Jura Crêtes
Accueil OK     Plan de site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici : Revue de presse > Revue de presse suisse
 
  VIDEOS des projets éoliens dans l'Arc jurassien
 
  CARTE DES PROJETS EOLIENS EN SUISSE
 
  >> REVUE DE PRESSE <<
  Presse suisse
  2017
  2016
  2015
  2014
  2013
  2012
  2011
  2010
  2009
  2008
  2007
  2006
  2005
  2004
  2003
  2002
  2001
  2000
  Presse française
  Presse allemande
  Ailleurs en Europe
  Reste du Monde
 
  -->> Oppositions
  Paysage Libre - Suisse
  Paysage Libre BEJUNE
  Travers du vent - NE
  Tramelan - JB
  Franches Montagnes- JU
  Paysage Libre - VD
  SOS Jura - VD sud
  Vallée de Joux - VD
 
  -->> Blogs
  Eolien, la presse et nous
  Voisine d'éoliennes
  Vent-de-Folie
  Vent-de-Folie's Photoblog
 
  Plateforme européenne contre l'éolien industriel - EPAW
 
  Eine kritische Auseinandersetzung mit Windenergie in der Schweiz
 
  Les projets
  Le concept national
  L'opposition
  Paroles de ...
  Efficacité énergétique
  Documents de référence
  Divers
  Protection des crêtes
  Paysage
 
  Dessins de presse
 
  Non aux Quads !
 


Revue de presse suisse


07.02.2012 - 24 heures

Sainte-Croix- «Notre combat contre les éoliennes se poursuit»

STE-CROIX - Les opposants acceptent la défaite politique, mais se battront sur le terrain juridique

Opposant historique au projet d’éoliennes à Sainte-Croix, Olivier Lador, président de l’Association pour la sauvegarde des Gittaz et du Mont-des-Cerfs, se livre au lendemain du vote consultatif qui a vu la population de son village accepter à 53% des votants le principe d’accueillir des turbines sur son sol. Interview.

Quel est votre sentiment au lendemain de cette défaite?

Il est assez clair: nous avons essuyé un léger revers. A 70 voix près, on aurait été à 50-50. La population du village est donc toujours divisée en deux et nous allons devoir vivre ainsi. Je reste persuadé que, sans le matraquage considérable de Romande Energie et l’attitude résolument favorable au projet de la Municipalité, nous aurions gagné. Nous sommes un peu le pot de terre contre le pot de fer.

Malgré tout, la lutte continue?

Bien sûr. Ce vote était consultatif et, même si certains de mes collègues se posent des questions sur sa bonne tenue, nous en acceptons le résultat. De plus, il n’a rien à voir avec la procédure amorcée par la demande de plan d’affectation de Romande Energie. Elle a été déposée en janvier 2011 et a suscité l’opposition de 1800 personnes. Le Conseil d’Etat n’y a toujours pas réagi. On s’attend maintenant à être débouté. Ce qui ne fait plus aucun doute au vu du résultat de dimanche. A partir de là, notre combat contre les éoliennes se poursuit sur le terrain judiciaire normal. D’abord en recourant au Tribunal administratif, puis au Tribunal fédéral s’il le faut. Et puis nous ferons opposition au permis de construire quand il sera délivré. Déjà parce qu’on ne peut pas implanter des éoliennes à 300 mètres de certaines habitations (ndlr: il s’agit, en fait, de fermes habitées en été. Les premières résidences principales des Gittaz-Dessous et de Sainte-Croix sont à environ 700 m). Et parce que ce projet rompt l’harmonie d’un paysage encore préservé. De plus, nous espérons, avec l’aide des associations Pro Crêtes et Paysage libre, arriver à faire bouger les instances fédérales pour qu’elles légifèrent enfin sur les véritables nuisances générées par les éoliennes.

Vous êtes définitivement contre cette énergie?

Nous ne sommes pas un pays éolien. Des spécialistes l’affirment. Il y a bien d’autres énergies renouvelables – en tête desquelles le solaire ou la géothermie – qui devraient pouvoir bénéficier de la rétribution à prix coûtant. L’éolien est une énergie mature et n’a à ce titre pas de raison d’être subventionnée de cette manière.

Qu’auriez-vous exigé si le vote vous avait été favorable?

S’il l’avait été à 60%, nous aurions sans doute fait pression sur la Municipalité pour qu’elle demande à Romande Energie de surseoir à ce projet. Mais cela aurait été sans compter la détermination de Jacqueline de Quattro, qui semble vouloir nous pourrir la vie avec ces satanées machines. C’est à ma connaissance la première fois qu’un plan cantonal est imposé à une commune. Sainte-Croix est prise en otage, alors que jamais le gouvernement n’est intervenu dans l’un des autres 40 projets vaudois.

Certaines voix favorables au projet estiment que votre association a fait preuve d’agressivité…

On s’inscrit en faux contre ces allégations. Certains courriers de lecteurs montrent même que ce sont les pro-éoliens qui ont fait preuve d’agressivité. Ce qui est vrai, c’est que nous nous sommes davantage exprimés dans les débats publics, parce que nous regorgeons d’arguments alors qu’eux n’en ont aucun. Et c’est comme ça depuis quatorze ans.

Il a également été dit que vous menez un combat d’arrière-garde…

Absolument pas! Toutes les générations sont représentées dans notre association et la moyenne d’âge de notre comité est d’environ 50 ans, avec des membres âgés d’une trentaine d’années. Quant à moi, je remettrai mon mandat de président sitôt que quelqu’un souhaitera le reprendre. Même si je suis un peu caqueux aujourd’hui, le résultat de dimanche n’a rien à voir dans cette volonté. Je suis dans ma 76e année et ça fait plusieurs années que je parle de passer la main.


Pas d'informations pour cette catégorie
 
 
  © 2021 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel SA
Retour Homepage