Jura Crêtes
Accueil OK     Plan de site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici : Revue de presse > Revue de presse suisse
 
  VIDEOS des projets éoliens dans l'Arc jurassien
 
  CARTE DES PROJETS EOLIENS EN SUISSE
 
  >> REVUE DE PRESSE <<
  Presse suisse
  2017
  2016
  2015
  2014
  2013
  2012
  2011
  2010
  2009
  2008
  2007
  2006
  2005
  2004
  2003
  2002
  2001
  2000
  Presse française
  Presse allemande
  Ailleurs en Europe
  Reste du Monde
 
  -->> Oppositions
  Paysage Libre - Suisse
  Paysage Libre BEJUNE
  Travers du vent - NE
  Tramelan - JB
  Franches Montagnes- JU
  Paysage Libre - VD
  SOS Jura - VD sud
  Vallée de Joux - VD
 
  -->> Blogs
  Eolien, la presse et nous
  Voisine d'éoliennes
  Vent-de-Folie
  Vent-de-Folie's Photoblog
 
  Plateforme européenne contre l'éolien industriel - EPAW
 
  Eine kritische Auseinandersetzung mit Windenergie in der Schweiz
 
  Les projets
  Le concept national
  L'opposition
  Paroles de ...
  Efficacité énergétique
  Documents de référence
  Divers
  Protection des crêtes
  Paysage
 
  Dessins de presse
 
  Non aux Quads !
 


Revue de presse suisse


28.09.2012 - Le Temps

Le canton de Berne ouvre le plateau aux éoliennes

BERNE - Le canton de Berne prévoit des implantations d’éoliennes sur le plateau La planification cantonale garantit à l’Oberland un avenir sans turbines

L’Oberland bernois sera entièrement épargné par les implantations éoliennes.

Les régions du plateau, en revanche, devront étudier toute une série de nouveaux sites potentiels. Quant aux crêtes du Jura bernois, qui accueillent déjà à Mont-Crosin le plus important site en exploitation du pays (16 turbines), elles demeurent une zone privilégiée pour l’exploitation de cette forme d’énergie.

C’est ce que prévoit en tout cas la nouvelle planification cantonale, qui vient d’être mise en consultation. Ce document manifeste l’intention cantonale de passer la vitesse supérieure, en réduisant la marge de manœuvre des régions. «Il y a un changement d’optique, explique Daniel Klooz, chef de l’Office de coordination pour l’environnement. Avant, le canton privilégiait des implantations peu nombreuses dans de très bons sites, il cherche désormais à exploiter le vent de manière optimale.»

A ce jour, seul le Jura bernois et l’Emmental se sont dotés de manière autonome d’une planification régionale. Le gouvernement veut obliger toutes les régions à étudier d’ici à 2018 le potentiel et la faisabilité d’une quinzaine de sites qu’il a lui-même identifiés.

Toutes les régions? Celles de l’Oberland font une spectaculaire exception sur la future carte éolienne du canton. Alors qu’une quarantaine de sites ont pourtant été repérés comme potentiellement exploitables (un vent de 4,5 m/seconde à 100 m au-dessus du sol), aucun n’a été retenu.

Ces exclusions répondent à diverses raisons techniques, comme les difficultés d’implantation en altitude ou l’inexistence de routes de desserte. Des critères paysagers ont également joué leur rôle dans certains cas. Mais les connaisseurs du dossier relèvent aussi que l’Oberland a d’emblée fait savoir qu’il ne voulait pas être hérissé d’éoliennes pour ne pas nuire à son tourisme.

Moins de pression sur le Jura?

Au reste, les conditions de vent au-dessus de 1000 mètres sont turbulentes et les producteurs d’énergie ne se sont pas précipités sur la région, contrairement à ce qui s’est passé sur le Jura.

Même si cette dernière région n’a pas manifesté de rejet général à l’idée de devenir pour l’éolien ce que l’Argovie est pour le nucléaire, la nouvelle planification la fait apparaître moins qu’avant comme la zone «sacrifiée» du canton.

Le plus neuf dans la nouvelle donne est l’ouverture du plateau à de possibles implantations. Le Seeland, le Mittelland et la Haute-Argovie doivent ainsi examiner de près les nouveaux sites demandés par le canton.

«Cela a le mérite d’ouvrir le débat sur l’implantation d’éoliennes dans des zones proches de la population, note Roman Hapka, de la Fondation suisse pour l’aménagement et la protection du paysage. Comme le canton de Vaud l’a aussi fait en retenant, outre les sites en altitude, des emplacements dans le Gros-de-Vaud

Roman Hapka estime que les opérateurs se jetteront sur les sites du plateau bernois. Cela aurait pour heureux effet, en cas de faisabilité avérée, de relâcher la pression sur les crêtes du Jura et leurs paysages menacés.

Pas d'informations pour cette catégorie
 
 
  © 2021 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel SA
Retour Homepage