Jura Crêtes
Accueil OK     Plan de site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici : Revue de presse > Revue de presse suisse
 
  VIDEOS des projets éoliens dans l'Arc jurassien
 
  CARTE DES PROJETS EOLIENS EN SUISSE
 
  >> REVUE DE PRESSE <<
  Presse suisse
  2017
  2016
  2015
  2014
  2013
  2012
  2011
  2010
  2009
  2008
  2007
  2006
  2005
  2004
  2003
  2002
  2001
  2000
  Presse française
  Presse allemande
  Ailleurs en Europe
  Reste du Monde
 
  -->> Oppositions
  Paysage Libre - Suisse
  Paysage Libre BEJUNE
  Travers du vent - NE
  Tramelan - JB
  Franches Montagnes- JU
  Paysage Libre - VD
  SOS Jura - VD sud
  Vallée de Joux - VD
 
  -->> Blogs
  Eolien, la presse et nous
  Voisine d'éoliennes
  Vent-de-Folie
  Vent-de-Folie's Photoblog
 
  Plateforme européenne contre l'éolien industriel - EPAW
 
  Eine kritische Auseinandersetzung mit Windenergie in der Schweiz
 
  Les projets
  Le concept national
  L'opposition
  Paroles de ...
  Efficacité énergétique
  Documents de référence
  Divers
  Protection des crêtes
  Paysage
 
  Dessins de presse
 
  Non aux Quads !
 


Revue de presse suisse


01.06.2012 - L'Impartial - L'Express

VD - NE - Les éoliennes de la discorde

NEUCHATEL - VAUD - Le canton de Neuchâtel conteste le plan directeur vaudois qui prévoit l'implantation de machines à vent géantes près du Creux-du-Van.

Si tous les projets, avant-projets et pré-études dont Pro Crêtes a connaissance se réalisent, le Val-de-Travers sera l'endroit de Suisse hébergeant la plus grande quantité d'éoliennes. Entre la planification vaudoise et le plan directeur neuchâtelois, ce ne sont pas moins de 101 machines qui pourraient s'ériger sur les sites de La Grandsonne, Provence-Nouvelle Censière, Boveresse et Montagne de Buttes.

Car le canton de Vaud a présenté à la mi-mai son plan directeur. Un vrai casus belli pour le chef du Département de la gestion du territoire neuchâtelois, Claude Nicati. "Je ne saurais accepter à la frontière cantonale ce que je ne peux accepter sur territoire neuchâtelois", a-t-il affirmé dans "24heures". La semaine dernière il a rencontré les conseillères d'Etat vaudoises Jacqueline de Quattro (Energie) et Béatrice Mettraux (Territoire).

Zone tampon

Les sujets de discorde ne manquent pas. Ainsi, le plan vaudois, contrairement au neuchâtelois, prévoit des machines géantes (200 m hors tout), à comparer avec les plus grandes du Mont-Crosin (120 m). Une perspective inacceptable pour un endroit aussi emblématique que le Creux-du-Van, estime Claude Nicati. Car comment accepter sur territoire vaudois ce que Neuchâtel se refuse? Le canton a inscrit dans son plan directeur une zone tampon de 5 km autour des sites inscrit à l'Inventaire fédéral des paysages (IFP). Pas le canton de Vaud.

Autre souci: Claude Nicati prépare un contre-projet à l'initiative "Avenir des Crêtes - au peuple de décider". Il sera prêt dans le délai légal de deux ans, soit avant novembre prochain, promet-il. "Je ne peux pas présenter un contre-projet qui prévoit une implantation limitée en des endroits déterminés et en même temps accepter à deux endroits emblématiques du canton qu'on ait le sentiment que les éoliennes nous tombent dessus."

Les ministres neuchâtelois et vaudoises se sont mis d'accord: les gestionnaires du projet ont quelques semaines pour réaliser des photomontages qui montreront l'impact paysager de l'implantation prévue sur le plateau de la Nouvelle-Censière. Puis il faudra trouver un consensus.

L'association Pro Crêtes, elle, a publié sur son site internet une carte interactive recensant tous les projets et les sites déjà réalisés en Suisse. Nous en reproduisons ci-dessus la partie qui va d'Yverdon à Tramelan. Au total, explique Bernard Chapuis, "la carte inventorie 443 machines en projets et 29 en exploitation. Elle est établie sur la base des plans directeurs, des plans d'affectation ou des plans des promoteurs portés à notre connaissance." Elle montre que "pour l'Arc jurassien (de la Vallée de Joux au Grenchenberg) il y a 21 machines en exploitation et 294 en planification. Mais, avertit-il, cela ne veut pas dire que nous avons tout." Ainsi, " nous n'avons pas d'informations sur cinq des sites vaudois. L'administration cantonale nous a écrit que "le canton s'est engagé vis-à-vis des promoteurs à garder confidentielles leurs données au stade actuel des projets."

La carte est "fausse"

Pour Isabelle Chevalley, présidente de Suisse Eole, la carte de Pro Crêtes "est fausse. Les chiffres cités se basent sur des pré-études qui ne préjugent pas des réalisations définitives. L'expérience montre que le nombre des réalisations est systématiquement moindre que les volontés initiales." Pro Crêtes, estime Isabelle Chevalley, "fait un travail orienté pour donner une image de l'éolien comme étant une énergie qui va envahir les crêtes, ce qui est faux." En effet, sur le terrain, les machines sont beaucoup plus éloignées les unes des autres que ne le laissent paraître des plans. Isabelle Chevalley déplore que Pro Crêtes n'ait apparemment pour but que de "faire peur aux gens". Or "l'éolien ne détruit pas le paysage, il ne fait que l'emprunter", lance-t-elle.

La réplique de Bernard Chapuis fuse: "La RPC (rétribution au prix coûtant du courant injecté) annonce 450 machines avec décision positive de subventionnement et 503 autres sur liste d'attente. Donc nous ne présentons sur la carte que la moitié de la cata. Ou sont les autres? On ne sait pas!" Pour Isabelle Chevalley, "le citoyen peut s'exprimer au moment de la mise à l'enquête. Il peut faire valoir ses droits et il a alors toutes les études en main." Elle se rassure en citant un sondage MIS-Trend de 2010 qui a montré que 93% de la population avaient une image positive de l'énergie éolienne.

Rendue publique il y a quelques jours, la planification éolienne du canton de Vaud prévoit trois projets à quelques encâblures du territoire neuchâtelois. Des mâts de près de 200 m seraient visibles depuis le site du Creux-du-Van. Un dossier qui brouille les deux cantons. De son côté, Pro Crêtes a publié une carte - contestée par Suisse Eole - qui fait la synthèse des projets en cours dans l'Arc jurassien.

A polémique, polémique et demie...

La guéguerre à fleurets pas toujours mouchetés que se livrent promoteurs et opposants des éoliennes connaît de multiples rebondissements. Dernier en date, l'affrontement sur la véracité ou non des informations portées sur la carte produite par Pro Crêtes, dont nous nous sommes inspirés pour publier l'infographie qui illustre cette page.

Sur son site, Suisse Eole attaque bille en tête. Pour les promoteurs de l'éolien en Suisse, la carte de Pro Crêtes est "une semi-première dans les faits, puisque les plans directeurs neuchâtelois et vaudois pour l'éolien avaient déjà été rendus publics." Certes, mais c'est la première fois que le public peut avoir connaissance sur la même carte des projets en cours sur l'ensemble du territoire concerné. Suisse Eole reconnaît d'ailleurs la pertinence de la démarche, puisque, dans le même texte, le rédacteur du site écrit: "Suisse Eole proposera dès que possible une visualisation plus proche des réalités de terrain."

Suisse Eole met par ailleurs le doigt sur les "erreurs" commises par Pro Crêtes. Première "erreur": le parc de la Givrine (qui figure sur le plan de Pro Crêtes, mais pas sur notre infographie) a été "écarté par les autorités vaudoises." Or, dans son bulletin d'information du mois d'avril dernier, Suisse-Eole, écrit que "le projet de la Givrine pourrait finalement voir le jour." A quoi Isabelle Chevalley, présidente de Suisse Eole, rétorque: "Il est malhonnête de faire figurer ce projet sur cette carte, puisque le plan directeur vaudois, publié après notre publication d'avril, l'a écarté." Lionel Perret, de Suisse Eole, confirme: le site de La Givrine ne verra jamais le jour.

Bernard Chapuis, de Pro Crêtes, maintient sa position: "A Neuchâtel, le projet de la Montagne de Boveresse a été retiré puis remis, donc nous maintenons sur notre carte le projet de la Givrine même s'il n'est pas sur le plan directeur vaudois."

La critique la plus étonnante figurait hier encore en tête de la page d'accueil du site: sous un agrandissement censé représenter le site de Sainte-Croix, où l'on distingue 7 éoliennes, Suisse Eole note que Pro Crêtes a placé une éolienne de trop. En réalité, l'agrandissement montrait non pas le site de Sainte-Croix, mais celui de Grandevent, qui prévoit effectivement 7 machines. Sur la carte de Pro Crêtes, le site de Sainte-Croix montre, correctement, six machines. Suisse Eole a admis qu'il s'agissait d'une simple erreur, due à un sous-traitant. Elle a été rectifiée.

_________________________________

CARTE DES PROJETS EOLIENS EN SUISSE
http://www.pro-cretes.ch/eoliennes-arc-jurassien

Pas d'informations pour cette catégorie
 
 
  © 2021 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel SA
Retour Homepage