Jura Crêtes
Accueil OK     Plan de site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici : Projets d'éoliennes dans l'Arc jurassien > Canton du Jura > Revue de presse
 
  VIDEOS des projets éoliens dans l'Arc jurassien
 
  CARTE DES PROJETS EOLIENS EN SUISSE
 
  >> REVUE DE PRESSE <<
 
  -->> Oppositions
  Paysage Libre - Suisse
  Paysage Libre BEJUNE
  Travers du vent - NE
  Tramelan - JB
  Franches Montagnes- JU
  Paysage Libre - VD
  SOS Jura - VD sud
  Vallée de Joux - VD
 
  -->> Blogs
  Eolien, la presse et nous
  Voisine d'éoliennes
  Vent-de-Folie
  Vent-de-Folie's Photoblog
 
  Plateforme européenne contre l'éolien industriel - EPAW
 
  Eine kritische Auseinandersetzung mit Windenergie in der Schweiz
 
  Les projets
  Neuchâtel
  Jura
  Revue de presse
  Concept jurassien
  St.-Brais
  Lajoux
  Peuchapatte
  Les Bois
  Jura bernois
  Vaud
  Fribourg
  Valais
  Le concept national
  L'opposition
  Paroles de ...
  Efficacité énergétique
  Documents de référence
  Divers
  Protection des crêtes
  Paysage
 
  Dessins de presse
 
  Non aux Quads !
 


Revue de presse


07.02.2013 - L'Impartial

Eoliennes et givre ne font pas bon ménage.

SUISSE - ARC JURASSIEN - Haïes par certains, source essentielle de données pour d'autres, les éoliennes de Saint-Brais ne laissent personne indifférent. Depuis 2009, la société Meteotest, sise à Berne, étudie le rendement énergétique des deux hélices franc-montagnardes en période de givre. Ce projet-pilote, dont les données récoltées servent à la réalisation d'autres projets de parc éolien, se poursuit cet hiver encore, apprend-on dans l'édition de janvier d'"Energeia", le bulletin de l'Office fédéral de l'énergie (Ofen).
 
Particularité des éoliennes de Saint-Brais, implantées à 1049 m? Leurs pales sont chauffées. " Au moment où nous avons lancé le projet, c'était les seules de ce type dans l'Arc jurassien ", précise René Cattin, membre de la direction de Meteotest. " Aujourd'hui, les éoliennes du Peuchapatte le sont également. Ce n'est pas le cas en revanche de celles de Mont-Soleil et Mont-Crosin. "
 
Selon les chercheurs, givre et éoliennes ne font vraiment pas bon ménage. Premièrement, les pales perdent de leur aérodynamisme et la turbine peut se bloquer. La glace est aussi une charge supplémentaire qui peut user la machine et perturber les instruments de mesure. Dernier inconvénient, et pas des moindres: les glaçons projetés par les éoliennes représentent un risque pour les promeneurs. Autant de problèmes qui fournissent l'argumentaire des détracteurs de l'éolien et sur lesquels planchent les chercheurs.

"Une perte annuelle de production de 10%"

Dans ces relevés, Meteotest se penche surtout sur la baisse de productivité. Ses observations sont soutenues par l'Ofen. ADEV Windkraft et Enercon, respectivement propriétaire et fabricant des éoliennes de Saint-Brais, ont été d'accord de participer à ce projet-pilote, dont voici les résultats intermédiaires: " à Saint-Brais, le givre provoque une perte annuelle de production de 10% ", révèle René Cattin. Avec l'apport d'un système de chauffage des pales, cette perte descend à 3%. Ce résultat tient compte de l'énergie nécessaire pour produire la chaleur.
 
Grâce à l'exemple de Saint-Brais, la société allemande Enercon " a beaucoup appris. C'est le point de départ pour un plus grand projet ", dit René Cattin. De la parole aux actes, Enercon, l'un des plus grands fabricants européens d'éoliennes, a récemment mandaté Meteotest pour étudier l'impact du givre sur un parc éolien en Europe.
 
Plus généralement, que répondre à ceux qui estiment que les problèmes occasionnés par le givre - et les recherches qui les entourent - pourraient être évités si les éoliennes n'étaient pas implantées dans des régions où le froid sévit? " Avec le givre, il n'y a pas de règle. On ne peut pas vraiment dire s'il est préférable d'installer un parc à 1000 ou 3000 mètres ", avoue René Cattin. Selon lui, le choix du site d'un parc éolien dépend avant tout d'un " calcul économique basé sur les ressources éoliennes. Dans l'Arc jurassien, plus on est haut et plus il y a de vent, mais plus les éoliennes sont visibles... " Un autre débat...
 
Si chauffer les pales des éoliennes est l'option adoptée à Saint-Brais, est-ce pour autant la solution miracle? Pas pour Juvent. Cette société, propriétaire du parc éolien de Mont-Crosin et Mont-Soleil, justifie ainsi l'absence de chauffage sur ses machines: " La pratique montre qu'avec un tel système, l'eau issue de la fonte du givre ne s'égoutte pas entièrement. Après l'arrêt du chauffage des pales et le redémarrage des éoliennes, l'eau se transforme en glace compacte et augmente le risque de projection de glace. En revanche, si l'on ne chauffe pas les pales, seul du givre est projeté. " Sans évoquer les pertes de rendement, Juvent conclut son argumentaire en précisant que son parc éolien n'a, pour l'heure, connu aucun problème sérieux lié aux projections de glace.
 
Toujours sur la sécurité des passants, " des études sont en cours pour savoir quel est le meilleur système, entre une éolienne chauffée ou non chauffée, mais les résultats ne sont pas encore disponibles ", signale René Cattin.

Pas d'informations pour cette catégorie
 
 
  © 2022 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel SA
Retour Homepage