Jura Crêtes
Accueil OK     Plan de site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici : Projets d'éoliennes dans l'Arc jurassien > Canton du Jura > Revue de presse
 
  VIDEOS des projets éoliens dans l'Arc jurassien
 
  CARTE DES PROJETS EOLIENS EN SUISSE
 
  >> REVUE DE PRESSE <<
 
  -->> Oppositions
  Paysage Libre - Suisse
  Paysage Libre BEJUNE
  Travers du vent - NE
  Tramelan - JB
  Franches Montagnes- JU
  Paysage Libre - VD
  SOS Jura - VD sud
  Vallée de Joux - VD
 
  -->> Blogs
  Eolien, la presse et nous
  Voisine d'éoliennes
  Vent-de-Folie
  Vent-de-Folie's Photoblog
 
  Plateforme européenne contre l'éolien industriel - EPAW
 
  Eine kritische Auseinandersetzung mit Windenergie in der Schweiz
 
  Les projets
  Neuchâtel
  Jura
  Revue de presse
  Concept jurassien
  St.-Brais
  Lajoux
  Peuchapatte
  Les Bois
  Jura bernois
  Vaud
  Fribourg
  Valais
  Le concept national
  L'opposition
  Paroles de ...
  Efficacité énergétique
  Documents de référence
  Divers
  Protection des crêtes
  Paysage
 
  Dessins de presse
 
  Non aux Quads !
 


Revue de presse


19.01.2011 - L'Impartial

Les Breuleux et Les Bois ont gelé tout projet éolien

FRANCHES-MONTAGNES - Les communes des Breuleux, des Bois et du Noirmont se sont mises ensemble pour discuter avec les promoteurs d'éoliennes l'an dernier. Sentant le vent monter à Saint-Brais et au Peuchapatte, les deux premières ont mis leurs projets en attente. Le Noirmont s'est lancé dans l'élaboration d'un plan spécial, mais il est bloqué par un recours.

Les autorités des Breuleux et des Bois ont préféré voir et entendre les effets provoqués par les trois éoliennes installées l'automne dernier au Peuchapatte avant de prendre une décision pour leur commune. «Une sorte de petit moratoire pour que les gens puissent se faire une idée», explique le maire des Bois Daniel Kurz.

Selon le Plan directeur cantonal, la crête reliant Les Breuleux, Le Noirmont et Les Bois pourrait accueillir une petite dizaine d'éoliennes supplémentaires, sur des sites jugés prioritaires. Les trois communes ont donc décidé de rencontrer ensemble les différents promoteurs qui les courtisaient, pour discuter des offres. L'élaboration d'un plan spécial ne pouvant toutefois pas être intercommunale, chaque entité doit se décider individuellement. Pour l'heure, seul Le Noirmont a entamé des démarches (lire ci-contre).

Le bruit et l'impact paysager des éoliennes du Peuchapatte ont sérieusement mis du plomb dans l'aile à l'installation de deux mâts au Peu-Girard, en terre breulotière. «Vu la faible distance avec les premières habitations, moins d'un kilomètre, cela m'étonnerait qu'un projet éolien voie le jour, à moins qu'ils fassent de sérieux progrès techniques», remarque madame le maire Agnès Bourquard. «ça nous laisse songeurs quand on voit et entend ce qu'il se passe non loin de chez nous. Ce bruit insistant, ce n'est pas banal. Certes il y a un impact financier, mais il y a surtout des désagréments pour toute la population.» Si le Conseil communal des Breuleux n'a pas encore clos ce dossier, il se laisse jusqu'à l'été pour prendre une décision.

Aux Bois, la discussion sera relancée au printemps pour les quatre éoliennes potentielles. «Je dois dire que nous avons été choqués par les mastodontes implantés aux Franches-Montagnes», note le maire Daniel Kurz. «Nous n'allons pas foncer tête baissée et essayer d'élever les exigences, notamment liées à la distance. Quoi que l'on fasse, nous souhaitons que la population s'exprime.» /DWI

Premier pas au Noirmont

La commune du Noirmont a fait un premier pas vers l'implantation de deux à trois éoliennes sur sa crête sud, mais elle est déjà bloquée. Un accord a été conclu avec un pool de trois promoteurs éoliens, comme l'a annoncé RFJ hier: Sol-E, Alpiq et Adev. La commune les laisse faire les études d'impact nécessaires à l'élaboration d'un plan spécial. En échange, ces sociétés paient un «petit» cadeau au Noirmont: 360 000 francs pour des installations photovoltaïques sur le toit de la halle de gym, actuellement en rénovation. «Cela ne nous engage à rien pour la suite, même si aucune éolienne ne voit finalement le jour», estime la mairesse Denise Girardin. Mais pour l'instant, toute étude est gelée car le promoteur RenInvest a fait recours auprès du Tribunal administratif cantonal, en octobre dernier. Il s'estime lésé de ne pas avoir été choisi et réclame une procédure de marché public.

Pas d'informations pour cette catégorie
 
 
  © 2022 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel SA
Retour Homepage