Jura Crêtes
Accueil OK     Plan de site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici : Projets d'éoliennes dans l'Arc jurassien > Canton de Neuchâtel > Revue de presse
 
  VIDEOS des projets éoliens dans l'Arc jurassien
 
  CARTE DES PROJETS EOLIENS EN SUISSE
 
  >> REVUE DE PRESSE <<
 
  -->> Oppositions
  Paysage Libre - Suisse
  Paysage Libre BEJUNE
  Travers du vent - NE
  Tramelan - JB
  Franches Montagnes- JU
  Paysage Libre - VD
  SOS Jura - VD sud
  Vallée de Joux - VD
 
  -->> Blogs
  Eolien, la presse et nous
  Voisine d'éoliennes
  Vent-de-Folie
  Vent-de-Folie's Photoblog
 
  Plateforme européenne contre l'éolien industriel - EPAW
 
  Eine kritische Auseinandersetzung mit Windenergie in der Schweiz
 
  Les projets
  Neuchâtel
  Revue de presse
  Concept NE 2009
  Concept NE 2010
  Chaumont - NE
  Communal La Sagne NE
  Grand Coeurie - NE
  Joux-du-Plâne - NE
  Mont de Boveresse - NE
  Monts de Buttes - NE
  Vue-des-Alpes - NE
  Pouillerel - NE
  Tête-de-Ran - NE
  Jura
  Jura bernois
  Vaud
  Fribourg
  Valais
  Le concept national
  L'opposition
  Paroles de ...
  Efficacité énergétique
  Documents de référence
  Divers
  Protection des crêtes
  Paysage
 
  Dessins de presse
 
  Non aux Quads !
 


Revue de presse


11.10.2011 - L'Impartial /L'Express

NeuchEole, les villes accélèrent

CANTON DE NEUCHATEL - NeuchEole, ce n'est pas du vent, mais bientôt du concret.

La société anonyme, réunissant les quatre villes, vise à garder le contrôle du développement de l'énergie éolienne dans le canton. Elle devrait voir le jour avant la fin de l'année.

50 francs par habitant

Pour cela, il faudra d'abord que les législatifs de Neuchâtel (17 octobre), La Chaux-de-Fonds (19 octobre), Val-de-Travers (23 octobre) et Le Locle (27 octobre) autorisent la création de la société anonyme, acceptent de prendre des participations financières équivalant pour chacune à 50 francs par habitant et qu'elles libèrent ensuite le capital-actions à hauteur de 20%.

La naissance de la société est conditionnée à l'acceptation des quatre Conseils généraux.

Dès que NeuchEole sera formellement constituée, elle pourra s'ouvrir aux autres communes - une vingtaine d'entre elles ont déjà fait part de leur intérêt - voire même au canton dans un deuxième temps.

«Cette SA est la réponse à la motion déposée par les Verts dans les quatre villes en automne 2009, qui demandait la création d'une société intercommunale pour l'exploitation de l'énergie éolienne afin de conserver l'énergie produite dans le canton», précise Charles Häsler conseiller communal loclois.

«Nous nous sommes demandés comment répondre au défi éolien d'une manière coordonnée et raisonnable», explique Pascal Sandoz, le président du comité de pilotage, mis sur pied au printemps 2010 et composé d'un représentant de chacun des quatre exécutifs, ainsi que de la SEVT (Société électrique du Val-de-Travers) et de Viteos.

«Actuellement tous les projets de parcs éoliens sont bloqués par l'initiative Pro Crêtes, ce qui nous a permis de travailler en toute sérénité et d'avoir une longueur d'avance», poursuit Pascal Sandoz.

Deux richesses

«Le canton dispose de deux richesses dont nous devons assumer la responsabilité: les paysages et les gisements éoliens», précise Laurent Kurth, conseiller communal à La Chaux-de-Fonds. «Il ne s'agit pas de les opposer l'un à l'autre, mais bien d'être soucieux des deux. Les concessions faites aux paysages doivent profiter à la région», insiste le Chaux-de-Fonnier, qui ne voit pas de contradiction entre la participation de sa ville à NeuchEole et son opposition au concept éolien cantonal. «Le concept présenté est excessif, NeuchEole propose, au contraire, un développement raisonnable. Nous souhaitons assurer un mix énergétique, afin de garantir un approvisionnement à un prix raisonnable.»

Sitôt la société constituée, des négociations seront entreprises avec les investisseurs afin que les projets puissent démarrer dès que le cadre légal sera fixé.

«Nous n'excluons aucun partenaire, mais même si nous n'avons pas les capitaux pour être actionnaires majoritaires, nous allons négocier un contrôle sur des éléments stratégiques, fixer le cadre de départ, l'implantation exacte, le nombre ou la puissance des machines», précise Christian Mermet, conseiller communal de Val-de-Travers, dont la commune se trouve au coeur des enjeux, puisque le 70% du potentiel éolien s'y situe.

Investir et répartir

La société qui devrait être constituée d'ici la fin de l'année disposera, avec les quatre communes de base, d'un capital-actions d'un peu plus de 4,5 millions de francs. Si toutes les communes neuchâteloises adhèrent à la société, ce capital pourrait alors s'élever à environ 8,6 millions de francs. Il s'agira ensuite de trouver une clé de répartition équitable des retombées financières et établir des statuts.

Pour l'heure, même s'ils ont pris part aux travaux du groupe de pilotage, les distributeurs (Viteos, SEVT) ne pourront pas faire partie des actionnaires de NeuchEole. Ils pourront, en revanche, prendre des parts dans les sociétés d'exploitation des parcs éoliens.

Pas d'informations pour cette catégorie
 
 
  © 2022 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel SA
Retour Homepage