Jura Crêtes
Accueil OK     Plan de site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici : Revue de presse > Revue de presse suisse
 
  VIDEOS des projets éoliens dans l'Arc jurassien
 
  CARTE DES PROJETS EOLIENS EN SUISSE
 
  >> REVUE DE PRESSE <<
  Presse suisse
  2017
  2016
  2015
  2014
  2013
  2012
  2011
  2010
  2009
  2008
  2007
  2006
  2005
  2004
  2003
  2002
  2001
  2000
  Presse française
  Presse allemande
  Ailleurs en Europe
  Reste du Monde
 
  -->> Oppositions
  Paysage Libre - Suisse
  Paysage Libre BEJUNE
  Travers du vent - NE
  Tramelan - JB
  Franches Montagnes- JU
  Paysage Libre - VD
  SOS Jura - VD sud
  Vallée de Joux - VD
 
  -->> Blogs
  Eolien, la presse et nous
  Voisine d'éoliennes
  Vent-de-Folie
  Vent-de-Folie's Photoblog
 
  Plateforme européenne contre l'éolien industriel - EPAW
 
  Eine kritische Auseinandersetzung mit Windenergie in der Schweiz
 
  Les projets
  Le concept national
  L'opposition
  Paroles de ...
  Efficacité énergétique
  Documents de référence
  Divers
  Protection des crêtes
  Paysage
 
  Dessins de presse
 
  Non aux Quads !
 


Revue de presse suisse


19.07.2012 - La Liberté

Feu vert cantonal pour les neuf éoliennes

FRIBOURG - SCHWYBERG - Le Conseil d’Etat vient de débouter les opposants à la mise en zone du futur parc. Mais le début des travaux pourrait encore se faire attendre : les défenseurs de la nature vont étudier un éventuel recours.

La Direction de l’aménagement, de l’environnement et des constructions (DAEC)
vient de rejeter les six recours encore pendants contre la mise en zone du futur parc éolien du Schwyberg. Elle est toutefois entrée en matière sur certaines revendications des opposants, en exigeant de la société exploitante – Schwyberg Energie AG, détenue à 90% par Groupe E Greenwatt – qu’elle réalise, à ses frais, des mesures compensatoires en faveur de la protection des oiseaux touchée par les éoliennes. Greenwatt devra déterminer si ces contraintes supplémentaires permettront encore au projet, devisé à plus de 50 millions il y a deux ans, d’être économiquement rentable. Quant aux défenseurs de la nature, ils vont étudier la possibilité de saisir le Tribunal cantonal.

Autant dire que ce n’est pas encore demain que neuf éoliennes de 140 mètres de haut hérisseront la crête du Schwyberg. La mise en service des futures installations, initialement prévue pour 2012 se fera sans doute attendre jusqu’en 2014, estime prudemment Jean-Michel Bonvin, directeur de Greenwatt. Il ne désespère pas de voir certains opposants se rallier au projet, au vu des mesures compensatoires ordonnées par la DAEC. Celles-ci pourraient être de plusieurs ordres: création d’habitats alternatifs pour certaines espèces menacées (comme le tétras-lyre), mise à l’arrêt provisoire des éoliennes durant les passages importants d’oiseaux migrateurs…

Les Paccots concernés

«Ces mesures auront inévitablement un impact sur nos coûts d’exploitation», explique Jean-Michel Bonvin. Qui ajoute que le cours favorable de l’euro pourrait, en revanche, diminuer un peu la facture finale du projet: les machines seront payées dans cette devise. Greenwatt attend à présent l’échéance du délai de recours contre la décision de la DAEC (soit la mi-septembre) pour évaluer plus précisément les nouveaux coûts du projet.

La réalisation ou non du parc du Schwyberg conditionnera celle des autres projets éoliens de Groupe E Greenwatt dans le canton, notamment aux Paccots, ajoute Jean-Michel Bonvin. En clair, si le projet singinois était abandonné, les autres le seraient également. Le directeur de Greenwatt se déclare néanmoins encouragé par le soutien de la population fribourgeoise, qui s’était prononcée à 72% en faveur du parc éolien du Schwyberg dans le cadre d’un sondage réalisé en 2011.

Dans un communiqué diffusé hier, l’association des communes singinoises Region Sense salue également la décision de la DAEC, en insistant sur la nécessité d’encourager les énergies renouvelables afin d’assurer, à l’avenir, l’approvisionnement des ménages singinois.

Etape symbolique

Reste que la procédure n’est pas encore terminée, nuance le conseiller d’Etat Maurice Ropraz. Même en l’absence hypothétique de recours contre sa décision de débouter les opposants au dézonage, il faudra encore passer l’obstacle de l’attribution du permis de construire. Il appartiendra au préfet de la Singine de statuer sur ce volet. Mais sa décision pourrait, là encore, être contestée devant le Tribunal cantonal, puis le Tribunal fédéral, ce qui engendrerait de nouveaux retards.

Il n’en reste pas moins qu’une étape symbolique importante a été franchie :c’est la première fois que le canton de Fribourg approuve formellement la création d’un parc éolien sur son territoire. Pour prendre cette décision, il a été procédé à une pesée minutieuse des intérêts en présence, affirme Maurice Ropraz. Et la nécessité d’assurer l’approvisionnement énergétique du canton, dans la perspective d’un arrêt programmé des centrales nucléaires helvétiques, a été privilégiée par rapport au bien-être de la faune avicole et à la beauté du paysage, explique en substance le conseiller d’Etat. Il ajoute que le site du Schwyberg est clairement celui qui se prête le mieux à l’exploitation d’un parc éolien sur le territoire fribourgeois.

Les opposants se décideront en août

Les opposants au projet de parc éolien du Schwyberg vont se réunir le mois prochain afin de décider de la suite à donner à leur action. Au nombre de six – ASPO/BirdLife, Pro Natura, Fondation suisse pour la protection et l’aménagement du paysage, Groupe d’intérêt pour la protection du Schwyberg, Hostellerie am Schwarzsee et association Alp Spielmannda –, ils disposent (pause estivale oblige) d’un délai jusqu’à la mi-septembre pour faire recours contre la décision de la DAEC.

«Tout est ouvert à ce stade», explique François Turrian, directeur romand de l’ASPO. Qui affirme néanmoins regretter le choix du Conseil d’Etat. «Le projet du Schwyberg reste le plus problématique de Suisse en ce qui concerne la protection des oiseaux», affirme-t-il. Selon lui, il aurait dû être abandonné au stade de la planification si le canton avait tenu compte de la situation de l’avifaune dans ce secteur.

Pas d'informations pour cette catégorie
 
 
  © 2021 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel SA
Retour Homepage