes en ont vu de toutes les couleurs hier à Neuchâtel. En présence de Franz Weber, qui est parti «à l’assaut des hélices dévastatrices», un comité citoyen a déposé à la Chancellerie d’Etat l’initiative législative cantonale «Avenir des crêtes, au peuple de décider». Lancé en avril dernier, le texte, qui constitue une première sur le plan national, a recueilli plus de 6400 signatures valables. Il demande que le plan d’affectation cantonal soit soumis au référendum populaire obligatoire en vertu du décret de 1966 qui protège les crêtes et les sites naturels du canton.

Membre du comité d’initiative et président de Pro-Crêtes, fédération valdo-neuchâteloise qui souhaite «prévenir la destruction du patrimoine naturel et paysager de l’Arc jurassien», Félix Gueissaz souligne la nécessité d’ouvrir le débat. «Le décret de 1966 avait été plébiscité par 89% des Neuchâtelois. Ce que le peuple a fait, il doit le défaire.» D’autant, souligne-t-il, que le jeu n’en vaut pas la chandelle: «Dans l’Arc jurassien, le vent est insuffisant pour légitimer l’atteinte au paysage induite par l’industrialisation des crêtes. Car il faut le savoir, une éolienne fonctionne, au mieux, entre 15 et 20% du temps.»

Claude Nicati n’apprécie pas

Partisans et opposants de l’énergie éolienne ont du temps pour affûter leurs arguments. Le Conseil d’Etat dispose de deux ans pour présenter un projet de loi au Grand Conseil et, qui sait, concocter un contre-projet. Une certitude: il ne fera pas diligence. En charge du Département de la gestion du territoire, le ministre libéral-radical Claude Nicati n’apprécie guère une initiative qui remet en question le concept éolien cantonal, dont la deuxième mouture a été mise en consultation fin août. Dans ce contexte, le scrutin populaire pourrait avoir lieu, au mieux, en 2013.

Claude Nicati ne restera pas les bras croisés à attendre le verdict populaire. D’ici à la fin de l’année, il transmettra au Conseil fédéral le plan directeur cantonal, feuille de route de l’aménagement du territoire qui comprend le tout nouveau concept éolien. Présenté fin août après l’échec d’une première mouture, il prévoit la création de cinq sites pour un total de 59 éoliennes. Cela représente au total un potentiel de production annuelle de 200 GWh, soit «20% de la consommation actuelle d’électricité du canton».

Si tout se passe comme prévu, Claude Nicati estime que les premières hélices pourraient être installées «dès la fin 2011». Du coup, considère-t-il, «l’initiative arriverait comme la grêle après la vendange».

La remarque irrite Félix Gueissaz. «J’imagine mal que Claude Nicati ignore totalement la volonté des milliers de Neuchâtelois qui ont signé l’initiative. J’espère que les députés sauront le lui rappeler. Je suis confiant. Le processus en cours peut prendre du temps.»

Le débat politique pourrait prendre une tournure nationale. Encouragé par la démarche du ¬comité d’initiative neuchâtelois, Franz Weber a laissé entendre que sa fondation, Helvetia Nostra, pourrait lancer une initiative populaire fédérale si aucune réflexion globale n’est entreprise à l’échelle de la Suissse «contre le développement anarchique des projets éoliens».

Pas d'informations pour cette catégorie
 
 
  © 2022 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel SA
Retour Homepage