Jura Crêtes
Accueil OK     Plan de site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici : Projets d'éoliennes dans l'Arc jurassien > Canton du Jura > Revue de presse
 
  VIDEOS des projets éoliens dans l'Arc jurassien
 
  CARTE DES PROJETS EOLIENS EN SUISSE
 
  >> REVUE DE PRESSE <<
 
  -->> Oppositions
  Paysage Libre - Suisse
  Paysage Libre BEJUNE
  Travers du vent - NE
  Tramelan - JB
  Franches Montagnes- JU
  Paysage Libre - VD
  SOS Jura - VD sud
  Vallée de Joux - VD
 
  -->> Blogs
  Eolien, la presse et nous
  Voisine d'éoliennes
  Vent-de-Folie
  Vent-de-Folie's Photoblog
 
  Plateforme européenne contre l'éolien industriel - EPAW
 
  Eine kritische Auseinandersetzung mit Windenergie in der Schweiz
 
  Les projets
  Neuchâtel
  Jura
  Revue de presse
  Concept jurassien
  St.-Brais
  Lajoux
  Peuchapatte
  Les Bois
  Jura bernois
  Vaud
  Fribourg
  Valais
  Le concept national
  L'opposition
  Paroles de ...
  Efficacité énergétique
  Documents de référence
  Divers
  Protection des crêtes
  Paysage
 
  Dessins de presse
 
  Non aux Quads !
 


Revue de presse


26.10.2011 - L'Impartial / Télévision suisse romande

Mesures techniques envisagées pour réduire les nuisances

MONT-CROSIN - Alors que les opposants aux éoliennes donnent de la voix, Juvent SA, propriétaire de la centrale éolienne de Mont-Crosin, a rendu publics hier les résultats de l'étude confiée ce printemps à la Fondation rurale interjurassienne (FRI). Comme l'a rappelé Martin Pfisterer, président de Juvent, cette étude avait pour but de mesurer les impacts de la centrale, quand bien même «elle a été construite et est exploitée conformément au droit fédéral, cantonal et communal. Il s'agit aussi de montrer que l'éolien peut trouver sa place dans les beaux paysages de notre pays et apporter une contribution à l'approvisionnement énergétique.»
 
Contrairement à ce que prétendent les opposants, cet apport est loin d'être négligeable: 40 GWh, cela correspond à la consommation de tous les ménages du Vallon et de Tramelan, a-t-il relevé. La FRI était aussi invitée à faire des propositions pour réduire les potentielles nuisances.
 
La FRI a examiné les effets des éoliennes dans sept domaines: bruit, ombres portées, balisage lumineux nocturne pour la sécurité aérienne, trafic, tourisme, impact visuel et protection des animaux. L'étude a porté sur la superficie du parc éolien (20 km²) où sont recensés 195 propriétaires. Parmi eux, il y a 50 agriculteurs, dont 17 vivent sur place. Responsable de l'étude, Frédéric Chollet a constaté que, dans l'ensemble, «l'acceptation de la centrale est bonne».
 
Nacelles bruyantes
 
Au niveau sonore, ce n'est pas le bruit du vent dans les pales, mais celui du ventilateur dans la nacelle qui gêne. Surtout en hiver où l'impact sonore est jugé comme étant dérangeant pendant la nuit. «En hiver c'est la première - et souvent la seule - nuisance mentionnée. Il y a donc là matière à réflexion.»
 
S'agissant des ombres portées (effet stroboscopique), la FRI s'est référée aux normes allemandes, car rien n'existe au niveau suisse. Elles fixent à 30 le nombre d'heures potentielles à ne pas dépasser. C'est le cas de 15 maisons habitées à l'année et 15 résidences secondaires pour lesquelles Frédéric Chollet propose de mener une expertise plus approfondie.
 
Pour les lumières nocturnes, le dossier est entre les mains de l'Office fédéral de l'aviation civile, qui s'est rendu sur place. Dans le domaine du trafic, avantages et inconvénients s'équilibrent, tout comme dans le domaine du tourisme, où l'afflux de visiteurs est apprécié par les gens actifs dans la branche, alors que les propriétaires de résidences secondaires y voient un élément perturbateur.
 
Quant à l'impact visuel, non négligeable pour des éoliennes de 100 mètres de haut, c'est avant tout un élément subjectif, certains les qualifiant de «monstres», alors que d'autres apprécient leur élégance. Pour ce qui est de l'impact sur les animaux, notamment de la pullulation de campagnols due à la baisse du nombre de rapaces, «victimes» des éoliennes, rien ne permet de le prouver ni de l'exclure. Il semble toutefois que les oiseaux et les rapaces s'accommodent bien de la présence des éoliennes puisqu'on n'a guère trouvé d'oiseaux morts à proximité.
 
Juvent prend les devants
 
Même si Juvent SA respecte toutes ses obligations légales, son directeur Jakob Vollenweider a assuré que la société entendait trouver des moyens pour réduire les nuisances. Elle va par exemple mesurer l'impact sonore au cours des différentes saisons pour voir ce qu'il est possible de faire, d'entente avec le constructeur Vestas.
 
Pour les ombres portées, «Juvent examinera la situation des habitations concernées et cherchera des mesures d'optimisation pouvant être mises en ½uvre sur ou à proximité des bâtiments». S'agissant des lumières nocturnes, on examinera s'il serait possible de mettre en place un dispositif lumineux modulable. En ce qui concerne l'impact visuel, il a rappelé que les éoliennes ont été implantées dans des «poches paysagères», conformément aux recommandations de l'étude réalisée avec l'appui de la Fondation suisse pour la protection et l'aménagement du paysage.
 
Quant au problème d'éventuelles projections de glace pouvant aller jusqu'à 200 m, Juvent n'a observé aucun cas problématique mais prend la chose au sérieux. Les tracés des pistes de ski de fond seront optimisés en conséquence, et un système d'avertissement électronique en cas de danger effectif est à l'étude.
 
En conclusion, Martin Pfisterer a souligné que le bilan était globalement positif, mais «Juvent est prêt à investir 300 000 francs pour mettre en ½uvre des mesures techniques d'optimisation qui auront été jugées réalisables.»

Reportage de la Télévision suisse romande à visualiser via le lien ci-dessous :
http://www.tsr.ch/video/info/couleurs-locales/3543679-be-le-parc-eolien-du-mont-soleil-constitue-un-exemple-pour-son-integration-dans-le-paysage.html

Pas d'informations pour cette catégorie
 
 
  © 2022 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel SA
Retour Homepage