Jura Crêtes
Accueil OK     Plan de site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici : Revue de presse > Revue de presse suisse
 
  VIDEOS des projets éoliens dans l'Arc jurassien
 
  CARTE DES PROJETS EOLIENS EN SUISSE
 
  >> REVUE DE PRESSE <<
  Presse suisse
  2017
  2016
  2015
  2014
  2013
  2012
  2011
  2010
  2009
  2008
  2007
  2006
  2005
  2004
  2003
  2002
  2001
  2000
  Presse française
  Presse allemande
  Ailleurs en Europe
  Reste du Monde
 
  -->> Oppositions
  Paysage Libre - VD
  SOS Jura - VD sud
  Vallée de Joux - VD
  Bois d'Amont - VD/FR
  Franches Montagnes- JU
  Tramelan - JB
  Travers du vent - NE
  Paysage Libre - Suisse
 
  -->> Blogs
  Eolien, la presse et nous
  Voisine d'éoliennes
  Vent-de-Folie
  Vent-de-Folie's Photoblog
 
  Plateforme européenne contre l'éolien industriel - EPAW
 
  Eine kritische Auseinandersetzung mit Windenergie in der Schweiz
 
  Les projets
  Le concept national
  L'opposition
  Paroles de ...
  Efficacité énergétique
  Documents de référence
  Divers
  Protection des crêtes
  Paysage
 
  Dessins de presse
 
  Non aux Quads !
 


Revue de presse suisse


10.08.2016 - 24heures

La campagne pour les éoliennes commence à la Vallée

VALLEE DE JOUX - Un comité de soutien s'est créé pour les éoliennes d'Eoljoux, sept hélices prévues sur un alpage du Brassus aux confins de la Vallée. Vieux de dix ans, ce débat s'annonce électrique.

Dans l’air depuis plus de dix ans et pourtant toujours absentes du paysage réel, les sept éoliennes que prévoit la Société électrique de la vallée de Joux vont bientôt être soumises au corps électoral. Le 25 septembre prochain, le plan partiel d’affectation de l’alpage des Grands Plats, au Brassus, fera l’objet d’un référendum communal spontané au Chenit. Avec sans nul doute, d’ici là, une tension tout électrique dans les bistrots et les rues de la Vallée. Cette étape, cruciale pour le projet éolien combier, sera soutenue par un comité de soutien qui s’est présenté hier à la presse. Et forts des expériences des précédents débats éoliens de Sainte-Croix et de Vallorbe, ils comptent bien obtenir l’aval du peuple.

«On ne peut pas empêcher le débat de gagner en intensité. Il faut faire contrepoids aux opposants de principes», prévient le président du comité de soutien fraîchement créé, Jacques-André Rochat. Cet horloger était président de la commission du Conseil communal chargé de l’étude du plan d’affectation. «Mais ce qu’on a vu à Vallorbe, c’est qu’il y a une grande majorité de citoyens indécis et silencieux. C’est près d’eux, dans la rue, qu’il faut être pour convaincre.»

Autrement dit, il s’agit d’occuper le terrain. Et ce à la différence de ce qui s’était passé à Vallorbe, où les référendaires avaient d’emblée pu commencer leur campagne lors des récoltes de signatures nécessaires à l’obtention du vote. A la Vallée, la tenue du scrutin a été décidée par une majorité du Conseil en novembre dernier: les partisans du projet éolien partent avec un coup d’avance.

Le comité d’élus locaux et de citoyens fait état du soutien des députés Dominique Bonny, Nicolas Rochat, des élus nationaux Isabelle Chevalley et Roger Nordmann. Et dans les faits, le comité «Eoljoux oui vraiment!» prévoit des stands d’informations lors d’événements locaux, une page Facebook, une présence à la déchetterie, un espace réservé à l’Hôtel de Ville, des parutions dans la Feuille d’Avis de la Vallée, des autocollants, ainsi que des projections du film Demain. Leur budget, alloué par la Commune, n’a pas été communiqué. «Il est modeste», évoque Jacques-André Rochat.

Autre enseignement tiré de la campagne pour les hélices de Sur Grati, à Vallorbe, il faudra être prompt à répondre aux détracteurs. «On ne peut pas laisser dire que les vaches qui passeront sous les éoliennes auront les pattes tordues par les ondes», prévient un élu. «Il est impératif d’écouter les opposants, ajoute Jacques-André Rochat. Mais on est prêt à répondre aux attaques s’il y en a.»

Sur le plan de la communication, le défi des partisans du projet sera de ramener le débat au plan local: «Le parc doit fournir l’équivalent de la consommation électrique combière», «C’est un projet de la Vallée pour la Vallée», ont répété ses partisans. Et pour cause. Le projet d’Eoljoux fait parler de lui au niveau national, si ce n’est plus.

Le parc est prévu sur un alpage faisant partie de l’Inventaire fédéral du paysage (IFP), dont le Canton a demandé la modification en vue de l’implantation des éoliennes. Une véritable «brèche» dans la protection du paysage suisse, s’étaient émus les défenseurs des panoramas. S’y sont ajoutés les élus et citoyens de Bois-d’Amont, commune française riveraine du Chenit, qui a formellement demandé l’ajournement du projet et demandé l’intervention diplomatique de Paris.

A 47 jours du vote communal, partisans et autorités se disent confiants dans une confirmation de la décision du Conseil par les votants. En sachant que, pour les pro-éoliens, le débat ne fait que commencer. Il leur restera la présentation du montage financier et l’installation des éoliennes proprement dites.

Revue de presse

Presse suisse
07.05.2017 - SE 2050 - Des documents internes montrent comment l’Office fédéral de l’énergie tente d’in...
En savoir +
06.05.2017 - SE 2050 - Philippe Roch - Je me lève pour défendre la nature, qui est malmenée dans cette ...
En savoir +
27.04.2017 - JURA VAUDOIS - Les promoteurs ALPIQ et les trois communes qu’ils entraînent dans leur sill...
En savoir +
26.04.2017 - VOTATION SE 2050 - Faut-il soutenir la stratégie énergétique 2050? THIERRY RAY CONSE...
En savoir +
26.04.2017 - JURA VAUDOIS - Ce projet de neuf mâts achève sa mise à l’enquête. En France, d’où il sera ...
En savoir +
 
 
  © 2017 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel SA
Retour Homepage