Jura Crêtes
Accueil OK     Plan de site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici : Projets d'éoliennes dans l'Arc jurassien > Canton du Jura > Revue de presse
 
  VIDEOS des projets éoliens dans l'Arc jurassien
 
  CARTE DES PROJETS EOLIENS EN SUISSE
 
  >> REVUE DE PRESSE <<
 
  -->> Oppositions
  Paysage Libre - Suisse
  Paysage Libre BEJUNE
  Travers du vent - NE
  Tramelan - JB
  Franches Montagnes- JU
  Paysage Libre - VD
  SOS Jura - VD sud
  Vallée de Joux - VD
 
  -->> Blogs
  Eolien, la presse et nous
  Voisine d'éoliennes
  Vent-de-Folie
  Vent-de-Folie's Photoblog
 
  Plateforme européenne contre l'éolien industriel - EPAW
 
  Eine kritische Auseinandersetzung mit Windenergie in der Schweiz
 
  Les projets
  Neuchâtel
  Jura
  Revue de presse
  Concept jurassien
  St.-Brais
  Lajoux
  Peuchapatte
  Les Bois
  Jura bernois
  Vaud
  Fribourg
  Valais
  Le concept national
  L'opposition
  Paroles de ...
  Efficacité énergétique
  Documents de référence
  Divers
  Protection des crêtes
  Paysage
 
  Dessins de presse
 
  Non aux Quads !
 


Revue de presse


29.10.2011 - L'Impartial

Les grands moyens contre le parc - Quelque 280 personnes à la Marelle pour parler éoliennes.

TRAMELAN - Organisée par un groupe d'habitants de la Montagne de Tramelan, la séance d'information concernant le futur parc éolien de la cité tramelote a sans doute fortement marqué les esprits des quelque 280 participants jeudi soir à la Marelle. Cette séance était un véritable réquisitoire contre l'implantation d'éoliennes sur la Montagne du Droit.

Un film tourné à partir d'un hélicoptère a montré la région de la future implantation sous un aspect idyllique. Puis le choc, soit le même paysage avec en simulation les neuf éoliennes prévues par le projet communal et le promoteur Sol-E. Montage vidéo, photos chocs, chiffres, données officielles et témoignages à l'appui, les organisateurs n'ont lésiné sur aucun moyen pour présenter les multiples aspects négatifs qu'aurait selon eux l'implantation de ce parc éolien.

Ils ont présenté au public leur démarche comme celle de citoyens responsables qui veulent préserver coûte que coûte le paysage et la qualité de vie de la Montagne du Droit, mais aussi de toute une région, deux cantons (Berne et Jura), quatre communes (Tramelan, Mont-Tramelan, Saicourt et Les Genevez) étant concernés par ce projet. Comme l'a évoqué Martial Voumard, leur action vise à sensibiliser aux conséquences qu'aurait cette implantation sur une zone habitée. A savoir les impacts pas seulement sonores et visuels, mais également les répercussions que cela produirait sur le domaine des biens immobiliers qui, selon les initiants, perdraient plus de 20% de leurs valeurs. Les nuisances sur la santé, les dangers en hiver, la mauvaise image des éoliennes qui pourrait freiner l'arrivée de nouveaux habitants, voire dégrader le tissu économique de la région ont été évoqués.

Et des statistiques principalement basées sur les expériences faites à l'étranger ont aussi été servies en quantité. Les organisateurs de cette séance ont abordé la création d'une coopérative ayant pour but de promouvoir et d'informer sur l'énergie solaire.

Témoignage poignant

Karine Froidevaux, habitante du Peu-Péquignot, proche des éoliennes du Peuchapatte, déprimée, a raconté le calvaire qu'elle et sa famille vivent au quotidien «Les éoliennes nous ont tout volé, elles sont obsédantes, elles nous chassent, on ne s'y habitue jamais». Des habitants de communes franc-montagnardes, touchés par ces mêmes nuisances, ont également soutenu les organisateurs dans leur démarche.

Directeur de l'association Swiss Eole, Reto Rigassi a tenté de calmer le jeu, mais Frédéric Charpié, anti-éolien de la première heure, l'a vertement pris à partie. Et de proposer rapidement un moratoire de 10 ans afin de stopper net la course que mènent les promoteurs d'éoliennes.

En conclusion, les organisateurs ont invité les autorités communales à revoir leur copie, à renoncer à ce projet et à promouvoir l'énergie solaire. Certitude dans ce dossier, les opposants de la Montagne de Tramelan mèneront leur lutte jusqu'au Tribunal fédéral s'il le faut.

Un peu forcée de s'exprimer, la maire Milly Bregnard a demandé d'attendre la présentation du projet final qui n'en est qu'au stade des études d'impacts. Elle a assuré que les citoyens auraient leur mot à dire et que leurs droits seront respectés.

Pas d'informations pour cette catégorie
 
 
  © 2022 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel SA
Retour Homepage