Jura Crêtes
Accueil OK     Plan de site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici : Projets d'éoliennes dans l'Arc jurassien > Canton de Neuchâtel > Revue de presse
 
  VIDEOS des projets éoliens dans l'Arc jurassien
 
  CARTE DES PROJETS EOLIENS EN SUISSE
 
  >> REVUE DE PRESSE <<
 
  -->> Oppositions
  Paysage Libre - Suisse
  Paysage Libre BEJUNE
  Travers du vent - NE
  Tramelan - JB
  Franches Montagnes- JU
  Paysage Libre - VD
  SOS Jura - VD sud
  Vallée de Joux - VD
 
  -->> Blogs
  Eolien, la presse et nous
  Voisine d'éoliennes
  Vent-de-Folie
  Vent-de-Folie's Photoblog
 
  Plateforme européenne contre l'éolien industriel - EPAW
 
  Eine kritische Auseinandersetzung mit Windenergie in der Schweiz
 
  Les projets
  Neuchâtel
  Revue de presse
  Concept NE 2009
  Concept NE 2010
  Chaumont - NE
  Communal La Sagne NE
  Grand Coeurie - NE
  Joux-du-Plâne - NE
  Mont de Boveresse - NE
  Monts de Buttes - NE
  Vue-des-Alpes - NE
  Pouillerel - NE
  Tête-de-Ran - NE
  Jura
  Jura bernois
  Vaud
  Fribourg
  Valais
  Le concept national
  L'opposition
  Paroles de ...
  Efficacité énergétique
  Documents de référence
  Divers
  Protection des crêtes
  Paysage
 
  Dessins de presse
 
  Non aux Quads !
 


Revue de presse


26.04.2014 - L'Impartial / L'Express

Cinquante personnalités s'affichent pour défendre les crêtes

NEUCHATEL - L'appel des 50 est lancé par des personnalités telles que Piermarco Zen-Ruffinen, Francis Matthey et Pierre-Alain Rumley.
  
En pleine campagne pour la votation du 18 mai, un appel est lancé pour que le peuple garde la main.

Ne pas se précipiter. Appliquer le principe de précaution. Estimant que trop d'incertitudes subsistent autour de l'éolien, des personnalités neuchâteloises lancent "l'appel des 50" en faveur de l'initiative "Avenir des crêtes: au peuple de décider!", soumise au peuple le 18 mai. Ils rejettent le contre-projet du Grand Conseil qui prévoit la création de cinq sites éoliens et 59 turbines. Pour eux, "les crêtes jurassiennes constituent l'un des derniers territoires non urbanisés et non dégradés de Suisse. Elles font partie de notre bien collectif et méritent d'être sauvegardées."

Parmi ces personnalités figure l'ancien conseiller d'Etat Francis Matthey, qui a récolté des signatures en 1964 pour un texte qui a débouché, en 1966, sur le décret protégeant les sites naturels du canton. "Doit-on remettre en cause ce que le gouvernement et le peuple ont voulu il y a 50 ans? Pour nous, c'est non!" A ses côtés, l'ancien conseiller fédéral Pierre Aubert, mais aussi Pierre-Alain Rumley, ancien conseiller communal de Val-de-Travers, ex-chef du Service cantonal de l'aménagement du territoire et de l'Office fédéral du développement territorial, Piermarco Zen-Ruffinen, avocat et professeur à l'Université de Neuchâtel, Claude Frey, ancien conseiller national, ou Marcel Jacquat, ancien conservateur du Musée d'histoire naturelle de La Chaux-de-Fonds. (liste complète voir ci-dessous).

"On se bat surtout pour les générations futures. Pour ma part, il est certain que je ne verrai jamais le démantèlement de ces éoliennes" , ironise Francis Matthey. Pourquoi la majorité des signataires a plus de 50 ans? "Nous avons avant tout recruté dans nos réseaux de connaissances, mais il y a bien des jeunes du même avis", note Pierre-Alain Rumley.

La parole au peuple

Avec ses collègues, il estime que des incertitudes subsistent. D'après lui, il n'y aurait d'ailleurs pas d'éoliennes sans subventions. Il cite les inconnues en matière de production et d'impact des turbines sur la santé. Se pose aussi la question de leur démantèlement, qui n'est pas anticipé par un financement. "Qui peut garantir que les éoliennes et leur socle seront démantelés au bout de 30 ans?" , s'interroge Piermarco Zen-Ruffinen.

Autre problème, pour Pierre-Alain Rumley, l'absence de planification nationale en matière d'éoliennes, celle-ci étant du ressort cantonal. Résultat, avec les projets vaudois: " Le Val-de-Travers risque de se retrouver entouré de cinq parcs éoliens. "

Les "50" jugent primordial de donner la parole au peuple pour chaque projet et de lui permettre de faire la pesée d'intérêt entre énergie et protection du paysage. S i le contre-projet est accepté, les parcs éoliens seront réalisés sur la base de plans d'affectation cantonaux, qui ne sont pas soumis à référendum. " Seuls les voisins, les associations de protection de la nature et du paysage, et les communes pourront s'opposer à ces parcs",  note Piermarco Zen-Ruffinen. "Nous estimons que le peuple est assez mûr, compétent et raisonnable pour se prononcer."

Conservation de la nature et du patrimoine doivent rester de maîtres mots, note Francis Matthey. Seules des raisons majeures peuvent remettre en cause le décret de 1966. "Ceci ne nous paraît pas être le cas avec la construction de cinq parcs éoliens" . Reste que le projet de la Montagne-de-Buttes et une partie de celui du Mont-de-Boveresse ne sont pas protégés par le décret. " Certes, mais si le peuple accepte l'initiative, les autorités devront entendre le message ", rétorque Piermarco Zen-Ruffinen.

Liste des signataires

 
http://www.avenir-des-cretes.ch/2014/04/25/cinquante-personnalites-neuchateloises-pour-linitiative-avenir-des-cretes/

Pas d'informations pour cette catégorie
 
 
  © 2022 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel SA
Retour Homepage