Jura Crêtes
Accueil OK     Plan de site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici : Revue de presse > Revue de presse suisse
 
  VIDEOS des projets éoliens dans l'Arc jurassien
 
  CARTE DES PROJETS EOLIENS EN SUISSE
 
  >> REVUE DE PRESSE <<
  Presse suisse
  2017
  2016
  2015
  2014
  2013
  2012
  2011
  2010
  2009
  2008
  2007
  2006
  2005
  2004
  2003
  2002
  2001
  2000
  Presse française
  Presse allemande
  Ailleurs en Europe
  Reste du Monde
 
  -->> Oppositions
  Paysage Libre - VD
  SOS Jura - VD sud
  Vallée de Joux - VD
  Bois d'Amont - VD/FR
  Franches Montagnes- JU
  Tramelan - JB
  Travers du vent - NE
  Paysage Libre - Suisse
 
  -->> Blogs
  Eolien, la presse et nous
  Voisine d'éoliennes
  Vent-de-Folie
  Vent-de-Folie's Photoblog
 
  Plateforme européenne contre l'éolien industriel - EPAW
 
  Eine kritische Auseinandersetzung mit Windenergie in der Schweiz
 
  Les projets
  Le concept national
  L'opposition
  Paroles de ...
  Efficacité énergétique
  Documents de référence
  Divers
  Protection des crêtes
  Paysage
 
  Dessins de presse
 
  Non aux Quads !
 


Revue de presse suisse


17.04.2016 - 24 heures

Les Vallorbiers voteront sur le parc éolien

JURA VAUDOIS - Le projet de Sur Grati devra essuyer un référendum populaire à Vallorbe. La portée du vote pourrait avoir des incidences concrètes.

Il y aura bel et bien un référendum populaire sur le parc éolien de Sur Grati. Ce projet de six éoliennes de 207 m de haut (149 m au rotor), lancé par les communes de Vaulion, de Vallorbe et de Premier, a reçu mercredi une liste de 551 paraphes – sur les 383 nécessaires – demandant la mise en place d’un scrutin populaire à Vallorbe.

Les opposants sont parvenus à faire signer plus de 20% du corps électoral. Si les signatures sont validées par le greffe, le référendum contre le plan d’affectation pourrait avoir lieu en juin. «C’est une menace sérieuse pour le parc, lance François Leresche, membre de SOS Jura Vaud (Sud). Nos recours contre la levée de nos oppositions ont également été déposés auprès du Tribunal. Il y a deux démarches parallèles.»

Là où la chose se complique, c’est que le référendum, lui, ne porte que sur la commune de Vallorbe: le bourg participe au projet via la construction d’une centrale électrique au Day, mais aucune éolienne n’est prévue sur son territoire. Tout au plus est-il concerné par une portion de route d’accès. En théorie, avec ou sans la Cité du fer, rien n’empêcherait dès lors les communes de Vaulion et de Premier ainsi que le promoteur VO Energies de relancer le parc. Les Conseils de Vaulion et de Premier avaient accepté le projet à une écrasante majorité en avril 2015. Et aucun référendum n’y a été déposé.

«Ce parc, on le fera, lance Etienne Candaux, syndic de Premier. On préfère le faire avec Vallorbe, c’est un projet collectif. Mais on a déjà investi de l’argent et fait toutes les études d’impact. La seule chose que parviendront à faire les opposants, c’est nous faire perdre du temps et de l’argent.» On évoque moins d’un an de procédure. Le discours est un peu plus nuancé à Vaulion. «Si la question venait à se poser, il faudrait savoir si on veut maintenir ces éoliennes à côté d’une population qui les a refusées, réfléchit le syndic, Claude Languetin. C’est une question d’éthique régionale.»

Coup de pouce pour les finances des communes

Ce qui motive les villages? D’abord, assurent-ils, le développement durable. «Le Jura peut faire sa part dans la transition énergétique», répète Etienne Candaux. Mais aussi un coup de pouce non négligeable du projet pour les finances de ces petites communes. Entre les mesures compensatoires, l’exonération de taxes et la construction de conduites ou de routes, l’apport du parc éolien aux villages se chiffre à «plusieurs centaines de milliers de francs».

L’élément sur lequel misent les opposants locaux, c’est surtout la lourdeur de la procédure. «Ils devront tout reprendre: plan d’affectation, mise à l’enquête… En cas de non à Vallorbe, le projet est mort sous sa forme juridique actuelle», table François Leresche. Reste que tout le dossier, validé par le Canton, ne sera toutefois pas à jeter. Notamment les études d’impact, qui restent valables. En clair, il s’agit seulement de modifications. «Ce serait remettre les compteurs à zéro, concède la directrice de VO Energies, Martine Favre. Mais à ce jour, on n’a pas décidé d’arrêter. Nous avons deux mois pour expliquer le potentiel de ce parc aux Vallorbiers. C’est une opportunité.»

En plus du référendum, les opposants à Sur Grati ont saisi les tribunaux contre la levée de leurs oppositions par les Conseils. Trois recours ont été déposés au Tribunal cantonal. L’un d’eux est le fait d’Helvetia Nostra et de la Fondation suisse pour la protection et l'aménagement du paysage. Ils sont défendus par l’avocat et ancien conseiller d’Etat Pierre Chiffelle.

C’est la première fois que les éoliennes vaudoises feront face à des juges depuis mars 2015. Il s’agissait alors du parc éolien de Sainte-Croix, dont le jugement très fouillé fait depuis école pour les spécialistes: bruit, impact, infrasons, faune… tout y avait été détaillé par la Cour. Pour avoir une chance d’être entendu, les opposants à Sur Grati devront faire preuve d’une singulière originalité. 

«Notre argument principal, c’est l’absence d’une étude globale sur l’impact des parcs éoliens du Jura vaudois, explique Pierre Chiffelle. Le Canton s’était engagé à la produire, on l’attend toujours. Nous combattons aussi les prévisions de production de ce parc, qui ont été surestimées.» VO Energies parle de l’équivalent de 11'000 ménages, les opposants en comptent 5000. «Pour un tel impact sur le paysage, la pesée d’intérêts n’a pas été faite correctement», assure l’avocat.

Revue de presse

Presse suisse
07.05.2017 - SE 2050 - Des documents internes montrent comment l’Office fédéral de l’énergie tente d’in...
En savoir +
06.05.2017 - SE 2050 - Philippe Roch - Je me lève pour défendre la nature, qui est malmenée dans cette ...
En savoir +
27.04.2017 - JURA VAUDOIS - Les promoteurs ALPIQ et les trois communes qu’ils entraînent dans leur sill...
En savoir +
26.04.2017 - VOTATION SE 2050 - Faut-il soutenir la stratégie énergétique 2050? THIERRY RAY CONSE...
En savoir +
26.04.2017 - JURA VAUDOIS - Ce projet de neuf mâts achève sa mise à l’enquête. En France, d’où il sera ...
En savoir +
 
 
  © 2017 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel SA
Retour Homepage