Jura Crêtes
Accueil OK     Plan de site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici : Revue de presse > Revue de presse suisse
 
  VIDEOS des projets éoliens dans l'Arc jurassien
 
  CARTE DES PROJETS EOLIENS EN SUISSE
 
  >> REVUE DE PRESSE <<
  Presse suisse
  2017
  2016
  2015
  2014
  2013
  2012
  2011
  2010
  2009
  2008
  2007
  2006
  2005
  2004
  2003
  2002
  2001
  2000
  Presse française
  Presse allemande
  Ailleurs en Europe
  Reste du Monde
 
  -->> Oppositions
  Paysage Libre - Suisse
  Paysage Libre BEJUNE
  Travers du vent - NE
  Tramelan - JB
  Franches Montagnes- JU
  Paysage Libre - VD
  SOS Jura - VD sud
  Vallée de Joux - VD
 
  -->> Blogs
  Eolien, la presse et nous
  Voisine d'éoliennes
  Vent-de-Folie
  Vent-de-Folie's Photoblog
 
  Plateforme européenne contre l'éolien industriel - EPAW
 
  Eine kritische Auseinandersetzung mit Windenergie in der Schweiz
 
  Les projets
  Le concept national
  L'opposition
  Paroles de ...
  Efficacité énergétique
  Documents de référence
  Divers
  Protection des crêtes
  Paysage
 
  Dessins de presse
 
  Non aux Quads !
 


Revue de presse suisse


12.05.2012 - L'Impartial

Les ménages du Jura bernois seraient ravitaillés à 40%!

TRAMELAN - Un avenir énergétique durable pour le Jura bernois! C'est ainsi que les initiateurs du Parc éolien de la Montagne de Tramelan ont lancé hier, au CIP à Tramelan, la phase de consultation de leur ambitieux projet. Jugez plutôt! Dix éoliennes au total, 55millions d'investissements et, surtout, la possibilité de couvrir la consommation d'électricité de 40% des ménages du Jura bernois; 80% si on prend en compte les installations de Juvent.

Partenaires dans un projet qui concerne leurs deux communes, les maires de Tramelan et Saicourt ont longtemps développé leurs arguments, hier, lors d'une conférence de presse, épaulés par des spécialistes de sol-E, la filiale des FMB qui sera chargée de développer et d'exploiter le site, mais aussi des représentants des bureaux ATB (urbanisme) et Natura (études d'impact).

«Le plan de législature de Tramelan établi en 2007 évoque le souci de l'écologie et du développement durable», a rappelé la maire Milly Bregnard en guise d'introduction. «Quant au plan directeur du Jura bernois, il évoque aussi l'éolien. Nous devons en profiter, car le vent est gratuit.»

Une zone d'excellence

La concertation publique sur l'installation de ce parc de 10 éoliennes est ainsi lancée. En faits et en chiffres, c'est donc un investissement d'environ 55millions qui est envisagé pour une production annuelle de quelque 45millions de kWh. Quant aux dix turbines projetées, elles sont similaires à celle de la dernière génération de Juvent. Enfin, les études d'impact sont aujourd'hui finalisées. Selon les initiateurs, elles sont de nature à satisfaire pleinement aux exigences draconiennes de la législation en vigueur. Laquelle concerne tout à la fois la protection contre le bruit, les ombres projetées, la protection de l'environnement et le paysage.

«Grâce aux vents sur nos crêtes, mais aussi grâce à nos cours d'eau, nos forêts et notre ensoleillement, notre région peut se profiler comme une zone d'excellence dans le domaine des énergies renouvelables. Au-delà du calcul de rentabilité économique, c'est l'image de toute notre région qui peut sortir gagnante», ont martelé les initiateurs. Lesquels insistent sur le fait que l'énergie éolienne est propre, décarbonée et sans déchet.

Débats publics

Annoncée par les deux autorités communales concernées en novembre dernier, la procédure qui s'engage présuppose tout d'abord un large débat public. Façon de faire participer la majorité silencieuse et d'éviter que seuls les extrêmes «s'approprient l'avenir de nos collectivités communales, régionale, nationale».

Dès lors, l'information à la population prévoit deux rendez-vous publics de réponses aux questions qui pourraient survenir à la lecture du dossier (les 31 mai et 2juin) et un rendez-vous général de présentation du projet le 6juin.

Pour ce qui est des nuisances, Daniel Vuilleumier, de sol-E, a affirmé que tout avait été mis en œuvre pour les réduire au maximum, pour les ombres projetées comme pour le bruit. Côté sols, le projet prévoit 3700 mètres carrés de défrichement définitif et 5900 de temporaire. Concernant l'avifaune, l'impact de la phase de réalisation est jugé faible pour la plupart des oiseaux nichant à la Montagne de Tramelan. On décèle toutefois un impact potentiel sur la pipistrelle commune et la sérotine boréale. Des chauves-souris, vous l'aurez compris.

Durée de vie de 30 ans

Les éoliennes, on le précisera, ont une durée de vie de 25 à 30 ans. Pour ce qui est de la gestion, on prévoit de constituer une société anonyme avec siège à Tramelan. Les communes pourront être actionnaires. D'après François Comina, directeur des Services techniques tramelots, on peut miser sur des revenus d'un demi-million par an, à répartir entre les communes et les propriétaires fonciers.

Maire de Saicourt, Markus Gerber s'est plu à relever l'excellente collaboration intercommunale. S'agissant de sa commune, il a évoqué son riche passé lié au site de Bellelay et à la tête-de-moine. Le présent le pousse à protéger les espaces naturels et les réserves qui permettent à la population de se ressourcer. L'avenir? Eh bien, l'homme le voit dans ce parc éolien qui, pour lui, contribuera à la disparition du nucléaire tout en répondant aux besoins historiques, actuels et futurs de la société.

Et pour ce qui est de l'opposition de la commune des Genevez, il est prévu de l'inviter à la conférence publique prévue le 6 juin prochain.

L'avenir nous dira donc si ce projet a le vent en poupe. Pour ses géniteurs, il l'a!

Confrontée à cette problématique, Milly Bregnard, maire de Tramelan, a reconnu qu'il y aurait encore beaucoup d'étapes à franchir. A Tramelan, trois commissions municipales contre une (celle des pâturages et des forêts, à une faible majorité) se sont déjà prononcées en faveur du projet.

«Personnellement, j'y crois dur comme fer», nous a confié la précitée. «Et d'après ce que je ressens, la population devrait nous suivre. Les opposants se sont manifestés par un grand coup d'éclat, mais je ne suis pas totalement convaincue qu'ils vont poursuivre leur action. A nous de les persuader et de les convaincre que notre projet est à la fois fort et bien étudié.»

Quant à Markus Gerber, le maire de Saicourt a martelé que si les initiateurs du projet n'avaient pas répliqué à l'époque, c'est qu'ils n'étaient pas prêts: «Aujourd'hui, nous arrivons avec un dossier bien ficelé. C'était facile de nous critiquer avant, quand nous n'étions justement pas encore prêts...»

____________________________________

Déjà sortis du bois, les opposants

association constituée Pour rappel, une quarantaine de personnes, principalement des habitants de la Montagne de Tramelan, se sont constituées en association pour lutter contre l'implantation de ce parc éolien. Sous l'appellation PHP, comme Protection habitat et paysage, les intéressées, qui se sont fédérées en janvier après être sorties du bois en octobre 2011 déjà, ont pour objectif d'œuvrer à la sauvegarde et la défense des paysages de Tramelan et de ses régions limitrophes. Elles entendent aussi informer sur les projets qui, selon elles, dénaturent le paysage, comme les éoliennes industrielles et les lignes électriques, et s'y opposer.

Ces gens parlent aussi de défendre la qualité de vie des habitants des régions concernées et assurer un développement économique harmonieux sur les territoires touchés. Ils ont déjà remis une pétition aux autorités municipales de Tramelan. L'association est présidée par Martial Voumard. Son vice-président est Roland Schweizer.

Site web de l'association Protection Habitat et Paysage :
http://www.info-eolienne.ch/

Pas d'informations pour cette catégorie
 
 
  © 2021 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel SA
Retour Homepage