Jura Crêtes
Accueil OK     Plan de site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici : Projets d'éoliennes dans l'Arc jurassien > Canton de Neuchâtel > Revue de presse
 
  VIDEOS des projets éoliens dans l'Arc jurassien
 
  CARTE DES PROJETS EOLIENS EN SUISSE
 
  >> REVUE DE PRESSE <<
 
  -->> Oppositions
  Paysage Libre - Suisse
  Paysage Libre BEJUNE
  Travers du vent - NE
  Tramelan - JB
  Franches Montagnes- JU
  Paysage Libre - VD
  SOS Jura - VD sud
  Vallée de Joux - VD
 
  -->> Blogs
  Eolien, la presse et nous
  Voisine d'éoliennes
  Vent-de-Folie
  Vent-de-Folie's Photoblog
 
  Plateforme européenne contre l'éolien industriel - EPAW
 
  Eine kritische Auseinandersetzung mit Windenergie in der Schweiz
 
  Les projets
  Neuchâtel
  Revue de presse
  Concept NE 2009
  Concept NE 2010
  Chaumont - NE
  Communal La Sagne NE
  Grand Coeurie - NE
  Joux-du-Plâne - NE
  Mont de Boveresse - NE
  Monts de Buttes - NE
  Vue-des-Alpes - NE
  Pouillerel - NE
  Tête-de-Ran - NE
  Jura
  Jura bernois
  Vaud
  Fribourg
  Valais
  Le concept national
  L'opposition
  Paroles de ...
  Efficacité énergétique
  Documents de référence
  Divers
  Protection des crêtes
  Paysage
 
  Dessins de presse
 
  Non aux Quads !
 


Revue de presse


13.09.2013 - L'Impartial

Une démission qui passe par Le Landeron

GENEVE - NEUCHATEL - Annoncée hier, la démission du directeur général des Services industriels de Genève (SIG) André Hurter passe par le canton de Neuchâtel. Des investissements à risque auraient en effet été réalisés dans l'éolien jurassien à travers Ennova SA, basée au Landeron, dans laquelle les SIG sont actionnaires à hauteur de 20%.

Les SIG ont investi 46 millions de francs «sans créer un mégawatt d'énergie éolienne», a déclaré hier devant la presse Alain Peyrot, président du conseil d'administration, qui estime que le fait qu'aucun parc éolien n'ait été construit à ce jour n'est pas seulement dû à l'opposition de la population. Quatre audits auraient révélé des dysfonctionnements, mais il n'y aurait pas eu de malversations. Deux enquêtes administratives sont ouvertes contre les directeurs financier et commercial des SIG, qui auraient fait preuve d'aveuglement. «Les montages financiers font état d'un partenariat boiteux défavorable aux SIG et montrent une fuite en avant», relève René Longet, vice-président du conseil d'administration.

Du coup, le partenariat avec Ennova est gelé et un avocat a été mandaté pour récupérer les sommes avancées. Une décision qui «surprend beaucoup» le président du conseil d'Ennova, Claudio Zanini, qui a aussi appris hier matin la démission du directeur des SIG: «Nous sommes actifs dans 12 cantons et les procédures sont longues et coûteuses», explique-t-il, se demandant si les SIG n'ont pas fait preuve d'impatience. «Avec les SIG, nous avons été des précurseurs de l'éolien en Suisse, et les projets commencent à aller de l'avant, comme à Neuchâtel avec le projet de la Montagne de Boveresse. Mais les Genevois ont peut-être de la peine à s'identifier à nos projets, surtout si nous les menons à Thurgovie ou à Bâle.» Ennova emploie une vingtaine de personnes au Landeron. «Avec les 13 millions investis dans le capital de départ, les 33 millions restants ne constituent pas, à mon avis, un investissement exagéré dans un domaine où tout coûte extrêmement cher», conclut Claudio Zanini.

Outre Boveresse (avec une vingtaine de mâts), les projets d'Ennova dans l'Arc jurassien se trouvent à Saint-Brais, à Delémont, Moutier et en Haute-Ajoie.

Pas d'informations pour cette catégorie
 
 
  © 2022 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel SA
Retour Homepage