Jura Crêtes
Accueil OK     Plan de site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici : Revue de presse > Revue de presse suisse
 
  VIDEOS des projets éoliens dans l'Arc jurassien
 
  CARTE DES PROJETS EOLIENS EN SUISSE
 
  >> REVUE DE PRESSE <<
  Presse suisse
  2017
  2016
  2015
  2014
  2013
  2012
  2011
  2010
  2009
  2008
  2007
  2006
  2005
  2004
  2003
  2002
  2001
  2000
  Presse française
  Presse allemande
  Ailleurs en Europe
  Reste du Monde
 
  -->> Oppositions
  Paysage Libre - Suisse
  Paysage Libre BEJUNE
  Travers du vent - NE
  Tramelan - JB
  Franches Montagnes- JU
  Paysage Libre - VD
  SOS Jura - VD sud
  Vallée de Joux - VD
 
  -->> Blogs
  Eolien, la presse et nous
  Voisine d'éoliennes
  Vent-de-Folie
  Vent-de-Folie's Photoblog
 
  Plateforme européenne contre l'éolien industriel - EPAW
 
  Eine kritische Auseinandersetzung mit Windenergie in der Schweiz
 
  Les projets
  Le concept national
  L'opposition
  Paroles de ...
  Efficacité énergétique
  Documents de référence
  Divers
  Protection des crêtes
  Paysage
 
  Dessins de presse
 
  Non aux Quads !
 


Revue de presse suisse


01.09.2012 -

Le groupe suisse BKW croit en l’éolien italien

ITALIE - FMB - Le groupe suisse FMB investit dans l’éolien en Italie L’utilisation du vent est devenue la première industrie de la région des Pouilles.

Sous un soleil de plomb, le vent modifie les reflets verts des plantations d’oliviers qui s’étendent à perte de vue. Le long de la côte adriatique, en direction de Bari, capitale de la région italienne des Pouilles, le paysage est immuable. A l’exception de quelques nouveaux champs bleu-violet, formés de panneaux photovoltaïques en rang d’oignons occupant la surface d’un terrain du «Calcio».

«C’est ridicule de faire croire aux gens que ces installations réduisent directement l’émanation de CO2. Pour diminuer les gaz à effet de serre, il aurait mieux valu ne pas arracher les oliviers qui captent le CO2 par la photosynthèse.» Le Bâlois Samuel Leupold connaît bien le «talon» de la botte italienne. Il tutoie la vice-présidente de la région des Pouilles qui délivre les permis de production d’énergies renouvelables.

Ingénieur auprès du groupe électrique bernois BKW/FMB, il s’intéresse tout particulièrement aux crêtes de la région. C’est là, au milieu des champs de blé dur truffés de pierres, que poussent les éoliennes. A chacun de ces mâts de 80 mètres de haut, est accrochée une nacelle de 100 tonnes munie de trois pales balayant un diamètre de 90 mètres.

Le poids des indemnisations

En novembre, le groupe bernois, qui a invité quelques journalistes sur place, mettra en service 14 turbines à air, entre les gros villages de Volturino et de Pietramontecorvino. «Il a fallu un an de tractations avec les autorités locales et 156 paysans possédant des terres très morcelées pour parvenir à un accord d’indemnisation», souligne Flavio Ferrari, ingénieur italien chef du projet; 200 000 euros par année seront versés pour l’occupation des terrains. Ce revenu complémentaire est jugé bienvenu, même si les turbines sont dans la droite ligne de vision des 2000 habitants du village de Pietramontecorvino. «Le prix du blé pour fabriquer les pâtes s’effondre dans la région en ce moment à cause d’importations massives d’Argentine, constate Flavio Ferrari. L’installation d’éoliennes offre un revenu 20 à 30 fois supérieur au rendement d’un champ de blé.»

La mise en place des éoliennes, de manière sauvage dans les années 1990 et de façon plus ordonnée aujourd’hui a changé l’économie des Pouilles. «Avec 6000 MW de puissance installée, c’est devenu la première industrie de la région», relève l’ingénieur italien. L’électricité produite couvre les besoins de quelque 3,6 millions de ménages. Le groupe BKW/FMB a fait du sud de l’Italie son principal pôle de développement de l’éolien. Il a investi 55 millions d’euros dans le parc de Volturino et dispose déjà de sept autres installations dans la région. Bientôt, il pourra compter sur une puissance de 225 MW, soit de quoi satisfaire la consommation de plus de 153 000 ménages. Alors qu’en Suisse, le développement de l’éolien se heurte à de vives résistances, cette technologie, qui sera bientôt rentable sans subventions, offre, à l’étranger, une croissance du chiffre d’affaires à plusieurs sociétés helvétiques, dont Alpiq et BKW/FMB.

«En 2018, après avoir doublé l’ensemble de notre parc éolien, à 750 MW de puissance, nous dégagerons une rentabilité de 6 à 8%», assure Samuel Leupold. Le groupe bernois n’entend pas se développer dans le photovoltaïque, jugé risqué et sans vraie valeur ajoutée industrielle. Ce n’est donc pas lui qui empêchera les oliveraies des Pouilles d’aspirer le CO2.

Pas d'informations pour cette catégorie
 
 
  © 2021 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel SA
Retour Homepage