Jura Crêtes
Accueil OK     Plan de site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici : Revue de presse > Revue de presse suisse
 
  VIDEOS des projets éoliens dans l'Arc jurassien
 
  CARTE DES PROJETS EOLIENS EN SUISSE
 
  >> REVUE DE PRESSE <<
  Presse suisse
  2017
  2016
  2015
  2014
  2013
  2012
  2011
  2010
  2009
  2008
  2007
  2006
  2005
  2004
  2003
  2002
  2001
  2000
  Presse française
  Presse allemande
  Ailleurs en Europe
  Reste du Monde
 
  -->> Oppositions
  Paysage Libre - VD
  SOS Jura - VD sud
  Vallée de Joux - VD
  Bois d'Amont - VD/FR
  Franches Montagnes- JU
  Tramelan - JB
  Travers du vent - NE
  Paysage Libre - Suisse
 
  -->> Blogs
  Eolien, la presse et nous
  Voisine d'éoliennes
  Vent-de-Folie
  Vent-de-Folie's Photoblog
 
  Plateforme européenne contre l'éolien industriel - EPAW
 
  Eine kritische Auseinandersetzung mit Windenergie in der Schweiz
 
  Les projets
  Le concept national
  L'opposition
  Paroles de ...
  Efficacité énergétique
  Documents de référence
  Divers
  Protection des crêtes
  Paysage
 
  Dessins de presse
 
  Non aux Quads !
 


Revue de presse suisse


16.03.2016 - La Liberté

L’éolien face à des vents contraires

FRIBOURG et BROYE VAUDOISE - Depuis quelques années, des projets de parcs éoliens fleurissent dans le canton de Fribourg et dans la Broye vaudoise. Mais aucun mât n’est encore visible. Le point sur la situation et survol des différents sites envisagés.

La vie est dure pour les éoliennes. L’armée a bloqué deux projets situés à proximité de Villars-le-Comte et de Chavannes-sur-Moudon, dans la Broye vaudoise. Le motif? Les pales des machines perturberaient les radars des avions de chasse.

Cette opposition s’ajoute aux nombreux problèmes rencontrés par les autres projets d’implantation dans la région. Mais quels sont-ils exactement?

Jusqu’au Tribunal fédéral

Chez les Fribourgeois, un seul projet a déjà été mis à l’enquête. Neuf éoliennes pourraient être implantées sur les crêtes du Schwyberg par Groupe E Greenwatt. «Nous avons passé avec succès les étapes communales et cantonales», explique Jean-Michel Bonvin, directeur du groupe. «Mais depuis six ans, le projet est bloqué par des procédures juridiques.» Des associations de protection de la nature, telles que Pro Natura ou ASPO/BirdLife Suisse ainsi que l’association Sauvez les Préalpes s’opposent en effet au projet. Conséquence: Groupe E Greenwatt attend le verdict du Tribunal fédéral avant de lancer concrètement d’autres projets.

En basse altitude aussi

Ce positionnement n’empêche pas les promoteurs d’évaluer les sites propices à accueillir des éoliennes. Ils se sont d’abord intéressés aux crêtes. Une planification cantonale a identifié deux secteurs prometteurs en 2008: les Paccots et le sommet du Cousimbert. Puis les regards se sont tournés vers de plus basses altitudes. «Après l’accident nucléaire de Fukushima, en 2011, les technologies éoliennes ont beaucoup progressé. La recherche d’alternatives énergétiques a permis d’envisager des projets ou des potentiels sur le Plateau suisse et dans la plaine fribourgeoise, où le vent souffle moins fort que sur les reliefs. Si l’on utilise le bon type de machines, la production peut être tout aussi bonne, voire supérieure», informe Laurent Scacchi, chargé de projet éolien auprès de Groupe E Greenwatt.

Des mâts de mesure ont révélé un fort potentiel en Haute-Veveyse et dans l’ensemble du Gibloux. Jean-Michel Bonvin parle de trois à douze éoliennes pour le secteur du Châtelard, des Grangettes et d’une dizaine de communes voisines, ainsi que de trois à cinq machines à implanter entre Remaufens et Le Flon. «Ce nombre peut encore varier. Il ne s’agit que d’idées, pas de projets concrets», prévient le directeur de Groupe E Greenwatt.

Autre emplacement clairement identifié: la région de Semsales, où le groupe Swisswinds aimerait construire un parc de sept éoliennes, même si ce nombre n’est pas définitif. «Nous sommes en train d’attendre la fin des études d’impact sur l’environnement. Ensuite, nous aimerions mettre le projet à l’enquête», explique René Lemoine, chef de projet.

Enfin, sept autres sites tels que les environs de Misery-Courtion ou une zone située entre Ponthaux, Belfaux, Noréaz, Chésopelloz, Corminbœuf et Autafond ont été identifiés sur le Plateau fribourgeois. «Il est encore trop tôt pour annoncer tel ou tel potentiel car nous attendons que le canton ait finalisé son nouveau concept éolien. Cependant, nous avons rencontré dès 2013 les autorités d’environ quarante communes. Une majorité d’exécutifs sont intéressés et vont réfléchir», précise Laurent Scacchi.

Exigences pas remplies

Pour ce qui concerne la Broye vaudoise, trois parcs sont actuellement à l’étude. Le projet Vaud’Air regroupe Villars-le-Comte, Neyruz, Thierrens, Chapelle et Saint-Cierges. Comprenant six éoliennes, il a été bloqué par Skyguide car le secteur se trouve dans une zone d’approche de l’aéroport de Genève, selon les explications d’Hervé Nussbaumer, directeur d’une société de conseils spécialisée dans les énergies renouvelables et l’environnement qui travaille avec Alpiq. L’aérodrome de Payerne et le Département de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS) ont également émis des préavis négatifs dans le cadre du Plan directeur cantonal vaudois. «Ces problèmes auraient pu être annoncés plus tôt et mettent en danger les investissements qui ont déjà été engagés dans le projet», déplore Hervé Nussbaumer. Interrogé, l’un des porte-parole du DDPS, Renato Kalbermatten, précise que des discussions sont en cours.

Le deuxième projet étudié dans la région a lui aussi été stoppé par l’armée. Lancé par l’entreprise Romande Energie, celui-ci vise à installer sept éoliennes entre Chavannes-sur-Moudon et Lucens. Et les choses ne semblent pas vouloir bouger avant longtemps. La vitesse moyenne de vent mesurée sur place ne remplit en effet pas les exigences actuelles du canton, ce qui met le projet en attente.

Quant au troisième parc, il est en meilleure posture. Baptisé EolJorat secteur Nord, il concerne les communes de Corcelles-le-Jorat, Jorat-Menthue, Froideville et Poliez-Pittet. Quatre éoliennes seraient implantées à proximité de ces localités par la société Alpiq. «Le canton est en train de vérifier si les paramètres sont conformes», explique Hervé Nussbaumer. «Une mise à l’enquête publique permettra ensuite de changer l’affectation des zones où seront placées les éoliennes. Nous espérons pouvoir lancer les démarches dans le courant de l’année.»

Population favorable

Les choses paraissent déjà bien parties, car les habitants des communes concernées ont émis un avis positif via un sondage effectué en 2013. Si le projet aboutit, les quatre éoliennes seraient les premières à voir le jour dans la Broye vaudoise.

De leur côté, les autorités communales sont favorables aux projets qui les concernent. Il faut dire que chaque localité recevra une indemnisation annuelle après l’installation des éoliennes, ce qui représente un bon moyen de mettre du beurre dans les finances villageoises, comme le reconnaissent différents syndics. Mais pour l’instant, les élus ont conscience qu’il leur faut prendre leur mal en patience.

Car dans le domaine des énergies renouvelables, le solaire et l’hydraulique restent encore rois dans le canton de Fribourg et la Broye vaudoise.

Pas d'informations pour cette catégorie
 
 
  © 2017 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel SA
Retour Homepage