Jura Crêtes
Accueil OK     Plan de site     Imprimer Imprimer    
  Vous êtes ici : Revue de presse > Revue de presse suisse
 
  VIDEOS des projets éoliens dans l'Arc jurassien
 
  CARTE DES PROJETS EOLIENS EN SUISSE
 
  >> REVUE DE PRESSE <<
  Presse suisse
  2017
  2016
  2015
  2014
  2013
  2012
  2011
  2010
  2009
  2008
  2007
  2006
  2005
  2004
  2003
  2002
  2001
  2000
  Presse française
  Presse allemande
  Ailleurs en Europe
  Reste du Monde
 
  -->> Oppositions
  Paysage Libre - VD
  SOS Jura - VD sud
  Vallée de Joux - VD
  Bois d'Amont - VD/FR
  Franches Montagnes- JU
  Tramelan - JB
  Travers du vent - NE
  Paysage Libre - Suisse
 
  -->> Blogs
  Eolien, la presse et nous
  Voisine d'éoliennes
  Vent-de-Folie
  Vent-de-Folie's Photoblog
 
  Plateforme européenne contre l'éolien industriel - EPAW
 
  Eine kritische Auseinandersetzung mit Windenergie in der Schweiz
 
  Les projets
  Le concept national
  L'opposition
  Paroles de ...
  Efficacité énergétique
  Documents de référence
  Divers
  Protection des crêtes
  Paysage
 
  Dessins de presse
 
  Non aux Quads !
 


Revue de presse suisse


05.11.2016 - L'Impartial

Les maires ne veulent pas se brûler dans le foyer éolien

FRANCHES-MONTAGNES - SAINT-BRAIS - Le dossier est déjà assez brûlant comme ça sans qu’il y ait besoin d’en rajouter. Tel est le sentiment de la majorité des maires taignons réunis jeudi soir à l’Espace jeunes au Noirmont à l’occasion de la dernière assemblée de l’année de l’Association des maires des Franches-Montagnes (AMFM).

Par la voix de son président Raymond Jecker (Lajoux), le comité de l’AMFM estimait qu’il était opportun que l’association se positionne officiellement après l’incendie du parc éolien de Saint-Brais du 14 octobre, acte volontaire qui a causé des dégâts pour environ 100 000 francs. «Pas pour prendre position sur l’éolien, mais pour dénoncer le procédé», a expliqué Raymond Jecker.

Pour les pompiers

Immédiatement, Marianne Guillaume (Les Bois) et Vincent Steullet (Soubey) ont trouvé «l’idée mauvaise». «Je les rejoins. Cela va nous entraîner dans un véritable pataquès», a surenchéri Jean-Claude Rossinelli (Les Genevez). La mairesse des Bois a craint pour sa part que les gens ne fassent un amalgame.

Rappel: à l’exception de Saignelégier, Montfaucon et Saint-Brais, les dix autres communes du district se sont toutes prononcées soit pour un moratoire, soit pour une interdiction pure et simple d’ériger des éoliennes industrielles sur leur territoire.

Maire de Saint-Brais, Fredy Froidevaux était d’un avis opposé: «Pensez aux risques que les pompiers du SIS Franches-Montagnes Est (réd.: une quinzaine) ont pris pour éteindre l’incendie. Sous leurs pieds se trouvait une ligne à haute tension de 16000 volts. Ils ont été confrontés à un mélange de liquide inflammable. Ils ont couru un sacré danger. Ces pompiers, ce sont nos gars, pardi!»

A la tête de l’exécutif de Saignelégier, Joël Vallat a abondé dans son sens. Reste que le duo n’a guère été suivi. Renaud Baume (Les Breuleux) a enterré la discussion: «Nous devons préserver la cohésion des maires. Qu’on n’intervienne pas sur ce sujet!» Par ici la poubelle.

Au sujet de l’enquête, la procureure Geneviève Bugnon annonce qu’elle sera longue et «qu’elle se dirige dans plusieurs directions. Des auditions ont déjà eu lieu. Elles vont se poursuivre.» La magistrate s’interroge: pourquoi cet incendie a été perpétré sept ans après l’entrée en service du parc? L’absence de mobile l’interpelle également. Rien de concret donc pour l’instant.

Fredy Froidevaux dévoile que chaque semaine, les enquêteurs et les autorités de Saint-Brais font le point. Les indices sont moindres. Les auteurs de l’incendie étaient au minimum deux et devaient connaître les lieux. L’heure du méfait, vers 20h30, laisse également songeur les policiers.

Acte prémédité ou suite d’un apéro prolongé?

Pas d'informations pour cette catégorie
 
 
  © 2017 Arcantel SA. Tous droits réservés - Un produit Internet Solutions by Arcantel SA
Retour Homepage