Jura Crêtes
Accueil OK     Plan de site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici : Projets d'éoliennes dans l'Arc jurassien > Canton de Neuchâtel > Revue de presse
 
  VIDEOS des projets éoliens dans l'Arc jurassien
 
  CARTE DES PROJETS EOLIENS EN SUISSE
 
  >> REVUE DE PRESSE <<
 
  -->> Oppositions
  Paysage Libre - Suisse
  Paysage Libre BEJUNE
  Travers du vent - NE
  Tramelan - JB
  Franches Montagnes- JU
  Paysage Libre - VD
  SOS Jura - VD sud
  Vallée de Joux - VD
 
  -->> Blogs
  Eolien, la presse et nous
  Voisine d'éoliennes
  Vent-de-Folie
  Vent-de-Folie's Photoblog
 
  Plateforme européenne contre l'éolien industriel - EPAW
 
  Eine kritische Auseinandersetzung mit Windenergie in der Schweiz
 
  Les projets
  Neuchâtel
  Revue de presse
  Concept NE 2009
  Concept NE 2010
  Chaumont - NE
  Communal La Sagne NE
  Grand Coeurie - NE
  Joux-du-Plâne - NE
  Mont de Boveresse - NE
  Monts de Buttes - NE
  Vue-des-Alpes - NE
  Pouillerel - NE
  Tête-de-Ran - NE
  Jura
  Jura bernois
  Vaud
  Fribourg
  Valais
  Le concept national
  L'opposition
  Paroles de ...
  Efficacité énergétique
  Documents de référence
  Divers
  Protection des crêtes
  Paysage
 
  Dessins de presse
 
  Non aux Quads !
 


Revue de presse


18.05.2014 - Le Temps

Les Neuchâtelois soutiennent largement le concept éolien

NEUCHÂTEL - C’est un signal fort: un concept cantonal d’installation de 59 machines dans cinq parcs est clairement soutenu par le peuple, à 65%. Ce même corps électoral neuchâtelois rejette simultanément une initiative qui entendait implicitement défendre l’inviolabilité des crêtes.

Il y avait des craintes légitimes que le canton de Neuchâtel s’entre-déchire une nouvelle fois sur le délicat concept éolien élaboré par les autorités. Que ceux qui allaient pâtir de l’environnement d’éoliennes le rejettent, et que les «préservés» du Littoral le soutiennent. Il n’en a rien été. D’une même voix, les Neuchâtelois avalisent le concept qu’avait mis en route l’ancien ministre Claude Nicati, que le Grand Conseil a fait sien et que le nouveau ministre du Développement territorial et de l’environnement, Yvan Perrin, a repris a son compte.

Le score est on ne peut plus clair : 65% pour le concept qui prévoit cinq parcs sur les crêtes du Jura, susceptibles d’héberger 59 machines. Toutes les communes ont accepté ce programme, même celles qui risquent de voir leur environnement modifié.

Les défenseurs des crêtes lui opposaient une initiative populaire «Avenir des crêtes, au peuple de décider». Elle exigeait un scrutin spécifique pour toute construction éolienne. Elle entendait surtout empêcher toute érection de machine. Le peuple, qui avait adopté en 1966 un décret de protection intégrale des crêtes, a cette fois refusé l’initiative à 60,7%. Seule la petite commune des Planchettes l’a acceptée à 51,9% (54 contre 49). Dans le délicat conflit d’intérêts entre protection du paysage et production d’énergie renouvelable, les Neuchâtelois ont clairement fait le choix énergétique, quitte à sacrifier, momentanément, l’un ou l’autre secteur des crêtes du Jura.

Il s’agit d’un signal fort à plusieurs niveaux. Pour Neuchâtel d’abord. Dans la foulée du vote positif du 24 novembre 2013 pour les options stratégiques de l’hôpital et l’externalisation du 144, que soutenaient les nouvelles autorités, le peuple a cette fois encore fait confiance à son gouvernement et son Grand Conseil, et au ministre Yvan Perrin en particulier. Le vote est identique sur l’ensemble du territoire, ce qui est bon pour une cohésion cantonale souvent mise à mal.

Neuchâtel donne un signal à l’ensemble du pays. Lorsqu’un projet est correctement construit, tient compte de l’intérêt général et de préoccupations locales, qu’il est soumis sous forme de concept, il peut passer la rampe. Souvent décriées, les éoliennes ne sont pas éliminées du catalogue des nouvelles énergies renouvelables. La stratégie neuchâteloise, avec un concept cantonal consensuel et raisonnable, a été bien acceptée par une nette majorité de la population.

Pourtant, ce n’est pas demain que la première éolienne sera réalisée à Neuchâtel. Chaque projet devra suivre le processus ordinaire devant conduire à l’octroi d’un permis de construire. Si trois des cinq sites retenus ne posent pas de problème majeur, deux sites sont fortement contestés par certaines organisations environnementales. A défaut d’avoir remporté le combat général, elles vont se concentrer sur les batailles locales.

Pas d'informations pour cette catégorie
 
 
  © 2022 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel SA
Retour Homepage