Jura Crêtes
Accueil OK     Plan de site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici : Projets d'éoliennes dans l'Arc jurassien > Canton du Jura > Revue de presse
 
  VIDEOS des projets éoliens dans l'Arc jurassien
 
  CARTE DES PROJETS EOLIENS EN SUISSE
 
  >> REVUE DE PRESSE <<
 
  -->> Oppositions
  Paysage Libre - Suisse
  Paysage Libre BEJUNE
  Travers du vent - NE
  Tramelan - JB
  Franches Montagnes- JU
  Paysage Libre - VD
  SOS Jura - VD sud
  Vallée de Joux - VD
 
  -->> Blogs
  Eolien, la presse et nous
  Voisine d'éoliennes
  Vent-de-Folie
  Vent-de-Folie's Photoblog
 
  Plateforme européenne contre l'éolien industriel - EPAW
 
  Eine kritische Auseinandersetzung mit Windenergie in der Schweiz
 
  Les projets
  Neuchâtel
  Jura
  Revue de presse
  Concept jurassien
  St.-Brais
  Lajoux
  Peuchapatte
  Les Bois
  Jura bernois
  Vaud
  Fribourg
  Valais
  Le concept national
  L'opposition
  Paroles de ...
  Efficacité énergétique
  Documents de référence
  Divers
  Protection des crêtes
  Paysage
 
  Dessins de presse
 
  Non aux Quads !
 


Revue de presse


18.06.2013 - L'Impartial

Pourquoi FMB dénigre le solaire

SOLAIRE - A leur début, la centrale solaire de Mont-Soleil et les éoliennes du Mont-Crosin avaient été lancées par les Forces motrices bernoises (FMB) comme laboratoire d'expérimentation pour des technologies énergétiques balbutiantes. Depuis, FMB a choisi son camp. Pour le solaire, elle ne fera que reprendre le courant produit par les particuliers. Mais elle développe son parc d'éoliennes et cherche à en acheter à l'étranger.

Dès lors, les deux technologies se concurrencent: le solaire, qui ne profitera pas à FMB, et l'éolien avec lequel la société bernoise peut tenir le client captif et faire de bonnes affaires. Dès lors, on comprend mieux pourquoi M. Pfisterer, directeur aux FMB, président de la structure solaire de Mont-Soleil et président de Juvent, la structure éolienne des mêmes FMB, s'attache à dénigrer la production électrique par panneaux photovoltaïques.

Selon lui, le subventionnement du solaire «entrave l'évolution du marché et crée des distorsions de marché» («L'Impartial» du 6 juin). Autrement dit, la production des privés ne devrait pas être encouragée parce qu'elle gêne les affaires de sa société-mère FMB (et consœurs). Et comme les subventions fédérales sont prélevées sur chaque kWh consommé (rétribution à prix coûtant ou RPC), autant que cet argent aille dans l'éolien, pourtant déjà surdoté en la matière. (...)

M. Pfisterer déplore aussi que la Confédération ait dépensé 400 millions de francs de RPC sur 4 ans pour n'obtenir que 3% d'énergies renouvelables, mais il oublie de dire que seulement 7,6% de cette manne est allée à l'énergie solaire, et que presque la moitié du pactole a été dépensée pour adapter des installations en rapport avec l'éolien.

En réalité, l'électricité d'origine photovoltaïque a un réel avenir chez nous. Sans défigurer nos paysages, sans rendre la population malade et sans bruit, elle est capable de couvrir une part significative de nos besoins. Même si son rendement technique actuel est encore faible, des technologies plus performantes sont prêtes à prendre le relais. Seul inconvénient, majeur selon certains: cette source d'énergie n'est pas un business profitable pour les lobbys électriques, auxquels elle échappe.

Paul Boillat (Les Bois)

Pas d'informations pour cette catégorie
 
 
  © 2022 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel SA
Retour Homepage