Jura Crêtes
Accueil OK     Plan de site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici : Projets d'éoliennes dans l'Arc jurassien > Canton du Jura > Revue de presse
 
  VIDEOS des projets éoliens dans l'Arc jurassien
 
  CARTE DES PROJETS EOLIENS EN SUISSE
 
  >> REVUE DE PRESSE <<
 
  -->> Oppositions
  Paysage Libre - Suisse
  Paysage Libre BEJUNE
  Travers du vent - NE
  Tramelan - JB
  Franches Montagnes- JU
  Paysage Libre - VD
  SOS Jura - VD sud
  Vallée de Joux - VD
 
  -->> Blogs
  Eolien, la presse et nous
  Voisine d'éoliennes
  Vent-de-Folie
  Vent-de-Folie's Photoblog
 
  Plateforme européenne contre l'éolien industriel - EPAW
 
  Eine kritische Auseinandersetzung mit Windenergie in der Schweiz
 
  Les projets
  Neuchâtel
  Jura
  Revue de presse
  Concept jurassien
  St.-Brais
  Lajoux
  Peuchapatte
  Les Bois
  Jura bernois
  Vaud
  Fribourg
  Valais
  Le concept national
  L'opposition
  Paroles de ...
  Efficacité énergétique
  Documents de référence
  Divers
  Protection des crêtes
  Paysage
 
  Dessins de presse
 
  Non aux Quads !
 


Revue de presse


23.04.2011 - L'Impartial

Les Franches préservées - Non à une nouvelle ligne à haute tension à travers le district

FRANCHES-MONTAGNES - Balayée d'un coup sec. Le Gouvernement jurassien ne veut pas entendre parler de la construction d'une nouvelle ligne à haute tension tout le long des Franches-Montagnes afin de transporter le futur courant éolien. Il rassure du coup le député vert de Saignelégier Jean-Michel Steiger, qui l'avait interpellé via une question écrite. Cette bonne nouvelle rassemble au moins sur un point les antis et les pros-éoliens: préserver au maximum le paysage franc-montagnard.

Dans sa réponse, l'exécutif précise une énième fois qu'au vu de sa stratégie énergétique 2035, l'exploitation de l'énergie éolienne sera incontournable. Mais il admet que certains problèmes doivent être maîtrisés, notamment au niveau du paysage et des nuisances sonores, ainsi que le raccordement au réseau électrique existant.

Uniquement en souterrain

Le raccordement des éoliennes au réseau jurassien de transport d'électricité? Celui-ci a ses limites, explique le Gouvernement, «du moment qu'il s'agit plus d'un réseau de distribution que de production». L'Office fédéral de l'énergie (OFEN) a été approché en 2009. Celui-ci confirme que les capacités actuelles de transport sont insuffisantes et qu'il s'agira de procéder à l'extension et au renforcement des lignes électriques existantes.

Le Département cantonal de l'environnement et de l'équipement a certes évalué la construction d'une nouvelle ligne qui traverserait les Franches-Montagnes tout en longueur en reliant, par exemple, les stations transformatrices de Bassecourt à La Chaux-de-Fonds. Mais il a donc écarté cette option. Il est toutefois prévu de renforcer la ligne principale existante, qui relie les sous-stations de Tramelan et celle du Noirmont.

Demeure une évidence: les futures éoliennes devront quand même être raccordées au réseau existant. «Cela suppose la construction de lignes électriques pour les relier soit à une ligne existante, soit directement à une station transformatrice. La réalisation de ces nouvelles lignes n'est envisagée qu'en souterrain», insiste le Gouvernement.

Qui ajoute que la nouvelle ligne qu'a nécessité le raccordement des trois éoliennes du Peuchapatte à la sous-station du Noirmont a été totalement enterrée. Et pour évacuer le courant des deux éoliennes de Saint-Brais, la ligne reliant Saint-Brais à Montfaucon (qui n'est pas une ligne à haute tension) a elle été renforcée et une bonne partie enterrée également.

Vraiment un luxe?
________________________
 
Perte d'objectivité

Le Gouvernement
répond encore à Jean-Michel Steiger que la présence d'éoliennes n'est pas incompatible, «au sens strict», avec la réalisation du Parc naturel régional du Doubs (PNRD).

L'exécutif a noté que le comité du PNRD s'est déclaré contre la construction de nouvelles éoliennes entre les parcs de Mont-Crosin et Lomont (Fr). Les autorités jurassiennes vont apporocher le comité du PNRD «pour une discussion objective». Tout en rappelant «que le Parc naturel régional du Doubs ne sera ni une réserve naturelle, ni un parc national, mais bien au contraire un espace dans lequel se développent les activités humaines en harmonie avec leur environnement.»

Le député libéral-radical de Porrentruy Gabriel Schenk avait lui aussi adressé une question écrite au Gouvernement sur la problématique des éoliennes intitulée «Vent de colère sur la montagne». L'exécutif est triste: «Le cadre fixé par le plan directeur cantonal aurait dû permettre un développement harmonieux de l'énergie éolienne. Pourtant, il ne se passe bientôt plus un jour sans qu'elle fasse parler d'elle, de moins en moins bien, il faut bien l'avouer.»

Le Gouvernement déplore que le discours perde de son objectivité. Il mentionne que pour le moment, seuls les quatre sites prioritaires (Lajoux-Saulcy, Les Breuleux-Les Bois, Saint-Brais et Le Peuchapatte) ont sa préférence, que tout nouveau projet est gelé, que le plan directeur devra inévitablement être révisé et que l'implantation finale d'éoliennes est l'affaire du Gouvernement et du Parlement.

Document PDF Intervention2412_Steiger_et_2414_Schenk.pdf 264.06Ko

Pas d'informations pour cette catégorie
 
 
  © 2022 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel SA
Retour Homepage