Jura Crêtes
Accueil OK     Plan de site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici : Projets d'éoliennes dans l'Arc jurassien > Canton de Neuchâtel > Revue de presse
 
  VIDEOS des projets éoliens dans l'Arc jurassien
 
  CARTE DES PROJETS EOLIENS EN SUISSE
 
  >> REVUE DE PRESSE <<
 
  -->> Oppositions
  Paysage Libre - Suisse
  Paysage Libre BEJUNE
  Travers du vent - NE
  Tramelan - JB
  Franches Montagnes- JU
  Paysage Libre - VD
  SOS Jura - VD sud
  Vallée de Joux - VD
 
  -->> Blogs
  Eolien, la presse et nous
  Voisine d'éoliennes
  Vent-de-Folie
  Vent-de-Folie's Photoblog
 
  Plateforme européenne contre l'éolien industriel - EPAW
 
  Eine kritische Auseinandersetzung mit Windenergie in der Schweiz
 
  Les projets
  Neuchâtel
  Revue de presse
  Concept NE 2009
  Concept NE 2010
  Chaumont - NE
  Communal La Sagne NE
  Grand Coeurie - NE
  Joux-du-Plâne - NE
  Mont de Boveresse - NE
  Monts de Buttes - NE
  Vue-des-Alpes - NE
  Pouillerel - NE
  Tête-de-Ran - NE
  Jura
  Jura bernois
  Vaud
  Fribourg
  Valais
  Le concept national
  L'opposition
  Paroles de ...
  Efficacité énergétique
  Documents de référence
  Divers
  Protection des crêtes
  Paysage
 
  Dessins de presse
 
  Non aux Quads !
 


Revue de presse


02.05.2011 - 24 Heures

Des éoliennes vaudoises cernent le Val-de-Travers

VAUD - NEUCHATEL - Plusieurs projets surplombent le vallon neuchâtelois. Dont ceux de Sainte-Croix et de Bullet. Un ex-édile s’en inquiète.

Les projets éoliens de Sainte-Croix (Mont-des-Cerfs et La Gittaz) et de la Grandsonnaz ne font pas seulement souffler un vent de mécontentement sur sol nord-vaudois. Situés à proximité de la frontière neuchâteloise du Val-de-Travers, ils font aussi parler d’eux par-delà le col des Etroits. Et l’un des plus prompts à s’en inquiéter n’est autre que Pierre-Alain Rumley, ancien directeur de l’Office fédéral du développement territorial et ancien membre de l’exécutif de la commune de Val-de-Travers, justement en charge du dicastère de l’aménagement de l’environnement.

«Je ne crois pas que la population du Val-de-Travers a pris conscience qu’elle allait se trouver entourée de parcs éoliens. Si tous se concrétisent, il pourrait y en avoir cinq. Et l’impact sur notre paysage sera fort», affirme-t-il tout de go. De ces projets, deux sont situés sur le territoire de cette commune neuchâteloise qui regroupe 9 localités et 11 000 âmes, au Mont-de-Boveresse et au Mont-de-Buttes. Si l’on tient encore compte de celui de la Nouvelle-Censière (à cheval sur les deux cantons de Neuchâtel et Vaud), les trois autres sont situés aux portes du berceau de l’absinthe, sur le territoire communal de Sainte-Croix, Bullet, Fiez et Fontaines.

Cette proximité fait d’autant plus réagir Pierre-Alain Rumley qu’à aucun moment la commune de Val-de-Travers n’a été consultée lors de l’élaboration de ces deux derniers projets. «Non seulement nous allons recevoir ce que Neuchâtel a prévu, mais également ce que Vaud a prévu. Et ce sans que nous ayons eu notre mot à dire, et je le regrette», affirme l’habitant de Couvet.

Désignée par les Services Industriels genevois pour réaliser le projet de la Grandsonnaz, la société tessinoise Reninvest n’y voit pas de quoi fouetter un chat. «Nous collaborons avec les communes directement concernées. Ce projet est intégralement situé sur sol vaudois, nous n’avions donc pas à approcher les communes neuchâteloises», affirme Roberto Mazza, responsable communication de Reninvest.

Quant aux autorités de Val-de-Travers, elles sont favorables au développement de l’énergie éolienne. «Et ce qui se passe sur le territoire vaudois ne nous inquiète pas. Toutefois, c’est vrai que le marché éolien part un peu dans tous les sens et qu’il règne une certaine forme d’anarchie au niveau de la coordination des projets», estime le président de la commune, Claude-Alain Kleiner.

Une forme de désorganisation dont les conséquences n’ont pas l’air de trop contrarier les habitants du vallon neuchâtelois. «Peut-être bien que le paysage en souffrira un peu. Mais qu’ont-ils à proposer, ceux qui s’opposent aux projets éoliens?» interroge cette commerçante de Travers. «Il faut bien une solution pour contrer le nucléaire. Et, en plus, je trouve ça joli», conclut Hugues Lemrich, de Buttes.

Pas d'informations pour cette catégorie
 
 
  © 2022 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel SA
Retour Homepage