Jura Crêtes
Accueil OK     Plan de site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici : Projets d'éoliennes dans l'Arc jurassien > Canton du Jura > Revue de presse
 
  VIDEOS des projets éoliens dans l'Arc jurassien
 
  CARTE DES PROJETS EOLIENS EN SUISSE
 
  >> REVUE DE PRESSE <<
 
  -->> Oppositions
  Paysage Libre - Suisse
  Paysage Libre BEJUNE
  Travers du vent - NE
  Tramelan - JB
  Franches Montagnes- JU
  Paysage Libre - VD
  SOS Jura - VD sud
  Vallée de Joux - VD
 
  -->> Blogs
  Eolien, la presse et nous
  Voisine d'éoliennes
  Vent-de-Folie
  Vent-de-Folie's Photoblog
 
  Plateforme européenne contre l'éolien industriel - EPAW
 
  Eine kritische Auseinandersetzung mit Windenergie in der Schweiz
 
  Les projets
  Neuchâtel
  Jura
  Revue de presse
  Concept jurassien
  St.-Brais
  Lajoux
  Peuchapatte
  Les Bois
  Jura bernois
  Vaud
  Fribourg
  Valais
  Le concept national
  L'opposition
  Paroles de ...
  Efficacité énergétique
  Documents de référence
  Divers
  Protection des crêtes
  Paysage
 
  Dessins de presse
 
  Non aux Quads !
 


Revue de presse


14.04.2011 - L'Express/L'Impartial

Des privés ont signé avec les promoteurs

LE NOIRMONT - Les éoliennes mobilisent les citoyens. Plus de 100 personnes hier soir à l’assemblée communale.

L'ordre du jour mentionnait «information sur le dossier communal des éoliennes par le Conseil communal». Mais, comme l'a si aimablement précisé la présidente des assemblées Raymonde Gaume, «il s'agit bel et bien d'une information. Mais si quelqu'un veut poser une question, je pense qu'on lui répondra». Une, deux, trois... Et les questions de fuser! D'autant plus que l'assemblée extraordinaire d'hier soir au Noirmont était fort bien fréquentée avec la présence de 102 citoyens. Décidément, les éoliennes mobilisent les foules.

Concrètement, l'information a duré à peine quelques minutes. Oui, les trois développeurs Adev, Alpiq et Sol-E ont promis 360 000 francs à la commune en vue de financer l'installation d'un toit photovoltaïque sur la nouvelle halle de gymnastique, actuellement en construction. En contrepartie? Rien du tout, a assuré le conseiller communal Damien Paratte. «On va signer un contrat sur 25 ans. Mais à aucun moment les autorités seront liées avec les promoteurs dans l'hypothétique construction d'un parc éolien sur le territoire de la commune.» Pour ceux qui ne seraient pas dans le vent, RenInvest avait porté l'affaire de l'installation photovoltaïque devant le tribunal administratif. RenInvest a été débouté. Son recours s'est transformé en opposition simple, avec toutefois effet suspensif. «Nous sommes obligés d'étudier une solution», a admis la maire Denise Girardin en présentant ce dossier devant la presse 48 heures avant l'assemblée.

«Bandes de rats!»

La discussion a démarré gentiment. Damien Paratte a expliqué que Le Noirmont avait décidé de faire cavalier seul, après avoir un moment bossé à trois sur le dossier éolien, en compagnie des Bois et des Breuleux. On sait que ces deux dernières communes ont pris la décision d'arrêter les frais. En tout cas pour le moment. Au Noirmont, on a désiré continuer. Sans vouloir cracher le morceau, il est évident qu'une majorité de l'exécutif noirmonier est favorable à l'installation d'éoliennes sur le territoire communal. En prolongement des trois existantes au Peuchapatte (Muriaux), pour être plus précis.

Les mains n'ont cessé de se lever. Certaines questions étaient plus pointues que d'autres. Des citoyens ont eu la langue très dure. Du genre: «Toutes ces sociétés qui vendent de l'éolien sont des bandes de rats!» Un autre: «S'il y avait plus de lumières au village, on ferait des économies au niveau de l'éclairage public.»

Avec tact et diplomatie, Damien Paratte a permis au dialogue de rester courtois. Et le conseiller l'a répété plusieurs fois. Nous n'en sommes qu'au stade des études, des intentions. «Rien, absolument rien ne se fera sans le consentement des gens du Noirmont», a-t-il assuré. Point hyperimportant: des privés propriétaires de terrain se sont déjà engagés avec Sol-E (FMB). Les contrats sont signés! Depuis quand? Sur quelle durée? Pour combien d'argent? Les voilà, les «rats» en question? Après une heure, la présidente a utilisé de toute son autorité: fin de l'information, qui s'était, inévitablement, transformée en débat.

Alors qu'il restait un point à l'ordre du jour, des gens ont quitté l'aula des Espaces scolaires. Des «rats» eux aussi? Au préalable, le crédit de deux millions relatif à la viabilisation d'un lotissement pour 19 parcelles et le changement de zone devant permettre au groupe Orolux de s'étendre vers le terrain de foot avaient passé la rampe haut la main.

Presque anecdotique.

Pas d'informations pour cette catégorie
 
 
  © 2022 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel SA
Retour Homepage