Jura Crêtes
Accueil OK     Plan de site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici : Projets d'éoliennes dans l'Arc jurassien > Valais > Revue de presse
 
  VIDEOS des projets éoliens dans l'Arc jurassien
 
  CARTE DES PROJETS EOLIENS EN SUISSE
 
  >> REVUE DE PRESSE <<
 
  -->> Oppositions
  Paysage Libre - Suisse
  Paysage Libre BEJUNE
  Travers du vent - NE
  Tramelan - JB
  Franches Montagnes- JU
  Paysage Libre - VD
  SOS Jura - VD sud
  Vallée de Joux - VD
 
  -->> Blogs
  Eolien, la presse et nous
  Voisine d'éoliennes
  Vent-de-Folie
  Vent-de-Folie's Photoblog
 
  Plateforme européenne contre l'éolien industriel - EPAW
 
  Eine kritische Auseinandersetzung mit Windenergie in der Schweiz
 
  Les projets
  Neuchâtel
  Jura
  Jura bernois
  Vaud
  Fribourg
  Valais
  Revue de presse
  Le concept national
  L'opposition
  Paroles de ...
  Efficacité énergétique
  Documents de référence
  Divers
  Protection des crêtes
  Paysage
 
  Dessins de presse
 
  Non aux Quads !
 


Revue de presse


04.07.2013 - Le Nouvelliste

Mesurer les caprices du vent

MORGINS Romande Energie songe à implanter jusqu'à six éoliennes d'une hauteur de 100 à 110 mètres sous la Pointe de Bellevue. Un mât lui permet de récolter des données.

En cravate face aux Dents-du-Midi, le directeur de l'unité d'affaires «énergie» de Romande Energie désigne le mât de mesure de vent que sa société a implanté en octobre dernier sous la Pointe de Bellevue. Celui-ci doit déterminer si le secteur de La Chaux est susceptible d'accueillir des éoliennes. Responsable des projets «Energies renouvelables», Guillaume Fuchs rappelle: «Nous avons approché le canton du Valais en janvier 2012 pour lui faire part de notre projet et lui avons transmis notre dossier en mars. En juin de la même année, le Conseil d'Etat a décrété le site propice à l'éolien, ce qui nous a permis de lancer les études de faisabilité.» Les étapes suivantes se sont enchaînées tout aussi rapidement. «Cette installation préalable a été mise à l'enquête en août et l'autorisation de construire délivrée à la mi-octobre. Fin octobre, le mât était érigé.»

Dix-huit mois d'analyses

La société est alors passée à l'estimation du potentiel. «Nous récoltons des données sur une période de dix-huit mois, dont deux hivers, puisque c'est à cette saison que les éoliennes sont le plus appelées à travailler», poursuit l'ingénieur. L'enregistrement s'effectue grâce à des instruments placés à des endroits stratégiques du pylône. «Tout au sommet, on aperçoit la pointe Franklin qui fait office de paratonnerre», détaille Guillaume Fuchs. «Des anémomètres, dont certains sont chauffés, sont ensuite disposés à 40, 60 et 80 mètres. Des girouettes sont aussi placées à intervalles réguliers.» Rôle de ces équipements: calculer la direction, la vitesse et la constance du vent. «Leur répartition à des hauteurs distinctes établit les différences de force, et permettra de choisir le type d'éolienne le plus adapté aux particularités du site.»

Recueillies toutes les dix minutes, les données sont transmises à un centre de traitement. «Les résultats déjà récoltés sont prometteurs, mais nous continuerons à les emmagasiner durant encore un an. Ensuite, nous les corrélerons sur une vingtaine d'années. Nous saurons alors si l'investissement nécessaire se justifie.»

Un potentiel de 22 GWh par an

Romande Energie envisage d'installer six éoliennes, d'une taille allant jusqu'à 100-110 mètres. «C'est environ un tiers de moins que celle de Charrat», compare Christian Frère. Le coût des études est évalué à 1,5 million de francs. Celui de l'implantation elle-même est encore à déterminer. «Pour l'heure, nous articulons un chiffre de 36 millions. Tout dépendra des résultats.»

Quant au potentiel, il pourrait atteindre 22 GWh par an. «Soit les deux tiers de la consommation de la commune de Troistorrents-Morgins, en tenant compte des résidences principales et secondaires, ainsi que des entreprises et des remontées mécaniques.»

DES STANDS D'INFORMATIONS AUX MARCHÉS MORGINOIS

Quand on fait remarquer à Christian Frère que les six éoliennes auront de la peine à passer inaperçues dans le paysage, il relève que c'est l'une des préoccupations de Romande Energie. «Une ligne à très haute tension d'Alpiq passe déjà dans ce secteur, l'impact paysager complémentaire lié à l'installation d'éoliennes serait donc limité. En outre, le site est à 1,6 km des premières habitations. Les nuisances sonores seront très faibles», poursuit le directeur. «Nous avons aussi fait appel à la Station ornithologique suisse de Sempach pour étudier la migration des oiseaux dans la vallée d'Illiez. Un parc éolien à la Foilleuse l'aurait perturbée. Ce n'est pas le cas sous la pointe Bellevue

Si le projet n'en est encore qu'à ses débuts, Romande Energie souhaite informer la population au fur et à mesure de son avancement. «La collaboration avec la Municipalité est bonne, de même qu'avec la Bourgeoisie qui est d'accord de mettre son terrain à notre disposition. Et nous tiendrons des stands d'information lors de deux marchés morginois cet été.»

Quant à la réalisation elle-même, si les analyses sont positives, elle devra passer par un changement de zone du terrain, puis une mise à l'enquête de construction. Ces procédures pourraient être lancées en automne 2014.

Pas d'informations pour cette catégorie
 
 
  © 2021 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel SA
Retour Homepage