Jura Crêtes
Accueil OK     Plan de site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici : Revue de presse > Revue de presse suisse
 
  VIDEOS des projets éoliens dans l'Arc jurassien
 
  CARTE DES PROJETS EOLIENS EN SUISSE
 
  >> REVUE DE PRESSE <<
  Presse suisse
  2017
  2016
  2015
  2014
  2013
  2012
  2011
  2010
  2009
  2008
  2007
  2006
  2005
  2004
  2003
  2002
  2001
  2000
  Presse française
  Presse allemande
  Ailleurs en Europe
  Reste du Monde
 
  -->> Oppositions
  Paysage Libre - Suisse
  Paysage Libre BEJUNE
  Travers du vent - NE
  Tramelan - JB
  Franches Montagnes- JU
  Paysage Libre - VD
  SOS Jura - VD sud
  Vallée de Joux - VD
 
  -->> Blogs
  Eolien, la presse et nous
  Voisine d'éoliennes
  Vent-de-Folie
  Vent-de-Folie's Photoblog
 
  Plateforme européenne contre l'éolien industriel - EPAW
 
  Eine kritische Auseinandersetzung mit Windenergie in der Schweiz
 
  Les projets
  Le concept national
  L'opposition
  Paroles de ...
  Efficacité énergétique
  Documents de référence
  Divers
  Protection des crêtes
  Paysage
 
  Dessins de presse
 
  Non aux Quads !
 


Revue de presse suisse


06.10.2013 - Le Matin Dimanche

Les SIG ont payé Isabelle Chevalley 289 000 francs

GENÈVE - Le député PLR genevois Pierre Weiss ne lâche plus d’une semelle la conseillère nationale Vert’libérale Isabelle Chevalley depuis la démission du directeur des Services industriels de Genève (SIG) André Hurter.

En résumé, Pierre Weiss estime qu’Isabelle Chevalley, mandatée par les SIG comme conseillère sur l’éolien entre 2008 et 2013, aura coûté très cher aux contribuables pour un résultat nul. Mais quelle mouche le pique? «Je lui reproche son manque d’expertise scientifique pour conseiller des autorités publiques et son désintérêt feint pour l’argent», explique Pierre Weiss au «Matin Dimanche». Sur son blog, hébergé par laTribune de Genève, il assure, triomphal, que le Conseil d’Etat lui donne raison sur toute la ligne. Le 26 septembre, le député lui formulait cette question écrite: «Quels sont les mandats attribués par SIG à cette experte autodésignée en énergies renouvelables? Depuis quand et pour quels montants? Quelle appréciation SIG porte-t-elle sur l’efficience des actions de ce personnage controversé?»

La rémunération

Dans sa réponse, le Conseil d’Etat lève le voile sur le mandat et la rémunération totale d’Isabelle Chevalley. Pour ses prestations entre 2008 et 2013, la conseillère nationale a été rémunérée 289 000 francs. «Bien que les effets de ses activités de lobbying soient difficilement mesurables, ajoute le Conseil d’Etat, Mme Chevalley était censée apporter un soutien aux SIG, notamment politique, au travers de ses différentes fonctions et comme élue fédérale. Après un examen circonstancié (…) il a été décidé de mettre un terme à cette pratique de mandats de lobbying en général et de terminer tous les contrats existants dans le cas particulier de Mme Chevalley. »

Le mandat

En 2008, la direction des SIG, désireuse d’intensifier sa politique des nouvelles énergies renouvelables (NER), s’est entourée de conseillers dans les domaines de l’éolien, de l’hydraulique et du photovoltaïque. «Les différents mandats de Mme Chevalley ont consisté en une assistance sur les dossiers éoliens, à l’analyse des plans directeurs cantonaux, la recherche de nouvelles opportunités de création de parcs, l’identification d’opportunités d’affaires, de contacts exploratoires avec les collectivités publiques et les entreprises privées, l’élaboration d’argumentaires sur l’éolien, la responsabilité de projets de mini-hydraulique et la coordination du fonds COGENER, qui est un fonds des SIG consacré aux NER» détaille le gouvernement.

Isabelle Chevalley a affirmé que ses tarifs horaires s’élevaient à 85 francs. «Je reviendrai ultérieurement sur les montants journaliers qu’Isabelle Chevalley exige réellement», menace Pierre Weiss sur son blog. Contactée hier, Isabelle Chevalley, via un SMS, n’a pas souhaité commenter les attaques de Pierre Weiss: «Je n’ai pas de temps à perdre avec ce Monsieur. Je n’ai jamais lu son blog et ne vais pas commencer aujourd’hui. »
_________________

note de juracretes :

Depuis 2012, Isabelle Chevalley est présidente de Suisse Eole, organisation soutenue à hauteur de CHF 500'000.-/an par la Confédération pour promouvoir l'énergie éolienne en Suisse.

En lien ci-dessous la composition de comité de Suisse Eole on l'on retrouve des représentants d'Ennova, RENinvest, flanqués de l'improbable maire de St.-Brais et des représentants d'entreprises intéressées, au premier chef, par les mandats que Suisse Eole leur confie.


http://www.suisse-eole.ch/fileadmin/PDF/Association/Mitgliederversammlung-090512/Comite-SuisseEole-250313.pdf

Pas d'informations pour cette catégorie
 
 
  © 2019 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel SA
Retour Homepage