Jura Crêtes
Accueil OK     Plan de site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici : Revue de presse > Revue de presse suisse
 
  VIDEOS des projets éoliens dans l'Arc jurassien
 
  CARTE DES PROJETS EOLIENS EN SUISSE
 
  >> REVUE DE PRESSE <<
  Presse suisse
  2017
  2016
  2015
  2014
  2013
  2012
  2011
  2010
  2009
  2008
  2007
  2006
  2005
  2004
  2003
  2002
  2001
  2000
  Presse française
  Presse allemande
  Ailleurs en Europe
  Reste du Monde
 
  -->> Oppositions
  Paysage Libre - Suisse
  Paysage Libre BEJUNE
  Travers du vent - NE
  Tramelan - JB
  Franches Montagnes- JU
  Paysage Libre - VD
  SOS Jura - VD sud
  Vallée de Joux - VD
 
  -->> Blogs
  Eolien, la presse et nous
  Voisine d'éoliennes
  Vent-de-Folie
  Vent-de-Folie's Photoblog
 
  Plateforme européenne contre l'éolien industriel - EPAW
 
  Eine kritische Auseinandersetzung mit Windenergie in der Schweiz
 
  Les projets
  Le concept national
  L'opposition
  Paroles de ...
  Efficacité énergétique
  Documents de référence
  Divers
  Protection des crêtes
  Paysage
 
  Dessins de presse
 
  Non aux Quads !
 


Revue de presse suisse


06.04.2012 - Le Figaro

La puissance des éoliennes plombée par les insectes

RENDEMENT - Les insectes, notamment les moustiques, qui se collent et s'écrasent sur les pales des éoliennes peuvent provoquer des pertes de puissance allant jusqu'à 30%.
 
C'est bien connu, le diable se niche dans les détails. Avec des fermes éoliennes qui fonctionnent maintenant depuis dix, vingt, voire trente ans, les ingénieurs se penchent sur les performances effectives des machines. C'est notamment le cas du Centre énergétique et procédés de l'École des mines de Paris.

Quelle ne fut pas la surprise, ces dernières années, de se rendre compte que, au-delà de l'érosion ou de l'encrassement des pales, en résine et fibre de verre pour la plupart, les insectes écrasés pouvaient également en quelques jours provoquer une perte de puissance allant jusqu'à 30%!

Les premières publications officielles sur le sujet datent du milieu des années 2000, sur la base d'exemples chinois. «C'est un phénomène difficile à identifier et très insidieux», explique François Cauneau, professeur à l'École des mines de Paris. «Le dépôt d'insectes peut être massif et se faire en quelques heures par une belle journée, mais disparaître en partie après un grand coup de vent ou de la pluie», ajoute -t-il. Il faut donc arriver à calculer la perte de puissance dans l'intervalle de temps. Mais l'impact est énorme, quand on sait que la vitesse de la rotation des pales correspond à celle d'un avion de ligne au décollage ou d'une voiture de course.

Aujourd'hui, les industriels qui travaillent avec l'École des mines sont donc très soucieux de trouver les moyens de parer à ce phénomène, sachant qu'intervenir sur des pales à un coût prohibitif. Les pistes de recherche portent essentiellement sur des peintures ou revêtements spéciaux qui supprimeraient l'adhérence des insectes. «On peut trouver des solutions», assure François Cauneau, mais il faut qu'elles soient efficaces, viables et pas chères, et ça, c'est plus compliqué!

Pas d'informations pour cette catégorie
 
 
  © 2021 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel SA
Retour Homepage