Jura Crêtes
Accueil OK     Plan de site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici : Revue de presse > Revue de presse suisse
 
  VIDEOS des projets éoliens dans l'Arc jurassien
 
  CARTE DES PROJETS EOLIENS EN SUISSE
 
  >> REVUE DE PRESSE <<
  Presse suisse
  2017
  2016
  2015
  2014
  2013
  2012
  2011
  2010
  2009
  2008
  2007
  2006
  2005
  2004
  2003
  2002
  2001
  2000
  Presse française
  Presse allemande
  Ailleurs en Europe
  Reste du Monde
 
  -->> Oppositions
  Paysage Libre - VD
  SOS Jura - VD sud
  Vallée de Joux - VD
  Bois d'Amont - VD/FR
  Franches Montagnes- JU
  Tramelan - JB
  Travers du vent - NE
  Paysage Libre - Suisse
 
  -->> Blogs
  Eolien, la presse et nous
  Voisine d'éoliennes
  Vent-de-Folie
  Vent-de-Folie's Photoblog
 
  Plateforme européenne contre l'éolien industriel - EPAW
 
  Eine kritische Auseinandersetzung mit Windenergie in der Schweiz
 
  Les projets
  Le concept national
  L'opposition
  Paroles de ...
  Efficacité énergétique
  Documents de référence
  Divers
  Protection des crêtes
  Paysage
 
  Dessins de presse
 
  Non aux Quads !
 


Revue de presse suisse


29.09.2016 - L'Impartial

Les référendaires voulaient un signal fort, ils sont défaits

MONTAGNE DE BUTTES - 58,79% des votants ont suivi leurs autorités.

Oui à 58,79%. Les citoyens de Val-de-Travers ont suivi leurs autorités hier au moment de se prononcer sur un dézonage de parcelle en vue du projet de parc éolien de la Montagne de Buttes. Validé par le Conseil général en décembre dernier avant d’être attaqué par référendum, ce dézonage a recueilli 1889 voix contre 1324. La participation s’élève à 37,2%.

«Ce qui est intéressant, c’est qu’on voit une petite augmentation de la confiance dans notre projet», remarque Christian Mermet, conseiller communal en charge de l’aménagement du territoire, rappelant au passage que 57% de la population vallonnière avait voté oui à la planification éolienne cantonale – et donc au projet – en mai 2014.

A l’opposé, Richard Wilson, président de l’association référendaire qui a voulu faire de cette consultation un vote sur l’ensemble du parc, est «évidemment déçu». Mais: «Quarante et un pour cent de la population, ce n’est pas rien. Et au niveau de la région, on voit qu’il y a de plus en plus d’oppositions», estime le Traversin.

Avec 1324 voix pour leur camp, les référendaires n’ont que peu augmenté leur capital acquis lors de la récolte de signatures. Ils en avaient alors eu 1265. «Nous avons tenu ce chiffre dans un contexte difficile. Nous avons fait campagne uniquement grâce à nos dons. Nous avons même dû payer la salle communale où nous avons fait notre débat et nous avons eu quatre refus pour accueillir notre exposition.»

Et l’anti-éolien d’estimer: «Je suis absolument convaincu que le score aurait été meilleur si on l’avait voté sur l’ensemble du parc. La commune devrait maintenant réellement poser cette question à ses citoyens.»

Une requête absurde selon Christian Mermet: «Quand on pose une question trois fois et que la réponse ne nous convient toujours pas, demander une quatrième fois, c’est atteindre les limites de la démocratie! Les opposants au parc ont fait de ce vote une démarche symbolique forte, et le résultat n’a pas changé.»

«Ce résultat n’est pas un blanc-seing pour nous et nous devons continuer de travailler sur ce projet. Nous avons fait une campagne très soft sans aller dans l’émotion. Je suis convaincu que les partisans de l’éolien n’ont pas vu dans cette votation un enjeu crucial. Si la participation était plus élevée, on aurait une différence plus importante encore en faveur du parc», conclut Christian Mermet.

Pas d'informations pour cette catégorie
 
 
  © 2017 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel SA
Retour Homepage